Archives de l’auteur

“AZARIAS RUBERWA…PARMI LES PLUS GRANDS CRIMINELS…DEPUIS BERLIN DE 1885”.

Ville suisse de Genève, 15 octobre 2020. Palais des Nations Unies. MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO est en face de ce célèbre bâtiment de style art décor dont les travaux se sont achevés en 1936; et une représentation de nos rédactions des journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC, en Europe, est en contact téléphonique avec Paris “en live” avec le rédacteur en chef de notre média Lilo Miango, qui suit cette interview. Une dizaine de scientifiques congolais de la RDC, membres du collectif “ingeta” répondent aux questions. Des précautions sanitaires sont prises car il y a ce climat anxiogène pour nos journalistes avec ces temps de Covid-19. Maloba ndenge mapesamaki (propos recueillis):

«Azarias Ruberwa, extrémiste criminel de guerre, un des responsables des crimes contre l’humanité de la milice RCD du Tutsi power rwandais-pro Paul Kagame, membre du gouvernement congolais du 1er ministre Ilunga Ilunkamba, est parmi les plus grands criminels sur le sol kongolais, depuis la conférence de ces catégories de certaines élites européennes de Berlin de 1885»; selon “Ingeta” des scientifiques congolais dans la diaspora congolaise.

Spécialiste de l’Ubwenge rwandais, Azarias Ruberwa, en octobre 2020 face à
certains journalistes de Kinshasa.

«Il y a des crimes imprescriptibles dont le nommé Azarias Ruberwa,même s’il aime impressionner des gens en disant qu’il bénéficie d’une amnistie, Azarias Ruberwa doit répondre devant les tribunaux car il existe ces crimes imprescriptibles».

Plusieurs millions des enfants, femmes et hommes congolais massacrés parce qu’ils sont des Congolais.

«Plusieurs millions des enfants, femmes et hommes congolais massacrés parce qu’ils sont des Congolais ; par des dirigeants politiques idéologues comme Azarias Ruberwa. Il s’agit des millions des humains massacrés, génocide… C’est la loi et les accords internationaux de l’ONU. Il faut l’arrêter le Il ne doit pas sous-estimer cette réalité vu les nombres de femmes et enfants congolais massacrés ou enterrés vivants».

«L’extrémiste va-t’en-guerre à la Ubwenge rwandais Azarias Ruberwa se croit intouchable et inoxydable. Et en outre, s’il est ministre d’Etat de Mr. Ilunga Ilunkamba à Kinshasa, ce fait n’est pas de la responsabilité de toutes les Congolaises et de tous les Congolais. Il faut arrêter ce discours de propagande de réitérer qui dit : c’est la faute de nous Congolais. Ce fait d’être ministre, cela n’engage que ces coupables congolais corrompus et nichés dans des catégories de ces classes politiques concernées qui n’ont eu les mandats écrits de la part du peuple congolais dont notre collectif des scientifiques font partie».

Ce n’est pas le peuple congolais dans son ensemble qui a fait de Ruberwa ministre. Ce n’est pas la faute des Congolaises et Congolais mais d’une poignée des corrompus politiciens congolais.

«Que l’on nous apporte ici à Genève ces documents signés par les 80 millions des Congolaises et Congolais. Stop définitif à ce langage de raccourci, bidon, de propagande pour salir, humilier tout un peuple qui souffre à cause de ces extrémistes criminels», explicite ce collectif “ingeta” des scientifiques congolais lors de l’interview que le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a recueillie, à Genève, devant la commission des droits de l’homme de l’ONU.

Palais des Nations Unies: l’ONU devant les faits accomplis par des nouvelles mentalités des générations “ingeta” des Congolaises et Congolais de la RDC: les tribunaux doivent rendre justice.

Rédactions de Suisse, de l’Europe et Paris sous la supervision du rédacteur en chef Lilo Miango.

Lire la suite

Le Festival Brésilien de Paris : le Lavage de la Madeleine.

Reportage-photos et texte du journaliste, réalisateur et producteur des émissions de télévision Milau Lutumba (Rédaction France du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO). Le 13 septembre dernier, Paris a vibré aux sons des tambours et des percussions brésiliens qui ont commencé à 14h. « Milulu minene mpo na bana ya ekolo Brésil baye bazalaka o mboka ya France. Moko ya biso bapanzi nsango ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, Lutumba Milau azalaki kuna mpo na lisakola eye* ».

Et cela dure depuis 20 ans.

Voilà 20 ans que chaque année, l’association Viva Madeleine organise un festival aux notes spirituelles, celles du Lavage de la Madeleine, qui célèbre la paix dans le monde. Le défilé a envahi le quartier de la Madeleine et s’est terminé sur les perrons de ce grand édifice français.

C’est là qu’un grand hommage fut rendu aux morts de l’année en compagnie des différentes personnalités et de la marraine du festival, Cristina Cordula (célèbre animatrice de télévision en France).

Symboliquement: la puissance de l’eau.

Symboliquement les escaliers furent nettoyés à l’eau. C’est au bar-restaurant Quai Latin que les « Brazilian vibes » ont été entendus de 17h à 23h grâce aux artistes tels que Mister JC, Robertinho Chaves, Sandra Luiza, Marcia Grandini, Ton Dantas, etc.

*En langue internationale Lingala.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Reportage-photos, à Paris, dans le quartier de la Madeleine.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Rentrée scolaire ; soutien aux filles : Mme Azoulay, directrice générale de l’Unesco, va à Brazzaville chez Sassou et à Kinshasa chez Félix Tshisekedi.

“O bikolo ya Kongo mibale: mobembo ya mokambi ya Unesco AUDREY AZOULAY mpo na milulu ya eteyelo mpe kotangisama ya bana basi”. UNESCO-PARIS VOYAGE À BRAZZAVILLE ET KINSHASA. AZOULAY, SASSOU NGUESSO, FELIX TSHISEKEDI. Mercredi 14 et jeudi 15 octobre 2020. La Française Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO en visite de travail, durant ces deux dates, à Brazzaville (République du Congo) et Kinshasa (République Démocratique du Congo) à l’occasion de la rentrée scolaire et soutenir l’éducation scolaire des filles dans les deux Congo.

Malgré le taux de contamination en hausse de la Covid-19 en France.

Ce déplacement officiel aura lieu le 14 et 15 octobre 2020 à Brazzaville et à Kinshasa, pour rappeler l’importance du retour à l’école et l’attention à apporter à l’éducation des filles. « Les progrès obtenus en matière d’éducation – d’éducation des filles en particulier – ne doivent pas être anéantis par la pandémie Covid-19. Plus que jamais, l’éducation des filles et notamment leur retour effectif à l’école doivent constituer une priorité », a rappelé Mme Audrey Azoulay.

