Archives de l’auteur

Commission spéciale “Passé Colonial” de Chambre des députés de Belgique : la rencontre du mercredi 13 janvier 2021, à la Chambre des député(e)s à Bruxelles, sera filmée et diffusée (12H-14H).

En ce temps de Covid-19, un virus d’un certain Occident qui a bouleversé des pays du monde ; une rencontre nécessaire pour la dignité des êtres humains, pour le devoir de mémoire et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes avec leur droit d’inventaire est programmée à la Chambre des député(e)s à Bruxelles. L’entrée s’effectuera à Leuvenseweg 21.

Cette rencontre internationale sera reçue par un député Flamand Belge nommé Wouter de Vriendt, né en 1977 qui connaît le passé colonial de son pays via des éléments et des calculs de sa Belgique, un pays à dominance via les “3 groupes ethniques”: Flamands, minorité allemande et Wallons.

Ce sont des membres des élites de ces 3 entités qui avaient matérialisé l’occupation colonialiste et coloniale des terres africaines notamment “mabele ya Kongo ya bankoko na biso”.

Ce passé colonial au Congo de l’Etat de Belgique vu par les mouvements citoyens “INGETA”.

En ce 2021, c’est quoi au juste l’idée de cette colonisation des oligarchies de Belgique qui est dans des mentalités des jeunes “Ingeta”, des bana mvuluzi, des membres royaux de la famille royale Ndonga Nkenge, des descendants princiers de l’empire Lunda et celui de Bakuba ou encore des terres royales Kongo… qui vivent dans des pays européens où beaucoup continuent à vivre le “Racisme institutionnel” conséquence aussi de cette colonisation menées jadis par des catégories des élites de ces pays européens?

Le crâne du roi Lusinga qui a vécu sur ses terres «ya Kongo ya bankoko na biso»
dans l’actuelle province congolaise de Tanganyika; et la photo du terroriste belge Emile Storms, fonctionnaire de l’Etat colonial de Belgique.

SCANDINAVIE. La sociolinguiste Kamite panafricain congolais de la RDC,madame Mikale qui s’intéresse à cette rencontre programmée à Bruxelles le 13 janvier 2021 ; a répondu au MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO :
« maloba na ngai, ngai nalobi boye mpo na eyano. Cette idée “ingeta” partagée est ceci. C’est l’effet que dégage la tête du roi Lusinga décapité par le terroriste officiel belge fonctionnaire de l’Etat, Emile Storms dont la statue trône à Bruxelles qui s’est comporté comme les médias dans des pays occidentaux dénoncent un terroriste extrémiste de l’Etat islamique qui a décapité un citoyen européen. Les peuples européens sont comme les peuples africains, c’est-à-dire tous sont à la recherche des valeurs humaines pour le vivre ensemble aujourd’hui et demain car l’avenir du monde ; c’est l’Afrique, notamment le Congo».

NKUMU, rédaction de Suisse, assistant du rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais (Paris).

Illustration : le crâne du roi résistant et juste Lusinga, dont le terroriste barbu belge Emile Storms de cet Etat de Belgique de jadis, avait ramené chez lui en Belgique après avoir décapité ce souverain juste et innocent, sur ses terres ancestrales Kongo. Statue représentant le roi Lusinga.
Ce crâne de ce roi juste et très digne qui vivait dans la région de l’actuelle province de Tanganyika, se trouve dans une boîte à l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique.

Lire la suite

Emission “L’Europe parle aux Congolais”,samedi 16 janvier 2021, après midi.

Groupe de Soutien au professeur Eberande Kolongele: appel à des candidatures pour des associations congolaises qui veulent élever des chèvres et vaches en RDCongo.

O engumba ya Paris. Paris.

Cette édition de l’émission télévisée «L’Europe parle aux Congolais» sera consacrée à un sujet qui attire beaucoup les Congolaises et Congolais. En effet, les associations de la République Démocratique du Congo sans but lucratif sont invitées à déposer candidatures pour les projets agropastoraux du “Groupe de Soutien au professeur Eberande Kolongele/GSK”.

Ces partenaires associatifs candidats doivent être de droit congolais (RDC) et actifs en République Démocratique du Congo.

Et la diaspora ? Oui à des candidatures.

Ces Congolaises et Congolais membres de la diaspora congolaise y voient un espoir qui éclaircit l’horizon. Il y a parmi eux des retraités. Et leur dynamique, c’est leur retour au pays natal.

Il y a aussi cette jeunesse née et grandie dans des pays européens, détentrice à la fois des diplômes, des expertises et des expériences. Ces jeunes congolaises et congolais ont pris “mokano ya bango moko balingi kozonga libela” en RDC. Cet appel pour des candidatures ne laisse pas indifférent.

Et cela est probable s’ils ont leurs associations légalement congolaises et opérationnelles à Kinshasa ou dans les provinces de la RDC.

Notre rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais, sera à l’antenne pour la présentation de l’émission «L’Europe parle aux Congolais» qui est une production du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Rédaction centrale Europe, Suisse.

Lire la suite

Ce que des pouvoirs au sommet de l’Etat USA ont toujours fait contre les élections présidentielles dans des pays africains , se retourne contre eux-mêmes.

Capitole, ce haut lieu du pouvoir USA: « bitumba ya bango na bango mpo na maye matali maponomi ; 4 victimes mortes dont une femme par balles. En plus ce policier grièvement blessé, est décédé.
BILAN: 5 MORTS et exhibition des racistes suprémacistes des Blancs américains qui ont bafoué la démocratie ». Ces oligarchies qui dirigent, avaient étendu leur emprise, dans le monde, notamment en Europe, dans nos diasporas africaines dans des pays européens…

Repères: à propos de la démocratie dans l’histoire de l’humanité, la DEMOCRATIE dont on vante aux USA ou dans certains milieux européens… AUTANT le dire encore plus fort vu ces temps de la violence barbare et meurtrière au Capitole en rapport avec les violences électorales,… ce que quelques individus grecs de l’Antiquité ont baptisé “démocratie”, c’est est une invention originelle et originale du patrimoine de la femme AFRICAINE et ce patrimoine africain ancestral a des valeurs et n’a jamais été exporté pour tuer en Europe, Asie, Amérique…

Mercredi 6 janvier 2021.

Émeutes et couvre-feu ont eu lieu à Washington sur la vérité des résultats des urnes. “Mabe batu loma wana ya USA basalaka na maponomi epai ya batu ya bikolo ya Afrika, mabe wana ezongeli bango moko kuna na USA” (traduction de ces mots de langue internationale Lingala:”le mal que ces gens du système de la loi du plus fort made in USA exercent contre les élections chez des peuples africains, ce MAL se retourne contre eux-mêmes chez eux aux USA”).

Washington capitale fédérale des USA: au Capitole (Siège du pouvoir législatif des USA).

Cette PHOTO montre des réalités d’une tentative de coup d’Etat avec des infiltrations dans les forces de l’ordre et des autres groupes organisés et surarmés.
Cette photo est une CAPTURE sur une chaîne de télévision privée française par MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO Elle donne une certaine idée sur ces scènes de K.O. d’insurrection au Capitole. Ces événements du Capitole ont empêché les membres du Congrès des USA à finaliser la proclamation officielle du 46 ème président élu des USA (Joe Biden).
Mis sur le dos du président américain (sortant) Donald Trump, cet état insurrectionnel a mis en situation de couvre-feu de guerre Washington et certains endroits aux USA.

Et cela a montré des grosses failles dans les fonctionnements des institutions américaines (exemples : infiltrations dans les renseignements, assassinats des citoyens américains, retards dans les décisions de faire intervenir les forces de sécurité, saccages des bureaux officiels, bagarres en cascades, journalistes menacés…).

Mais ce que des Américains qui ont des parcelles de pouvoir ne disent pas est le fait que Mr.Donald Trump applique sur le terrain américain ce que des pouvoirs haut placés des USA ont toujours fait contre les peuples africains dans le combat de leur liberté et souveraineté lors des élections surtout présidentielles dans leurs pays africains.

Lire la suite

Le Congolais Paul Nsapu, candidat à la présidence de la CENI confirme son départ à Kinshasa.

FRANCE. Dimanche 3 janvier 2021, 14H (Heure de Paris), monsieur Paul Nsapu a eu un entretien avec le journaliste Kamite panafricain congolais Lilo Miango (rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO). C’est en sa qualité de candidat à la présidence de la CENI de la République Démocratique du Congo.
Le Congolais Paul Nsapu Mukulu, a confirmé qu’il sera à Kinshasa, dans quelques jours.

Paul Nsapu CENI

Paul NSAPU: “Mbote tata mopanzi nsango Lilo Miango.Nazali kokende na Kinshasa mpo na milulu ya maponomi ya kokamba CENI.
Mokako sua 2021 na bana nionso ya Kongo mpo tozali lisanga moko.Napesi matondi mingi na batu nionso ya ekolo Kongo ya bankoko. Nazali momeki mpo nakokamba CENI mpe Kongo elonga ndenge bana nionso ya mboka basili koyeba”.

Mobilisation en République Démocratique du Congo autour de la candidature du Congolais Paul Nsapu pour briguer la présidence de la Ceni à Kinshasa.

C’est le citoyen congolais Abraham Massala “King-Foreman”, une figure connue au Congo et dans la diaspora qui est une des têtes de cette vaste campagne citoyenne qui se passe depuis un certain temps dans des médias à Kinshasa ou dans la presse congolaise de l’Europe. Cette campagne se déroule aussi sur le terrain avec des réunions publiques au Congo, dans la diaspora et virtuellement sur des réseaux sociaux.

A l’aéroport international de Ndjili le 8 janvier 2021 à 12 heures: accueil pour Paul Nsapu.

Abraham Massala

Le Congolais “King Foreman” Massala Abraham a déjà commencé une mobilisation pour que la population et les médias congolais et internationaux soient à l’aéroport international de Ndili de la ville de Kinshasa pour accueillir celui que Mr. Abraham Massala appelle le “candidat du peuple congolais “. C’est une mobilisation inédite dans ce créneau lié à des activités pour une élection à la CENI.