La Française Audrey Azoulay, Directrice générale, visitera des écoles, le premier jour dans la capitale de la République du Congo, le second dans celle de la République Démocratique du Congo, où elle inaugurera des outils d’enseignement à distance et échangera avec des élèves, étudiants et enseignants.

La Française Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco

Unesco et un état général à travers le monde sur la scolarité touchée par la pandémie Covid-19.

A l’UNESCO, on fait remarquer aux médias que plus de 1,6 milliard d’élèves dans le monde ont été brusquement privés d’école pendant la crise du COVID.
Dans le cadre de la Coalition mondiale pour l’éducation lancée en mars dernier, l’UNESCO a accompagné les États pour trouver des solutions adaptées et assurer la continuité de l’éducation, pierre angulaire de l’égalité et du développement, en particulier pour les filles et les femmes.
Soutenue par 150 partenaires de tous horizons, la Coalition mondiale pour l’éducation a permis de mettre en place des solutions très concrètes d’apprentissages à distance et d’accompagner 400 millions d’élèves dans le monde et près de 13 millions d’enseignants.

Programme de son séjour dans les deux Congo/Mwango wa mobembo wa ye o bikolo ya Kongo mibale.

Drapeau de la République du Congo (Brazzaville)

Mercredi 14 octobre 2020, République du Congo, à Brazzaville
8h30 Visite du lycée de la Révolution au lendemain de la rentrée des classes (7 000 élèves)
Accueil par le Ministre de l’Enseignement primaire, Anatole Collinet Makosso et le proviseur (Visites d’une classe)
Inauguration du laboratoire de microscience
Inauguration du studio de production et lancement de la chaîne de télévision à domicile et adresse aux étudiants du pays par ce canal médiatique.
9h40 Ecole de peinture de Poto- Poto – salle d’exposition et artistes
10h45 Visite du Centre de référence de la drépanocytose en présence de la Première Dame de la République du Congo,madame Antoinette Sassou Nguesso
Lancement du programme pour l’éducation des filles pour les sciences avec la professeure Francine Ntoumi, membre du jury Unesco-L’Oréal
14h00 Signature d’un Accord-cadre de coopération global avec le ministre des affaires étrangères, Jean Claude Gakosso
16h00 Entretien avec le Président de la République du Congo, monsieur Denis Sassou Nguesso.

TRAVERSÉE DU FLEUVE CONGO POUR KINSHASA.

Une vue de Kinshasa à partir du fleuve Congo

19h00 Soirée musicale avec l’orchestre de l’Institut National des Arts(INA) et les artistes chanteurs musiciens en présence du ministre de la culture.
Jeudi 15 octobre – République Démocratique du Congo (mégapole de Kinshasa: estimation de 11 millions d’habitants)
9h00 Visite du Lycée Kabambare et séquence démonstration sur les kits microsciences.
Accueil par monsieur Willy Bakonga Wilima, ministre d’État, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Président de la Commission nationale pour l’UNESCO
*Échanges avec les élèves
10h15 Visite de la Direction des programmes et matériel didactique (DIPROMAD) et d’ÉDUC TV (outil d’accompagnement du système éducatif à travers un contenu de sensibilisation, d’apprentissage et de formation)
Cérémonie de remise du Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence à l’ONG congolaise “Centre Résolution Conflits “.
12h00 Audience avec le Président de la République Démocratique Congo, Félix Tshisekedi.Mme la directrice générale de l’UNESCO sera accompagnée du ministre de l’EPST
14h45 Visite de l’École régionale post-universitaire d’aménagement et de gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux (ERAIFT) – Centre de Catégorie II – et présentation des activités en compagnie des Ministres de l’EPST, de l’ESU (Enseignement supérieur et universitaire), et de l’EDD (Environnement et développement durable)
Accompagnement des communautés locales face au changement climatique.
Projet de « monitoring » des grands singes par drones et caméras pour leur conservation efficace
Programmes de R&D réalisés dans la réserve de biosphère de Yangambi et installation d’une tour à flux.
Mise en place d’un laboratoire de géomatique de l’ERAIFT pour la gestion de la base des données des habitats de grands singes à la Réserve de biosphère de Luki(Notes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO: Luki est cette réserve protégée située dans la forêt de Mayombe, province Kongo Central)
Organisation en janvier 2021 d’un master régional MAB (L’homme et la biosphère) à l’ERAIFT sur les réserves de biosphère dans le contexte actuel du lac Tchad.

Dispositions et accréditations pour les journalistes et médias:

Pour toutes les questions pratiques, logistiques et relatives aux accréditations, vous pouvez contacter le bureau de l’UNESCO à Brazzaville ou à Kinshasa.
Contact UNESCO Brazzaville : Marlène Omolongo – m.omolongo@unesco.org
Contact UNESCO Kinshasa : Joseph Poto Poto (j.poto-poto@unesco.org)
Contact médias siège UNESCO : Clare O’Hagan (c.o-hagan@unesco.org)
Contact médias cabinet de la Directrice générale : Aurélia du Vignau a.du-viganau@unesco.org
UNESCO, 7, place de Fontenoy, PARIS, NA FRANCE France : unescopresse@unesco.org

Nkumu/Rédaction Europe et Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Lire la suite

8 octobre 2020, Paris, au-delà de ce 80ème anniversaire des massacres de mai-juin 1940 de la IIème Guerre Mondiale,à Paris: nos journalistes Kamite congolais.

Nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC, en Europe, du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO s’intéressent à des faits liés à des armées: 80ème ANNIVERSAIRE DES MASSACRES DE MAI-JUIN 1940, journée hommage-études-débat-contacts du 8 OCTOBRE 2020, à Paris. “Bapanzi nsango ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMO o kati ya milulu maye matali ba mapinga o bikolo ya mpoto”.

Nos couvertures médiatiques mensuelles: dans notre éditorial.

Nos couvertures médiatiques en Europe, notre zone éditoriale, sert à la dynamique de notre vision journalistique Kamite qui soutient les VRAIS SOLDATS PATRIOTES de l’armée de la RDC, qui est un PAYS SOUS OCCUPATION étrangère.

Aussi longtemps que la RDC n’a pas d’armée réellement patriotique.

Aussi longtemps que la République Démocratique du Congo (RDC) n’aura pas une véritable armée, une Justice indépendante réellement et des services des renseignements véritablement dans le vrai PATRIOTIQUES pour notre pays, les guerres d’agression à la manière de la prétendue AFDL, à la RCD de l’extrémiste Tutsi Ruberwa Azarias, à la Hippolyte Kanambe Joseph “Kabila”…seront toujours là.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Lire la suite

Paroles des Congolais de la diaspora, en Europe et de Mr. Carbone Beni, un Congolais défenseur des Droits de l’homme en RDC.