“Milulu mikozala mokolo moye ya mitanu 8 janvier 2021 o engumba ya Kinshasa. Na ngonga ya nzanga. Kuna na libanda monene ya bapepo na Ndjili mpo na koyamba Paul Nsapu, muana mboka ekolo Kongo ya bankoko mpo akoti na momekano ya kokamba motu ya CENI ya RDC. ye asololaki mpo apesaki biyano epayi ya mopanzi nsango Lilo Miango ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ya mpoto”.

Lire la suite

4 janvier 1959-4 janvier 2021: 62 ans;”Ingeta” dans la diaspora salue fièrement les Martyrs congolais massacrés du 4 janvier 1959.

Devoir de mémoire en cette journée de toutes et tous les martyrs congolais du Congo, à travers des divers milieux de la diaspora de la RDC, en Europe. Massacrés au Congo en 1959 par des forces armées belges du roi des Wallons Belges, des Flamands Belges et de la minorité allemande Belge, qui étaient sous le commandement suprême de sa majesté Baudouin 1er, chef suprême de l’armée et de la police du Royaume de Belgique.

Congo sous occupation par des soldats suprémacistes Wallons, Allemands, Flamands Belges… Massacres racistes.

C’était un DIMANCHE ce 4 JANVIER 1959; devenu TRÈS SANGLANT par le pouvoir d’occupation belge sur ordre donné depuis Bruxelles et planifié pour massacrer à Léopoldville(nom colonial à l’époque de l’occupation colonialiste de la capitale Kinshasa.

Le sang a coulé/Makila etangaki bebo.

A cette époque, ces soldats belges suprémacistes blancs colonialistes étaient imprégnés aussi par les pratiques barbares des soldats blancs ségrégationnistes aux USA car il y avait “l’apartheid” aussi au Congo.

Ainsi sous des prétextes d’interdire le meeting au complexe d’YMCA dans la capitale du Congo, et sous des prétextes d’interdire une prise de parole par des dirigeants du parti politique Abako du président Joseph Kasa-Vubu, de Kingotolo, Diomi Gaston… Ces violents belges massacrèrent des Noirs du Congo sur le sol de leurs ancêtres africains. Et à la vue de ces crimes, cela avait provoqué ce soulèvement populaire pour revendiquer leur liberté. Voilà ce rappel contextuel des faits très sanglants.

Soulèvement populaire du 4 janvier 1959.

Le climat de la Conférence d’Accra, au Ghana devenu indépendant avec un très grand leader Kwame Nkrumah et le discours de Patrice Lumumba prononcé le 11 décembre 1958, c’est-à-dire quelques semaines avant ce 4 janvier 1959 avaient joué sur des positionnements des colonialistes Wallons, Flamands et allemands Belges qui se sont radicalisés de plus en plus. Vu leur terrorisme anti-Noirs du Congo, ils ont reçu des ordres de Bruxelles pour commettre ces massacres racistes. Dans le suivi de leur terrorisme d’Etat, ces idéologues belges wallons, allemands et flamands fondateurs et exécuteurs du concept “tribalisme au Congo” finirent par arrêter Patrice Lumumba, le phénomène congolais des retombées de cette conférence internationale d’Accra dont des retombées contribuèrent à bouger les lignes au Congo, sous occupation coloniale de l’Etat de la Belgique.

Enquête du média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Dans cette enquête menée dans la diaspora congolaise de Suède, de la Norvège, de la France, de l’Allemagne et de la Suisse, le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ressorte ce que des mouvements «ingeta» donnent comme sens à ce 4 janvier 1959, jour décrété “journée de tous les martyrs congolais” par le gouvernement de Patrice Emery Lumumba: «nous sommes dans notre diaspora de la RDC sous l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication et cette ère rend ces réalités du 4 janvier 1959 plus visibles qu’avant».

« Notre diaspora de la RDC est un pourvoyeur chaque année d’environ deux milliards de dollars que nous envoyons au “Kongo ya bankoko na biso”. Cette position économique avec un éveil patriotique à la ingeta, fait que notre liberté de faire nos recherches est hors de la portée de toute pression de la propagande colonialiste et néo-colonialiste. Tozali kosala biso moko ba recherches historiques, na ba mbongo na biso moko ».

Sa Majesté Baudouin 1er du royaume de Belgique

Résultat: «le sens de ces événements sanglants du 4 janvier 1959 est que des Congolaises de la diaspora considèrent que ce sont des massacres, des crimes contre l’humanité dont la responsabilité politique totale et criminelle incombe à sa majesté Baudouin 1er, roi de la Belgique».

«Sur nos terres africaines ya Kongo ya bankoko na biso, en ce janvier 59 ; nous avions nos reines, rois, empereurs, impératrices…nos chefs traditionnels qui étaient des vrais démocrates. Aucun Wallon Belge, aucun représentant de la minorité allemande belge et aucun Flamand belge…personne n’est allée discuter avec nos souveraines ou souverains».

Immigrés portugais, petits commerçants corrompus ont participé avec des armes à ces crimes contre l’humanité du 4 janvier 1959.

Appuyés par des civils portugais, des commerçants immigrés du Portugal fuyant la misère et leurs taudis du Portugal, ces corrompus et cupides, transformés en mercenaires bien armés de fusils ce 4 janvier 1959, ces forces criminelles belges ont choisi de verser le sang.