Notes du conseil international des rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Nos journalistes Kamite panafricains congolais ont décidé de republier cet article daté du 16 septembre 2020, écrit par un de nos journalistes Nkumu Mukoko. C’est à la suite des insultes publiques, haineuses, injustifiées à caractère diffamatoire contre notre rédacteur en chef Lilo Miango. Des insultes d’un complexé qui s’affiche tout connaître, mais qui surtout enfreint la loi française. Ces insultes publiées dans “facebook lilo miango journaliste”, une des applis de notre média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. L’auteur de ces insultes, D.M.Bu. est un monsieur, un Africain originaire de l’Afrique centrale que les services compétents français ont localisé en France, dans la région parisienne. Notre rédacteur en chef avait préféré lui répondre par le SILENCE.

Voici cet article du journaliste Nkumu Mukoko. C’est un très bon journaliste que nous, journalistes, nous soutenons toutes et tous…

*********************************************************************************************************************************************************************************************

Paroles des Congolais de la diaspora, en Europe et de Mr. Carbone Beni, un Congolais défenseur des Droits de l’homme en RDC.

A propos de la RENTRÉE PARLEMENTAIRE septembre 2020 avec la présence d’un HOMME NOMMÉ JOSEPH “KABILA”, notre média a accordé la parole à des gens sollicités. Dans leur majorité, des Congolaises et Congolais en Europe tiennent ces propos qui exigent que cet homme DOIT PASSER devant des TRIBUNAUX, suite à tous les CRIMES COMMIS en RDC et dans la diaspora/Europe. Nos journalistes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ont recueilli ces propos dans la suite de cette actualité liée à une vie politique en RDC. Et voici cette tendance qui domine.

PROPOS DE CES DEUX CONGOLAIS DE L’EUROPE.

*Le Congolais Harmelin Situtala/Groupe Ingeta/Allemagne :”Ce monsieur venu au sénat le mardi 15 septembre 2020 lors de la rentrée parlementaire est un des plus grands criminels sur le sol de la RDC. Il s’appelle Hippolyte Kanambe n’amène que des gros ennuis à la “Ubwenge” Rwandais extrémiste.

Joseph «Kabila», cet homme sénateur à vie à Kinshasa, est appelé Hippolyte Kanambe par la diaspora, a été condamné par le tribunal américain de Columbia, aux USA.

Ainsi revoici sa figure dans cette vérité encore dont parle encore un brave Congolais dans un média aux USA. L’homme politique congolais Léonard Mulopo l’ex-compagnon intime “makango” (en langue internationale Lingala) de sa mère biologique rwandaise Marceline Mukumbukuje vient de le redire dans l’émission “Réveil patriotique” du présentateur congolais Djino Will aux USA du 10 septembre 2020. Mais il est inscrit au Sénat congolais sous appellation de Joseph “Kabila”. Son procès avec un jugement démocratique arrive”.

CAS MARCELINE MUKUMBUKUJE ET GÉOSTRATÉGIE : COMPARABLE DANS DES PROCESSUS LIÉS À PROTÉGER DES INSTITUTIONS D’UN ROYAUME, D’UNE REPUBLIQUE…JADIS, AUJOURD’HUI ET DEMAIN.

Si peut-être cette affaire était très profondément traitée, l’Etat de la République Démocratique du Congo aurait eu une autre face pour son institution: la Présidence de la République.

Des exemples sont nombreux car ce genre d’histoires est étudié dans les renseignements, dans le journalisme d’enquête, par des historiens pointus, dans formations universitaires…: l’agent américain de la CIA, mister Pâris qui avait pu parler plusieurs fois dans les années 70 à l’hôtel Memling, à Kinshasa, à deux journalistes du quotidien du soir Elima, évoquait cette problématique des liaisons de certaines femmes “potentiellement à problèmes” dans une direction du pays via certains hommes du sommet de l’Etat.

Ce genre de problématiques étaient posées dans les cours de la dynastie royale des Ndonga Nkenge, de l’Empire Lunda… Cela s’est posé aussi avec la dynastie carolingienne de Charlemagne, avec la dynastie des Médicis, des Windsor de la Grande Bretagne… ou les révolutionnaires chinois de Mao Tsé Toung ou encore très loin bien à l’époque du Royaume de Méroé. Le Congolais et résistant patriote Honoré Ngbanda possède de l’expertise dans ce créneau. Madame ou monsieur tout le monde ne fait peut-être pas attention en profondeur à ce genre de dossier. Il y a aussi des cours universitaires à Princeton aux USA ; ou du temps de la Jamahiriya Libyenne du temps de sa gloire. “Epesamaka mpe na ekolo France epai ya batu ya miso minei (Source: La Piscine)”. Il y a des gens qui avaient vécu des “histoires des Hirondelles du Rwanda” de l’extrémiste Tutsi chef de guerre Paul Kagame du Rwanda.

DES PROPOS D’UNE CONGOLAISE

.

La Congolaise Tricia Luisha/ association Combattantes Ingeta Ingeta /Suisse: “Notre combat citoyen continue pour qu’il soit jugé pour ses crimes massifs de sang, le génocide congolais, ses responsabilités en tant que chef de guerres d’agressions, pour ces viols massifs durant des guerres causant des millions des victimes filles et femmes congolaises ; et le dossier de la Congolaise Jeannette Abidge, ses crimes économiques dans les pillages et détournements, des fraudes fiscales aussi du trésor public congolais, disparition des Congolais de la diaspora comme l’assassinat emblématique du combattant Armand Tungulu qui vivait à Bruxelles. Et une autre affaire judiciaire contre Joseph “Kabila” est en cours aux USA et cela dans la suite du procès où Joseph “Kabila” et les siens avaient déjà été condamné le 16 janvier 2018 par la juge américaine Amy Berman Jackson du district de Columbia/Tribunal des USA pour l’agression terroriste du terrorisme d’Etat contre le Congolais Jacques Miango aux USA qui a gagné ce procès. Ainsi, la peine a été, donc, déjà prononcée”.

EN RÉPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Ils sont éloquents, ces propos du célèbre Congolais défenseur des droits de l’homme Carbone Beni (L’icône)@Carbone_Beni:
“18h. SORT SCELLÉ !
Le sort de l’homme est à jamais scellé une fois de plus.
Il l’est à vie. Je répète, il l’est à vie, donc pas de chemin de retour.
N’en déplaise à ses camarades qui l’espère.
Notre combat portera jusqu’à ce qu’il réponde aussi de ses actes devant la justice !”.

Nkumu Mukoko/Rédaction Europe, bureau Suisse.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Notre invitée Blandine Diafutua, vice-présidente RCK: “le parti RCK en campagne en RDCongo pour le Rapport Mapping” et le génocide des Congolais.

Paris, l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”. Notre invitée, Mme Blandine Diafutua, la vice-présidente du parti politique congolais RCK (Résistant Combattants du Kongo) a répondu à nos questions sur ce sujet très profond et très clair lié à l’existence de la République Démocratique du Congo. Il s’agit d’arrêter et de juger les criminels congolais et étrangers terroristes responsables des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité à la lumière d’un rapport fait par l’ONU contre les criminels de guerre qui ont massacré des millions de personnes au Congo-Kinshasa: LE RAPPORT MAPPING.

Extrémistes Tutsi Rwandais: politiciens, officiers, sous-officiers et soldats de l’armée rwandaise de Paul Kagame.

Parmi ces criminels de guerre, il y a le lobby des extrémistes Tutsi Rwandais, sortis successivement des différentes vagues des travailleurs immigrés rwandais (BANYARWANDA=citoyens Rwandais) que l’oligarchie des officiels colonisateurs belges ont importé au Congo. Il s’agit aussi des différentes vagues des réfugiés économiques Rwandais dont des millions de clandestins et des différentes vagues des réfugiés politiques Rwandais fuyant des guerres terribles haineuses rwando-rwandaises entre les politiciens et militaires Rwandais au Rwanda… Il y a aussi des unités criminelles de l’armée mono-ethnique du président actuel du Rwanda,le Tutsi Paul Kagame.

Photo copyright Magazine Ngambo Na Ngambo, dimanche 27 septembre 2020.

Des Ougandais…

Parmi ces criminels de guerre, il y a aussi des rebelles ougandais. Mais leur guerre dite rébellion est de massacrer et violer des Congolaises et Congolais sur le sol congolais; au lieu d’aller se cacher en Ouganda chez eux et mener leurs revendications contre le pouvoir ougandais et le fameux criminel extrémiste qui se fait nommé Yoweri Museveni(président de l’Ouganda), un des commanditaires de la guerre d’agression contre le peuple congolais.

Ces vagues-là: des crimes de guerre en cascades.

De ces vagues-là, certains Tutsi devenus des extrémistes avaient eu un projet politique inacceptable de conquérir le Congo, s’accaparer des terres congolaises, des matières premières par des pillages, massacrer et commettre des viols massifs de guerre et créer des terreurs.

C’est la cause de leur participation à cette réunion complotiste internationale du 20 AVRIL 1990 de 14H à 16H15 qui avait eu lieu dans le Palais présidentiel de RWAGITURA, à MBARARA, une ville ougandaise. Et lors de cette réunion, il avait été décidé de faire deux guerres que tous les complotistes appellent “guerre provisoire” (qui aboutira à la chute tragique du pouvoir Hutu rwandais au Rwanda, en 1994) et la “guerre définitive” au pays de “Nfumu” Simon Kimbangu, Patrice Lumumba, Joseph Kasa-Vubu, Armand Tungulu, Fidel Bazana, Floribert Chebeya, Rossy Mukendi, Thérese Kapangala, les victimes congolaises de la guerre de 6 jours à Kisangani entre les soldats du Rwandais Paul Kagame et “l’Ougandais” Yoweri Museveni…

Et cette guerre fixée dans ce palais présidentiel ougandais de Rwagitura, appelée par ces extrémistes criminels “Guerre définitive” avec la décision anti-démocratique et barbare de QUELQUES leaders blancs anglo-saxons, des canadiens francophones, belges… dont certains sont des RACISTES BLANCS NEGROPHOBES, PARTISANS DE LA GLOBALISATION DES ÉCONOMIES DES AUTRES PAYS COMME LA République Démocratique du Congo POUR L’INTÉRÊT DE CES SUPRÉMACISTES BLANCS ET ASSOIFFÉS NÉO-COLONIALISTES par la CUPIDITÉ de pillages des matières 1ères congolaises.

Cette “guerre définitive” selon la terminologie de ces extrémistes Tutsi démarre en 1996-97 avec la prétendue AFDL, mouvement dominé par des agresseurs militaires Tutsi Rwandais. Et à grand renfort des médias de divers horizons, l’AFDL est mouvement armé prétendu de “rébellion congolaise” avec le Congolais Laurent Désiré Kabila.Ces complotistes ont décidé le 20 avril 1990 en deux heures et quinze minutes. Et cette guerre continue même en 2020.

Mandat présidentiel de monsieur Félix Tshisekedi…

Et même sous ce mandat de Mr. Félix Tshisekedi Tshilombo cette guerre d’agression de ces extrémistes Tutsi Rwandais continue sous diverses manipulations avec une complicité anti-patriotique de plus de 400 Congolais du domaine politique, des renseignements, des gens “dits” intellectuels congolais, de l’armée FARDC, du parlement à Kinshasa, de la police, de ces personnes congolaises du microcosme des finances de la RDC.

Leur “Ubwenge” de ces extrémistes Tutsi rwandais.

Dans leur “Ubwenge” (la mythomanie à un stade très élevé) pratiqué par les lobbies extrémistes Tutsi dont fait partie le courant extrémiste et criminel du leader Tutsi Rwandais Paul Kagame, quelques dirigeant RWANDAIS ont inventé et fabriqué de toutes pièces le mot inédit de “BANYAMULENGE” pour se dire des citoyens congolais. Et dans cette mythomanie “UBWENGE”, un extrémiste Tutsi rwandais criminel de guerre a sorti le mot “Tutsi congolais”.

Le journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC,en Europe, Lilo Miango et notre invitée la responsable politique Blandine Diafutua, vice-présidente RCK.

Lilo Miango, Rédaction de Paris. Photos de l’émission “L’Europe parle aux Congolais”: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.

VOICI CETTE ÉDITION DU DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2020 DE L’ÉMISSION “L’EUROPE PARLE AUX CONGOLAIS”: INVITEE BLANDINE DIAFUTUA(RCK):

Lire la suite

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO et rentrée de la boxe en France: le champion poids lourd Tony Yoka a broyé par KO l’autre boxeur français Johann Duhaupas .

Ring de boxe Arena La Defense-Paris, vendredi 25 septembre 2020, en soirée. Le grand boxeur international français et champion olympique Tony YOKA (“kasi muana mpe na makila ya ekolo Kongo ya bankoko”) a broyé par K.O. à la manière “ebotu eh eh … comme nous disions à Kinshasa. Le combat de la reprise s’est passé ce vendredi 25 septembre 2020 dans la soirée.
Tony Yoka a broyé l’autre grand boxeur français Johann Duhaupas, … en 87 secondes (le chrono du journal français La Dépêche.fr.).