Et il y a eu des conséquences qui sont ces soulèvements populaires du 4 janvier 1959 qui ne se sont pas uniquement déroulés dans la capitale. Il y a eu des ondes de choc à Tumba, Matadi comme avait dit un journaliste de référence, monsieur Nzunga Mbadi (il est parmi la première équipe qui présenta les premiers journaux télévisés en 1966 lors de l’inauguration de notre télévision nationale et ce docteur en journalisme est l’auteur aussi de la nouvelle vague du journalisme africain dès l’élection du président français François Mitterrand en 1981). « Pour nous peuple congolais, un soulèvement populaire comme celui du 4 janvier 1959, c’est notre droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. C’est un droit et devoir universels comme il est certifié dans les droits de l’homme de l’ONU », atteste la juriste Kadi (Scandinavie).

« Pour ce 4 janvier 1959 des martyrs congolais, voilà ce qui sera mentionné désormais par notre “Ingeta” de la diaspora. A vos journalistes Kamite panafricains congolais en Europe d’écrire ces premières lignes », a certifié la juriste Mwa Mbokolo (Scandinavie). Et c’est le résultat obtenu après une série de questions-réponses des émergences des mouvements congolais des résistants, des combattants et des patriotes.

DOSSIER D’ENQUÊTE: coordination par Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Lire la suite

Le basketteur international français Guerschon Yabusele a bien joué avec 16 paniers.

Championnat de basket-ball en France (Boxing day de Jeep Elite). Nos journalistes kamite congolais RDC ont regardé le match de Gueschon Yabusele et ses coéquipiers de l’ASVEL Lyon-Villeurbanne vainqueurs de Gravelines-Dunkerque par 96 à 68.

C’était un match choc de cette journée du championnat de France, samedi 26 décembre 2020, qui s’est déroulé à “l’Astroballe” (nom de la salle de basket-ball située de l’ASVEL Lyon-Villeurbanne, située dans la ville provinciale française de Villeurbanne). Les basketteurs de l’ASVEL ont battu l’équipe du Nord de la France nommée Gravelines-Dunkerque. Les collègues du joueur international français Guerschon Yabusele (neveu du feu comique célèbre congolais Monzali Yabusele) qui est le fils du Congolais Yabusele Monzali dit “Me John” ; ont surclassé l’adversaire du jour par 96 paniers contre 68.

Sur ce terrain de basket en France : muana moko ya lokumu na makila ya Kongo ya bankoko.

“Epai bana ya makila ya Kongo ya bankoko bazali, MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO esalaka na lolenge ekoki mpo na kopesa nsango ya misala na bango”.
“Lelo o mokolo eye ya mposo nde tolandaki lisano ya basketball mpo na ebeteli ya Gueschon Yabusele”.
Le basketteur Guerschon Yabusele a marqué 16 paniers lors de cette rencontre. Le meilleur marqueur de son équipe est un autre joueur qui avait marqué 17 paniers.

Rédaction de Paris et rédaction centrale-Europe.

Photos copyright MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, samedi 26 décembre 2020 : le basketteur Guerschon Yabusele en interview pour le compte de la télévision française L’Équipe; après la victoire de leur club.

Posted in Masano-Sports

Lire la suite

“Mokako Sua ya nkumu Yav Marilyn (Empire Lunda). Voeux de son Altesse la princesse impériale congolaise Yav Marilyn.

La Mwant-a-MWAD princesse impériale Yav Marylin de la dynastie des Lunda a présenté les voeux au peuple congolais à l’occasion de ces fêtes de fin d’année 2020. Dans le microcosme des journalistes Kamite panafricains congolais de la diaspora, ces voeux étaient attendus vu que ces “Mokako sua” émanent d’une descendante d’une très ancienne lignée impériale.

Les origines africaines des fêtes de fin d’année que le monde entier célèbre à chaque fin de l’année.

Dans le cadre des vérités sur les origines africaines des fêtes de fin d’année (sources: le chercheur de renommée internationale OMOTUNDE Kalala N/Anyjart Multimedia/Guadeloupe), notre média Kamite panafricain donc à vocation universelle MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO produira en 2021 une édition de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”.
“Komiyebela ki bobiso”. On parlera de cette réalité sur les origines “KONGO na kibonkoko na biso” de ces fêtes de fin d’année et aussi de l’empire Lunda).

L’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais” et des éditions sur les anciens empires, royaumes “ya Kongo ya bankoko”.

VU L’ALIENATION MENTALE qui habite systématiquement des générations dans des pays africains et dans des diasporas africaines ; ces générations formatées dans des écoles de types occidentaux avec des enseignements très orientés pour selon les oeuvres monologues des élites occidentales qui avaient réussi des puissantes conquêtes lors des dominations sur des élites et peuples de l’Afrique de des peuples de l’Afrique, notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO va répéter sans cesse le passé glorieux de notre continent. Notre feu de l’Espérance de journalistes Kamite panafricains “ya Kongo ya bankoko na biso, na mikili ya mpoto”.

N’en déplaise à ces intellectuels ou diplômés concernés dans la diaspora africaine. En matières de couverture médiatique sur les thématiques sur l’histoire, savent-ils faire la différence entre un média d’un journaliste d’une nationalité d’un pays européen et un média d’un journaliste d’un pays africain qui vit en Europe ; car tous les deux médias font le même job, traiter les sujets historiques choisis : répéter, répéter…toujours.