Très loin de Paris “mpo na bilombe ya ki sokoto” mais au boulot pour s’acquérir les nouvelles d’un des nôtres, le boxeur Tony Yoka.

Le grand champion poids lourd Tony YOKA vient de terrasser l’adversaire de la
soirée. Photo: communication Tony Yoka.

Le journaliste Kamite panafricain congolais RDC, Lilo Miango a lu, vu et pris cette information dans le média français Eurosport que les grands publics dans des pays africains ne connaissent pas. “Makila ya Kongo ya bankoko” avec sa force de frappe comme les puissants courants des eaux du majestueux Fleuve Congo.

Les bravos d’un ancien boxeur congolais. Cette victoire est largement saluée par l’ancien boxeur congolais, le célèbre Pierre Muzembo depuis sa résidence à Meaux, en région parisienne. “Bokasi ya Kongo, ingeta…Tony Yoka”.

Avant le combat de sa rentrée de boxe: Tony Yoka avec son deuxième enfant.
Photo: communication Tony Yoka.

La famille est son moteur pour ses combats.

Cette vérité qui est une réalité; est illustrée par ces deux photos pour monter la personnalité exceptionnelle de Tony Yoka, un papa-champion d’amour pour ses enfants et un champion de boxe.

Photo 1: le champion après sa victoire par KO, vendredi 25 septembre 2020, ring de boxe, Arena La Défense, Paris.

Photo 2: facebook Tony Yoka, avec son 2ème enfant avec sa femme Estelle Mossely, grande championne française de boxe “kasi muana mpe na makila ya ekolo Kongo ya bankoko”.

Rédaction de Paris.

Posted in Masano-Sports

Lire la suite

CANADA, Ottawa, quartier Cumberland 19: YVETTE ASHIRI candidate conseillère municipale: votez pour elle le 28 et 29 septembre 2020 et le vote finale le 5 octobre 2020.

Depuis Genève,Paris et Allemagne, le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO se mobilise pour la candidature aux élections municipales comme conseillère municipale de la Canadienne Yvette Ashiri.

Mobilisons toutes et tous nos réseaux au Canada pour Yvette Ashiri.

OTTAWA, Quartier Cumberland 19. Congolaise et Congolais, mobilisez au maximum toutes vos relations à Ottawa pour aller voter la candidate conseillère municipale Yvette Ashiri le 28 septembre, le 29 septembre 2020 et le 5 octobre 2020.

“Bana mboka ya ekolo Kongo ya bankoko, ye oyo mama Yvette Ashiri. Bosunga ye mpo akoma conseillère municipale na maponomi makozala o mboka ya Cumberland 19”.
Le vote anticipé aura lieu 28 et 29 septembre 2020 mais le 5 octobre 2020 est la date finale pour ces élections.

Prière l’aider à gagner grâce à vos voix.

Nos journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo se mobilisent pour un vote massif en faveur de l’élection de Mme Yvette Ashiri, la Canadienne d’origine congolaise de la RDC. C’est important évidemment aussi pour le “Kongo ya bankoko na biso”.

Elle avait grandi en France, où nous connaissions son combat politique pour le bien-être de tout le monde de divers horizons et le vivre ensemble. Et quand elle partait pour le Canada définitivement, cette brave jeune femme nous l’avait signalé. Et cela montre son sens de responsabilité et sa vision d’être juste envers tout le monde. Sa victoire sera celle de tous.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Lire la suite

Journal suédois “Barometern”: émergence des nouveaux témoignages sur la mort dans la tragédie congolaise en 1961 de Dag Hammarskjöld, Secrétaire général de l’ONU.

C’est dans le journal suédois “BAROMETERN.SE“, dans son édition du vendredi 18 septembre 2020. Ce média a publié un dossier sur le débat concernant les 59 ans de la mort du Suédois DAG HAMMARSKJÖLD, Secrétaire Général de l’ONU.

Certains suprémacistes, voire mêmes racistes anti-Noirs, ces Wallons et Flamands Belges, membres du gouvernement, de la famille royale, de l’armée, de la police, de la haute finance et des services de renseignements du Royaume de Belgique ont chosifié certains courants des hommes politiques congolais de la province congolaise du Katanga pour faire éclater une guerre entre des Congolais au congo nouvellement indépendant.

Ces Occidentaux dont on peut voir leurs noms dans des dossiers ouverts pour des crimes de PILLAGE des matières 1ères du CONGO et des massacres des populations noires du Congo de patrice Emery Lumumba ont fait perdre des milliards de dollars au peuple congolais et à son Etat.

Notre République du Congo proclamée indépendante le 30 juin 1960 était de nouveau SOUS OCCUPATION DES INTERETS BARBARES DE CERTAINS RESEAUX BELGES et certains alliés en 1961, dans la région congolaise du Katanga. DANS LE KATANGA.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO et sa revue de la presse dans des pays européens: dans ses actualités suédoises du vendredi 18 septembre 2020, le journal suédois “Barometern.se” relate le débat sur les contextes de la mort par élimination en 1961 du Secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld, citoyen suédois, dans la tragédie congolaise.

Ce même journal suédois mentionne: «Dag Hammarskjold. Notre plus grand homme d’État du siècle. C’est ainsi que le président John F. Kennedy a décrit le secrétaire général de l’ONU de 1953 à 1961, Dag Hammarskjöld.».

Ce média suédois Barometern.se mentionne aussi : «Après que de nouveaux témoignages ont émergé, l’ONU a rouvert l’enquête cette année. Un enquêteur indépendant a été nommé».

Notre prise de position éditoriale par rapport à ce débat est que monsieur Dag Hammarskjöld, malgré ce qu’avait dit le président américain John Kennedy ; avait trouvé la mort très bizarrement avec ce que des intérêts d’une poignée des individus occidentaux avait eux-mêmes TROP vite appelé “accident d’avion”.

Notre prise de position éditoriale.

«Biboma boma ya bango moko bamindele. Tozali koloba kaka bamindele baye ya mitema mabe epai ya bango na bango. Bamindele wana mpe balingakaka bamindele te». Voici ce que dit la députée suédoise Gudrun Brunegard du parti politique KD, dans ce même média “Barometern” de ce vendredi 18 septembre 2020: «Ils ont refusé de mener les enquêtes demandées par les Suédois pour savoir si l’avion avait été victime d’une explosion ou d’un bombardement».

Pour nous journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC en Europe du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO cette fameuse “Mort” du Secrétaire Général de l’ONU Dag Hammarskjöld est une expression claire qui montre qu’il y a des réseaux chez des Occidentaux concernés qui ont tué et fait tuer des Occidentaux, pour piller des richesses du KONGO de nos aïeuls et ces richesses ne sont pas des propriétés de ces groupuscules de ces occidentaux concernés que notre média dénonce.

Cette Photo publiée dans “Baromtern.se” qui montre un monument,en Suède, de Dag Hammarskjöld est celle du photographe suédois Johan Nilsson/TT.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

La chanteuse italienne-congolaise Giulia Grispino, impressionnante, lance sur le marché son nouvel album intitulé “UNFINISHED”.

De l’Italie à Londres et cette bonne nouvelle à découvrir pour la diaspora congolaise. La chanteuse talentueuse italo-congolaise Giulia Grispino est la fille d’une célébrité internationale de la politique à la fois en Italie, dans la diaspora congolaise, au sein de l’Union Européenne et au “Kongo ya bankoko na biso”; vient de sortir en ce juillet 2020 son deuxième et nouvel album dont le titre est en anglais: Unfinished”. Sa mère est madame l’ex-ministre italienne Cécile Kyenge qui est une originaire de la République Démocratique du Congo. Mme Cécile Kyenge est la toute première personne noire originaire de l’Afrique devenue ministre dans l’histoire politique de l’Italie. “Mama mokonzi oyo mpe asala lokumu ya Kongo na mikili” Cécile Kyenge a été aussi une députée européenne de l’UE, est très fière pour ce nouvel album…

Giulia Grispino-elle est là avec son nouvel album «Unfinished»

“Unfinished”: et que dit-on à travers la diaspora qui découvre Giulia Grispino et va de mieux en mieux la connaître.

Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO est très intéressé par le talent, les oeuvres musicales et les valeurs du travail de la chanteuse congolaise-italienne (italo-congolaise) Giulia Grispino. Son nouvel album “Unfinished” a des mérites et contient 3 chansons. Après un conseil de rédaction Paris-Genève de ce samedi 25 juillet 2020, notre rédacteur en chef Lilo Miango a donné un feu vert à nos rédactions de nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC, en Europe.

En Europe, un jeune prince royal des “Ndonga Nkenge”, une des dynasties royales sur lesquelles ont été bâties l’actuelle République Démocratique du Congo (RDC), a été interviewé par notre média. Il dit découvrir le nom de la chanteuse Giulia Grispino. Le jeune prince royal souhaite beaucoup de succès pour cet album “Unfinished” et une brillante carrière pour l’artiste congolaise-italienne. La Maison royale “Ndonga Nkenge” (Nord-Ouest de l’actuelle RDC) dont fait partie ce jeune prince né à Paris totalise 500 ans d’existence depuis sa fondation par sa majesté la “Mukoko” Lompata, une grande Africaine éprise de dignité et de justice pour le progrès de l’être humain dans toutes ses dimensions et qui aimait aussi les arts.

A Paris, le chanteur-auteur-compositeur et technicien dans des studios d’enregistrement Afo Monga Bululu a réagi Bravo: “Bravo..Bravo…je viens d’écouter Unfinished….le titre est super, bien arrangé et dans un mélange jazzy bien dosé. Et elle a une superbe voix reposante, qui peut raconter des histoires qui ne te lassent pas. Bravo à la soeur…”
Très prochainement, une interview dans le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO de la chanteuse Giulia Grispino.

La chanteuse-guitariste Giulia Grispino

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photos: archives Giulia Grispino.

Posted in Miziki-Musiques

Lire la suite

KIPUPU et autres villages environnants (Province du Sud-Kivu,RDC): MASSACRES de plus de 220 enfants,femmes,hommes congolais: réactions dans la diaspora vu le silence du président Félix Tshisekedi Tshilombo.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a des images de ces massacres dans le village de Kipupu. Comme nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC, en Europe, sont tellement surveillés par un “groupe des gens francophones ou français” de la compagnie américaine Facebook pour les censurer, nous avons fait seulement une capture d’une photo de ces images du massacre (voir la 1ère photo). Nous en parlons ici car vu la rapidité à donner à cette information tragique qui constitue un génocide congolais, nous avions publié cela dans “facebook lilo miango journaliste”, une des applis du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Notre capture d’une image sur ces massacres à Kipupu

Crimes de guerre d’agression, crimes contre l’humanité, génocide congolais à Kipupu.

Dans la nuit du 16 juillet au 17 juillet 2020, le village congolais de Kipupu dans le territoire de Mwenga, dans la province du Sud-Kivu a été attaqué par la coalition des mercenaires rwandais des groupes armés des mercenaires “Ngumino” (selon des ressortissants du Kivu en Europe, ce sont des soutiens armés de Mr. Azarias Ruberwa) et “Twigwaheno”.
Ces mercenaires rwandais appuyés par des soldats rwandais de Paul Kagame ont assassiné par balles et armes blanches (Machettes car il y a un trafics aussi des organes humains à part les pillages des minerais congolais) plus de 220 personnes, parmi les victimes congolaises, il y a des nombreux enfants. Des bétails ont été aussi volés (sources en Europe: défenseurs congolais des droits de l’homme et combattants “Ingeta Kimpa Vita”).

Dans la diaspora congolaise en Europe, il y a une montée de ressentiments contre le président Félix Tshisekedi et son allié criminel Joseph “Kabila” Hippolyte Kanambe du “Tutsi Power rwandais”, son 1er ministre Ilunkamba, son ministre de l’intérieur, son ministre de la défense et contre l’extrémisme criminel terroriste de guerre du “Tutsi Power Rwandais” Azarias Ruberwa, jamais encore jugé pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre dans l’agression armée du mouvement étranger RCD contre le peuple congolais.

“Notre combat pour défendre notre RDC passe aussi par la suppression de la commune de Minembwe fabriquée de toutes pièces pour les besoins des idées conquérantes de l’occupant Ruberwa Azarias”, a confié au MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO cette Congolaise originaire de Djugu dans l’Est de la RDC qui vit en Norvège.

Le patriotisme pour la souveraineté de la RDC

Attaque à KIPUPU: “LE 41ème CONFÉRENCE DES MINISTRES CONGOLAIS DE FELIX TSHISEKEDI SE MOQUE DES MORTS ET DES VIVANTS CONGOLAIS” (la juriste congolaise Nketo, Scandinavie).

Et notre média a noté lors de nos questions posées que des Congolaises et Congolais en Belgique, France, Italie, Suisse, Grande-Bretagne, Suède, Norvège et Allemagne dénoncent le silence tellement silencieux du 41ème conseil des ministres, tenu le vendredi 24 juillet 2020 et présidé par Mr. Félix Tshisekedi Tshilombo concernant les tueries de 220 civils à Kipupu le 16 juillet 2020.