“Bango, batikala na nzela na bango. Etali biso te, biso bapanzi nsango ya lisanga wa biso MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO”. Notre média a sa ligne éditoriale. C’est notre liberté de la presse. Matondi. Aksanti. Tutondele. Tuasakidila.

SUISSE: Nkumu, journaliste Kamite et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite.

Lire la suite

Voeux 2021 du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, média Kamite Panafricain Congolais de la RDC, en Europe.

Mokako Sua na ndenge ya milulu ya suka mbula 2020.

Nos voeux les meilleurs à l’occasion des fêtes de fin de l’année 2020).

Mokako sua mpo na mobu ya sika 2021.

(Nos meilleurs voeux pour l’année 2021).

Logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO/Elembo ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

VISITEZ LA RÉPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO(RDC): C’EST L’AUTRE GRAND PAYS DES GRANDS JOURNALISTES.

Connaître les valeurs de la diaspora RDC ya bankoko na biso.

Matondi. Tutondele. Tuasakidila. Aksanti.

Lilo Miango, journaliste kamite panafricain de la RDC en Europe.
Rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Illustration :logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Posted in Maloba-Editorial

Lire la suite

Journaliste Elias Masboungi élu de nouveau président de l’APE (Association de la Presse Étrangère,fondée en 1883 en France): félicitations des journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC.

Le journaliste libanais Elias Masboungi vient d’être élu président de l’APE (Association de la Presse Etrangère) au 19ème siècle (année 1883). Le président Elias Masboungi prendra ses fonctions en 2021.

UNE FIGURE EMBLÉMATIQUE DE LA PRESSE ÉTRANGÈRE.

Des éminents journalistes de la diaspora de la République Démocratique du Congo comme Yves Kambala, Nzunga Mbadi, feu Ngongo Luwowo, Freddy Mulongo, Huguette Malamba, Guy Kalenda, Ging Nawej, Muzembe Kamanda wa Kamanda, Christian Lusakueno, Robert Kongo, Kasongo Mwema Yamba Yamba, Achille Flor Ngoye(Père Ngoye), Hubertine Mbungu, feu Ignace Mabeka, Kapampy Mbuyi Blaise, Pat Patoma, Anastasie Tudieshe, Kwebe Kimpele, Joseph Pululu (Radio Mangembo), Bazakana Bayete, Teddy Mfitu… connaissent ou ont déjà entendu parler de l’APE, une association reconnu au Palais de l’Elysée et au ministère français des affaires étrangères et qui est riche d’une centaine des médias étrangers ou de droits français dont les journalistes membres APE sont des originaires des 5 continents de notre planète Terre.

Il est correct de mentionner cet argument qui dit que des tranches des divers publics congolais et des autres personnalités congolaises (dans les deux Congo), des journalistes ressortissants d’un bon nombre des pays africains ou des personnalités angolaises, gabonaises, centrafricaines, éthiopiennes, libyennes, burkinabe, maliennes, sénégalaises, marocainnes, sud-africaines, tunisiennes, algériennes, égyptiennes, soudanaises, sud-soudanaises, burundaises, mozambicaines… connaissent l’APE ou ont été en contact avec ses retombées.
Je peux dire que c’est grâce à des réalisations du président Elias Masboungi.

Un exemple parmi tant d’autres.

C’est quand il était président de l’APE avec son charisme, un grand esprit d’ouverture et très fédérateur en tant que journaliste et évidemment avec ses qualités humaines respectueuses et respectables, confie le journaliste Kamite congolais Lilo Miango: « J’ai été successivement, conseiller, secrétaire général de l’APE. Et j’ai pu faire sortir du gheto le journalisme congolais. Vu qu’au pays Kongo ya bankoko, il a toujours existé des traditions des valeurs dans notre journalisme. Et le président Elias Masboungi a toujours été là pour soutenir mon dynamisme en faveur aussi de notre APE. Des milieux français, japonais, chinois, allemands, américains, pays dits arabes, canadiens, brésiliens, colombiens, italiens, britanniques…ont pu connaître des valeurs du journalisme congolais et des faces très méconnues des problématiques de la RDC ».

Elias Masboungi, président APE (Photo: Magazine
Ngambo Na Ngambo, 2 janvier 2020).

Prochainement sur le plateau de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”.

“Mokako sua mpo mopanzi nsango Elias Masboungi mpo awuti koponama lisusu mokambi ya APE na 2021″(en langue internationale Lingala:”tous nos voeux de réussite pour le journaliste Elias Masboungi tout au long de son mandat en 2021” ) est notre message adressé au président élu de l’APE. Notre rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, média producteur de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”, a eu au téléphone notre confrère Elias Masboungi. Et il lui a aussi parlé de notre invitation pour venir sur le plateau de notre chaîne de télévision.

C’est grâce au magazine Trilogue News qui est lu lors des conseils des rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO par nos journalistes Kamite panafricains congolais à chaque réception du newsletter de Triloque News que nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC en Europe, ont été informés.

Le journaliste libanais Elias Masboungi est également président du site d’information français TrilogueNews, qui est publié en trois langues.

Rédactions de Genève et de Paris.

Lire la suite

“Mokako Sua/Voeux” de fin de l’année 2020 et de l’an 2021 du mythique comique congolais MANGOBO.