L’essentiel des paroles recueillies est résumé par ces mots de MR. Ntondo (Scandinavie):”nous avons vu les images de ce compte rendu lu par un de ses ministres de son gouvernement Jolino Makelele. Beaucoup de gens qui ont cru lui dans la communauté congolaise ici en Europe, le laissent tomber car Fatshi trahit.” “Babomi ba Congolais, kasi Félix Tshisekedi akangi monoko na ye. Ata liloba moko te mpo na baweyi bana se ya Congo na biso”.

Et arriva Kipupu…mais voici les REALITES A l’ORIGINE ET QUI ONT MATÉRIALISÉES PAR LA SUITE CE GÉNOCIDE CONGOLAIS DONT LES MASSACRES DE KIPUPU SONT UNE CONTINUITÉ INACCEPTABLE.

Tout commença par cette réunion terroriste tenue le 20 avril 1990 de 14H à 16H15, dans le Palais présidentiel ougandais de Rwagitura, à Mbarara, en Ouganda, avec Yoweri Museveni, y compris Paul kagame Etc…: ces Noirs africains sont tous des extrémistes suprémacistes Tutsis (ne pas généraliser en mettant tous les Tutsis dans ce complot) qui décida la guerre provisoire au Rwanda contre le système Habyarimana Juvénal…

Et ce complot international de ces suprémacistes Tutsis qui décida suite au plan initialement conçu en 1989 sous initiative d’un petit cercle des Blancs anglo-saxons surtout des businessmen d’Arkansas du créneau Bill Clinton que la guerre DÉFINITIVE aura lieu au pays de Lumumba, Kasa Vubu, Simon Kimbangu, mama Onema, soeur Anuarité, sa majesté la “Mukoko” Lompata, sa majesté la reine Lueji…

Et en juillet 2020 avec des gens manipulés par la corruption des catégories politique ou des militaires d’une certaine élite congolaise, la propagande criminelle internationale, on voit ces massacres comme au village congolais de Kipupu.

Pas de perte mémorielle.

Il n’y a pas de perte mémorielle de ces dates de 1990 et de 1989 même si cette guerre d’agression de la prétendue AFDL ne débuta qu’en 1996-97 avec les troupes ougandaises, rwandaises, les prétendus rebelles congolais, les Laurent Désiré Kabila… Et le Congolais Félix Tshisekedi hérite ces histoires terribles que le patriotisme de la souveraineté de la RDC doit terminer.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction de la Suisse.

Lire la suite

Recueillement pour le repos éternel de feue Nkiarampo Albertine, mère du célèbre journaliste Bazakana Bayete.

Région parisienne. Ce vécu dramatique et très préoccupant de notre confrère, le journaliste Bazakana en perdant sa mère Nkiarampo Albertine ; a fait l’histoire de solidarité de tous nos journalistes et autres compatriotes africains. Parmi ces humains solidaires, le chanteur-auteur-compositeur légendaire très connu Loko Massengo Djeskain.

Soutien de nos journalistes Kamite congolais à notre confrère Bazakana Bayete Paul d’Ebène Magazine, le plus ancien média en activité de la diaspora de la RDC dans le monde entier

Celui-ci est un patrimoine de la Rumba congolaise dans les deux rives du fleuve Congo qui prend sa source généreuse à Mumena dans la province dans la province de la RDC nommée Haut – Katanga, réunit Kinshasa et Brazzaville via le pool Malebo et se verse dans l’océan Atlantique par la ville congolaise de la RDC appelée Banana. Le journaliste et l’artiste chanteur se connaissent depuis plus de 45 ans. Quand le Congolais Loko Massengo Djeskain dirigeait une équipe de football des jeunes qu’il avait fondée pour aider des jeunes kinois et l’avait nommée “Revolo”, dans la commune de Kintambo, de la ville de Kinshasa ; le journaliste Bazakana parcourait plusieurs fois des kilomètres pour venir faire des reportages, interviewes, billets…et faire faire des photos sur cette équipe. Et le journaliste Bazakana a beaucoup écrit sur la Rumba congolais et il est parmi les 9 journalistes de Kinshasa, ces fondateurs historiques de la presse écrite musicale dans l’histoire des médias du Congo. Le chanteur vedette Djeskain Loko Massengo s’était confié à notre rédacteur en chef Lilo Miango lors de deux conversations téléphoniques. Djeskain qui vit dans la région parisienne, avait contacté Bazakana pour lui présenter les condoléances “mpo na mpasi ya liwa ya mama wa ndeko mpo moninga Bazakana”.

Valeurs héritées aussi de sa mère Nkiarampo.

Le journaliste Bazakana Bayete “B.B.” Paul a des valeurs comparables à ce fleuve Congo:la vie, la solidarité, le travail, la générosité, témoin des faits de l’histoire de notre pays, faire des rencontres avec des événements et des êtres humains. Il tient beaucoup de ces valeurs de sa mère Nkiarampo Albertine qui avait ses habitudes de s’adresser à lui en langue congolaise “Kinunu” du peuple Banunu (les Nunu) de la province du Lac Mai Ndombe. Ce grand malheur qui avait frappé “B.B.”, s’était manifesté le 26 juin 2020, à Kinshasa. Elle avait 88 ans. Les conditions sanitaires du coronavirus Covid-19 ont fait que des autorités compétentes avaient fermé les frontières. Et comme conséquence, il n’y avait plus des vols d’avion pour Kinshasa et toutes les autres destinations à travers le monde. Et sa maman a été enterré à Kinshasa, sans sa présence. Bazakana nous avait écrit: “mon coeur saigne”.
«Opema na boboto mpe na kimia Mama Nkiarampo», la mère de notre confrère, compatriote, ami, confident Bazakana Bayete “B.B.”.

Les rédactions de Paris, de France, de Genève, de la Suisse et de l’Allemagne du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Posted in Maloba-Editorial

Lire la suite

Le présentateur télé Amobe Mevegue, à Paris: toujours plus haut, mission réussie et poursuivie depuis plus de 20 ans.

Sur notre podium du média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Monsieur Amobe Mevegue, l’incomparable panafricain présentateur-producteur et animateur de télévision à succès et patron d’un média audiovisuel en France, avait reçu à Paris, dans son émission sur France 24, le très célèbre rappeur et homme riche bienfaiteur Akon, Sénégalais et Américain qui vit aux USA. Cette réalité montre une dimension de leader de l’animateur de télévision Amobe Mevegue acquise grâce à son travail en profondeur et à ses convictions du panafricanisme car l’Afrique-berceau de l’humanité et origine de travail de rassembler toutes et tous. Et il le fait bien via ses tribunes médiatiques.