Exclusivité depuis les Pays-Bas.

Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO diffuse le message des “Mokako Sua” (Voeux) du célèbre et populaire MANGOBO qu’il adresse aux Congolaises, Congolais et amis du peuple de la RDC:

Souvenir en région parisienne : «le grand yaya Dave» pour les intimes, Mangobo inventeur du mouvement “Tcha Tcho” en 1978 pour sensibiliser les jeunes de Kinshasa à être responsables dans leurs études, dans leurs vies et à la joie de la dignité de la vie.

« Je souhaite à toutes les Congolaises, à tous les Congolais qui vivent en République Démocratique du Congo et dans la diaspora et aussi aux amis de notre peuple mes meilleurs voeux de fêtes de Noël, de fin de l’année 2020 et pour l’An 2021. Vu la situation de crise sanitaire internationale, j’appelle à la responsabilité de chacun pour la protection de la vie des uns et des autres. Mokako Sua, je suis de coeur avec tout le monde. Que Dieu protège la République Démocratique du Congo, son unité et son peuple ».

Qui est MANGOBO?

Comique humoriste, enseignant d’école et historien, MANGOBO fait partie du patrimoine culturel de notre pays. MANGOBO (Mpeti Mpeya Dave, son nom d’état civil) est une personnalité exceptionnelle, mythique et unique en son genre qui incarne la fondation du «rire à la télévision» dans l’histoire congolaise et aussi un style de faire de la publicité dans l’histoire ya Kongo ya bankoko na biso.

Deux éclaireurs publics: le journaliste Lilo Miango et l’humoriste-historien-enseignant Mangobo (Mpeti Mpeya Dave) dans la ville française de L’Haÿ-les-Roses.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos en France: archives de la famille royale Ndonga Nkenge.

Lire la suite

Inventions scientifiques des Ancêtres des actuels Congolais : réalités méconnues.

L’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”.

Venu de la Belgique où il réside, notre invité est le journaliste-écrivain-chercheur Teddy Mfitu, auteur du livre intitulé “Notre Ipséité courtelinesque” (Édition de l’Érablière).

Emission télévisée L’Europe parle aux Congolais-le Kongolais Teddy Mfitu, invité

Il a parcouru plus de 300 Km pour évoquer sur le plateau télévisé cette réalité que des générations et des générations méritent de connaître dans la vie, de les imprégner dans des formations…et de les apprendre depuis l’école maternelle, primaire, secondaire jusqu’à l’université. Il s’agit des inventions scientifiques des Ancêtres des actuels Congolais/Kongolais.

Le samedi 19 décembre 2020, à Paris, le journaliste Kamite panafricain congolais Lilo Miango a interviewé monsieur Teddy Mfitu dans le cadre de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”, produite par le site d’informations MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Contact à Genève, en Suisse, du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO : mouvement.ngambo@gmail.com

Le journaliste-écrivain-chercheur Teddy Mfitu- son nouveau livre Notre ipséité courtelinesque parle de ces inventions des Ancêtres des actuels Congolais

Les images de cette émission du samedi 19 décembre 2020.

Posted in Vidéos-Bilili

Lire la suite

Emission “L’Europe parle aux Congolais”: invité Neves Sanda Poeli, sportif/Arts martiaux.

“O engumba ya Paris” (A Paris). Pour sa toute première émission de télévision de sa vie et aussi en tant que sportif des arts martiaux, le jeune Neves Sanda Poeli a été interviewé sur le plateau de l’émission. C’était son portrait dans le cadre du lancement de la nouvelle idée-force de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”: être très proche des 7 jeunes de la diaspora choisis par nos journalistes Kamite panafricains congolais. En effet, ces jeunes sont “représentatifs” des millions de toutes et tous ces jeunes de la diaspora africaine qui n’ont pas tourné le dos aux villages, aux valeurs africaines.

Emission «L’Europe parle aux Congolais» : portrait de Neves Sanda Poeli, sportif de haut niveau et ses valeurs sociales.

Bomoto (dignité).

“Bilenge ya bana mpoto lokola elenge mobali Neves Sanda Poeli akoki kobosana te epai baboti ba ye bawuta”. “Ezali nzela ya lokumu, nzela ya bomoto (dignité), nzela ya kibonkoko (valeurs ancestrales africaines qui ont fait progresser l’humanité sur les 5 continents), nzela ya mboka”.

C’est le journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC, Lilo Miango qui avait interviewé le jeune sportif talentueux Neves Sanda Poeli qui était venu, ce samedi 19 décembre 2020, dans l’après-midi, au studio de télévision avec son père Neves “Zico”.

Contact à Genève (Suisse) du site média panafricain MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, producteur de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”: mouvement.ngambo@gmail.com

Le sportif Neves Sanda Poeli interviewé par le journaliste Kamite Lilo Miango.

Images de cette édition télévisée du samedi 19 décembre 2020.

Posted in Vidéos-Bilili

Lire la suite

Diaspora congolaise RDCongo: environ 2 milliards de dollars USA envoyés chaque année au Congo “ya bankoko”.

Sur le plan national et international, cette certitude des comptes mérite d’être affichée. Chaque année, environ 2 milliards de dollars américains sont envoyés en République Démocratique du Congo, par la diaspora de la RDC (Source: OIM, ONU, 18 décembre 2020). “Mbula nionso Bana ya diaspora batindaka mbongo ebele mpo na kosunga: ~ 2 MILLIARDS DE DOLLARS USA”.

Mr. Fabien Sambussy, chef de mission de l’OIM (Onu).

COMPARAISON POUR AVOIR UNE IDEE ENTRE CET APPORT DE LA DIASPORA ET LE TRAVAIL QUE LE GOUVERNEMENT EST APPELÉ POUR LA PAYS ET NOTRE POPULATION ESTIMÉE À PLUS DE 85 MILLIONS DE CONGOLAISES ET CONGOLAIS.

Selon un texte rédigé le 20 janvier 2020 par la direction générale du Trésor de la RDC: “Les prévisions de recettes ne sont pas suffisamment précises à ce stade. Les recettes du budget général seraient de 8 Mds$ contre 5 Mds$ en 2019 (+57%)”.

C’est une affirmation (sur environ 2 milliards de dollars de la diaspora) faite par Mr François Fabien SAMBUSSY, le chef de mission de l’OIM (Organisation Internationale des Migrations, fondée en 1951) ; est une preuve que la diaspora congolaise doit être considérée politiquement par le gouvernement de Kinshasa comme nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Il n’y a pas encore de sénateurs et députés de la diaspora. Il y a de la maltraitance, de la corruption et des dysfonctionnements dans des ambassades de la RDC. Et des ministres de Kinshasa tellement orgueilleux qui méprisent la population de la diaspora sans être inquiétés par la justice.

Diaspora de la RDC,«bana ya bilaka» (les enfants de la promesse) envoient
chaque année beaucoup d’argent. Selon Dilip Ratha, auteur du rapport de la Banque Mondiale/2019: « En Afrique francophone, le Sénégal arrive en tête des transferts de sa diaspora suivi de la République démocratique du Congo. Le Mali décroche la 9e place des pays d’Afrique recevant le plus d’argent de sa diaspora, avec 900 millions de dollars, soit 6,7% du PIB du pays…».

Cette affirmation de Mr Sambussy à Kinshasa s’est passée lors d’un entretien avec les médias. Et cette communication a été matérialisée en marge de la célébration, le 18 décembre 2020, de la Journée Internationale des Migrants, par un organe de l’ONU.

Rédaction de Suisse/Journaliste Nkumu.

Posted in Bonkita-Economie

Lire la suite

France: décès de l’ancien président du Burundi Pierre Buyoya.

Cela est survenu le vendredi 18 décembre 2020, à Paris ; le virus Covid-19 l’a emporté dans une ambulance qui le transportait de l’aéroport français Roissy Charles De Gaulle vers un hôpital.

Mr Pierre Buyoya: à l’époque où il était président du Burundi.

2003, un souvenir avec Mr. Pierre Buyoya par rapport à la guerre internationale d’agression contre la population du Congo.

Quand il était président de la République du Burundi, monsieur Pierre Buyoya était en visite officielle à Paris en février 2003, et le journaliste Lilo Miango l’avait interviewé à la Maison de Radio, à Paris.

C’était à propos de ces unités mono-ethniques des soldats burundais qui avaient le sida et que son pouvoir à Bujumbura avait envoyé en pleine guerre d’agression internationale contre le peuple de la RDC. Et ces soldats burundais, payés (par qui?) avaient un programme de guerre d’avoir des relations sexuelles avec des femmes congolaises. Un vrai massacre avec du sida.

Avant la conférence de presse au CAPE, une humanitaire américaine ya Muzungu avait auparavant expliqué au journaliste Lilo Miango (dans le bureau de l’Association de la Presse Étrangère APE situé dans le bâtiment de la Maison de Radio) ; cette situation de guerre d’agression voulue et décidée par des lobbies anglo-saxons, y compris certains décideurs aux USA.
Énigmatique, trop calme et cynique, le président Pierre Buyoya avait répondu à ces questions du journaliste congolais Lilo Miango.

Images en VHS.

Notre média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a les images de cette interview en cassette en VHS. Nous la diffuserons après des opérations techniques de transfert d’images. Cette interview avait été filmée par une journaliste française avec sa caméra.

Au-delà, de mon témoignage vécu en tant que journaliste à travers cette interview télévisée diffusée à la télévision TKM de Ngongo Luwowo, mon ami et voisin de la faculté du journalisme ISTI (Interview filmée après cette conférence de presse de février 2003, au CAPE/Centre d’Accueil de la Presse Étrangère, à la Maison de Radio, dans les beaux quartiers du 16ème arrondissement de Paris), je tiens à mettre en exergue que ce combat en faveur de ces femmes violées dans ces conflits armés d’agression imposés à la population de la RDC .

2013: Mme Yamina Benguigui s’exprima au plus haut niveau: viols de guerre des Congolaises par ces “escadrons porteurs du sida”.

Cette réalité politique est portée à un très haut niveau par la ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui. Elle occupait les fonctions ministérielles.
Beaucoup plus tard j’avais pu faire faire sa connaissance grâce à ma brave et visionnaire “soeur algérienne” Lila Boukortt, fille d’un des pères de l’indépendance de l’Algérie. Lila Boukortt est la présidente de la structure de référence internationale FEM.
Le 10 juillet 2013, la ministre française Yamina Benguigui avait dénoncé à Kinshasa (dans le cadre des préparatifs du Sommet des chefs d’États de la Francophonie), ces “Escadrons porteurs du sida” qui contaminaient par des viols de guerre les Congolaises de plusieurs générations de tous âges, y compris les enfants congolaises.
C’était à l’époque où une certaine presse en France avait un traitement particulier. Comment peut-on comprendre les comportements des viols de guerre massifs, planifiés et financés à l’actif de ces extrémistes criminels pro-extrémiste Tutsi Rwandais Paul Kagame du M23 et autres… qui massacraient les innocents congolais sur le sol du Congo!
Et certains journalistes “tapaient” sur des résistants congolais présentés comme “des radicaux violents”. Une journaliste italienne m’avait même fait passer un message terrible venant d’un autre journaliste d’un pays européen que je connaissais très bien.

« Cette guerre d’agression de l’Est au Congo était-elle aussi une guerre à Paris intra muros entre certains journalistes contre nous journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC basés en Europe ? » : « Mabe ekota o ntei ya mwa bapanzi nsango misusu ».

Et le 5 décembre 2013, la ministre Yamina Benguigui avait prononcé le grand discours au Sénat de la République française pour dénoncer encore au plus haut niveau ces extrémistes soldats porteurs de sida de ces prétendus “fameux groupes armés” qui “sont doublement payés” pour contaminer un nombre incalculable des Congolaises.
Ces deux interventions de la ministre française Yamina Benguigui m’ont fait remonter à mon interview de février 2003.

Pierre Buyoya, officier supérieur, homme politique, né à Rutovu (Burundi), mort à
Paris (France) a été sous le drapeau du Burundi.

Son décès à Paris:en chemin, na nzela.

Le mercredi 9 décembre 2020, monsieur l’ancien président du Burundi Buyoya avait été hospitalisé dans un hôpital de la capitale du Mali, Bamako, où il avait été placé sous respirateur.

Jeudi 17 décembre 2020, il a été évacué via un avion sanitaire en direction de Paris en début d’après-midi. Mais cet avion a fait une escale et il est arrivé à l’aéroport international français Roissy-Charles De Gaulle dans la nuit.

Et c’est terrible, monsieur l’ancien président Buyoya a rendu l’âme dans une ambulance qui l’amenait dans un hôpital parisien. “Akufi nde na nzela na kati ya motuka ya misala ya lopitalo”. (en langue internationale Lingala: “il est décédé en chemin/na nzela/ dans cette ambulance”).

Mr Pierre Buyoya le Burundais ex-président est RIP, vendredi 18 décembre 2020.

Lire la suite

Emission “L’Europe parle aux Congolais”: le journaliste Kamite panafricain congolais RDC Lilo Miango reçoit le jeune sportif Neves Sanda.

A la télévision, le 19 décembre 2020.

Depuis Paris, notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, média international pour une dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique va procéder au lancement de notre nouveau créneau pour être très près des jeunes de la diaspora qui ne tournent pas le dos aux valeurs ancestrales africaines. Ces valeurs africaines ont pourtant fait progresser l’Humanité en toute évidence dans les 5 continents. 7 jeunes, filles et garçons, seront régulièrement invités sur notre plateau de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”. Le jeune sportif des arts martiaux Neves Sanda qui vit dans la région parisienne est notre tout premier invité.

A gauche de la photo-le sportif Neves Sanda

Dans notre vision de ce grand rendez-vous événementiel périodique, il y a une sensibilisation qu’elles ou qu’ils fassent une réalisation sociologique ou économique dans les villages d’où sont originaires leurs familles africaines. (faire un documentaire, un livre, une structure économique, une recherche scientifique en rapport avec la protection de la nature etc…). Kinshasa cela sera une matérialisation périodique d’une grande émission télévisée avec ces 7 jeunes filles et garçons.

Désormais, il est un nom à retenir et à médiatiser. Il s’agit ici de notre jeune premier invité. Le jeune Français NEVES SANDA (Mère congolaise RDC, père angolais Neves “Zico” ayant vécu et étudié à Kinshasa)

Cette édition télévisée est en direct, donc ce samedi 19 décembre 2020, vers la fin de l’après-midi.

C’est en direct sur notre chaine youtube journalistes congolais en Europe et en partenariat sur la chaîne de télévision EPVtv.

Le jeune Neves Sanda et son papa Neves «Zico»

Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais de la République Démocratique du Congo recevra donc l’invité choisi par nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO : monsieur Neves Sanda, placé dans notre catégorie des jeunes de référence dans nos diasporas congolaise de deux Congo, angolaise, centrafricaine…
Ces 7 jeunes choisis comme Neves Sanda et les autres sont dans les créneaux de chercheurs scientifiques, footballeurs, ouvriers, écrivains, autres sportifs, acteurs dans les arts, entrepreneurs, journalistes, historiens valorisant la vraie histoire de l’Afrique, princesses et princes des familles royales, avocats, politiques, basketteurs, rappeurs, chanteurs, agriculteurs, artisans…

Rédactions France et Suisse.

Lire la suite