Le présentateur télé Amobe Mevegue

Ainsi Londres, Genève, Paris, Kinshasa, Bruxelles, Malabo, Atlanta, Tokyo, Pékin, Montréal, Prétoria, Malabo, Stockholm, Oslo, Dakar, Douala, Addis Abeba, Tripoli (du temps de la Jamahiriya du leader Kadhafi, Lausanne, Bonn…, dans toutes ces villes via des diasporas africaines, nos “Bapanzi nsango bana ya ekolo Kongo awa na bikolo ya mpoto” du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO avaient pris la température des impacts des oeuvres audiovisuelles médiatiques et très médiatisées du présentateur-producteur audiovisuel Amobe Mevegue.

Ces divers publics en Europe, sur le continent Amérique, en Afrique et ailleurs dans certains milieux ont leur poids de l’habitude avec des rendez-vous à leurs postes de télévision, leurs écrans des ordinateurs, leurs postes radio, leurs téléphones portables pour suivre Amobe Mevegue.

Un témoignage d’un grand contributeur.

En effet, comme le confirme le journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC Lilo Miango qui est un peu comme un carrefour où un bon nombre de véhicules des consultants, vu ses nombreuses années dans le métier du journalisme: « Amobe Mevegue est un grand travailleur avec une force spirituelle authentique et sincère. Il est un homme de média unique en son genre dans des pays européens francophones. En rayonnant depuis Paris avec une place au podium pour ses émissions audiovisuelles Amobe Mevegue est, historiquement, la toute première personnalité internationale du microcosme des médias dans les pays occidentaux francophones avec des retombées dans des diasporas d’ascendance africaine pour des pays non francophones ; à médiatiser cette grande valeur très profonde et nommée “journaliste ou animateur panafricain”. Amobe Mevegue était en contrat professionnel à cette époque comme animateur-radio de “Plein Sud”. C’est la plus grande émission à très grosse audience sur RFI.

“Journaliste ou animateur panafricain…” n’est pas un slogan. C’est une pédagogie des valeurs dans notre contribution panafricaine journalistique sur un des moyens forts de circulation des informations, c’est-à-dire le média. Les retombées à la Amobe Mevegue sur le plan international sont palpables. Pour nous les journalistes Kamite du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, Amobe avait fait ce travail dans l’excellence sur les antennes d’un média de l’Etat français. Amobe est comme l’obélisque africain de la Place de la Concorde qui parle au monde;depuis cette France généreuse ».

En Europe, dans nos milieux des médias ; et cela depuis plus de 20 ans, l’animateur audiovisuel Amobe MEVEGUE demeure célèbre et populaire dans la diaspora africaine et dans des divers milieux internationaux. Dès le top départ de sa carrière professionnelle, il avait réussi une mission.

Le rappeur Akon et Amobe Mevegue

Une délégation du ministère japonais des affaires étrangères avait fait un aller-retour Tokyo-Paris-Tokyo pour être présente dans une de ses émissions télévisées.

Il poursuit sa mission, de succès en succès. Trois rappels très importants: à l’image de cette photo que nous publions pour la deuxième fois. Cette photo est une capture à l’écran de télévision par notre secrétariat général des rédactions à Genève, il poursuit cette mission pour des téléspectateurs et internautes. C’est une photo prise lors de l’interview télévisée, sur la télévision internationale d’Etat français France 24 ; de l’animateur Amobe Mevegue qui avait reçu son invité de grande marque, le rappeur sénégalais-américain et bienfaiteur exemplaire Akon. C’était le 23 mars 2020.

Secundo. Un jour, on avait été invité dans les studios de la télévision internationale des pays francophones TV5 Monde. Et on a assisté à une émission animée par Amobe Mevegue avec la journaliste camerounaise Lise Laure Etia. Une délégation du ministère japonais des affaires étrangères avait fait le voyage à Paris pour être présente dans cette émission télévisée. on avait notamment eu une bonne conversation avec un diplomate japonais qui avait étudié la langue Lingala dans une université du Japon.

Ubiznews: chaîne de télévision, une propriété d’Amobe Mevegue.

“Ya misato”(tertio). Amobe Mevegue possède aussi sa propre chaîne de télévision.: “UBIZNEWS”. Un été, on a pu accompagner le Burkinabe-Canadien Ben Marc Diendere, une des personnalités dans le monde économique du Québec. Noblesse de la fraternité africaine ancestrale car 1885 ne nous a pas enlevé cette valeur. A cette époque, Ben Marc Diendéré revenait d’un voyage à Singapour. Il avait fait escale à Paris pour nous voir. En ces temps-là, Ben Marc Diendéré était un des très hauts dirigeants de la “Coop fédérée” (actuellement nommé “Sollio Groupe Coopératif”), le plus grand grand groupe de l’industrie agroalimentaire du Canada. Dans son agenda pour s’adresser aux médias, le nom d’Amobe Mevegue y figurait. Sa téléévision “UBIZNEWS” a fait une grande interview à l’image des valeurs de son propriétaire.

Le chanteur-star Papa Wemba et le célèbre présentateur-animateur télé Amobe Mevegue

Nkumu/Rédaction de Suisse avec l’appui de la rédaction de Paris.

Lire la suite

L’An 2021: MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO le consacre l’année de la «Culture panafricaine 2021 Tabu Ley Rochereau».

Suisse, France, Allemagne “iyo., mbula oyo ezali koya, 2021;bampanzi nsango na biso ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO awa na bikolo ya mpoto, nde basungi mobu yango mpo na nkondo alanga nzembo Tabu Ley Rochereau. Biso bapanzi nsango, totiyi mobu 2021 yango na elembo ya makanisi to makoki wa Tabu Ley Rochereau, o ntei ya lisanga Panafricanisme to ndenge biso tobengi na lingala: Afrika Mokili Mobimba”.

Notre rédaction en chef appuyé par nos journalistes Kamite panafricains du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ont toutes leurs cartes en main. Ainsi, l’An 2021 sera consacré pendant toute cette année à des couvertures médiatiques sur des idées panafricaines de l’illustre feu grand chanteur-star-auteur-compositeur de la Rumba congolaise, Tabu Ley Rochereau.

Tabu Ley Rochereau: il a été panafricain.

Du vivant de Tabu Ley Rochereau, à des moments précieux pour des stratégies dans des valeurs politiques royales Kamite de la solidarité ; le journaliste Lilo Miango (notre rédacteur en chef), en sa qualité de citoyen congolais très engagé dans le panafricanisme Kamite en journalisme africain en Europe, avait été le seul moteur qui avait réussi à trouver à la star internationale Tabu Ley Rochereau les deux derniers contrats d’enregistrements musicaux de ses deux derniers albums de sa carrière artistique et de sa vie sur terre. Noblesse “ya kibonkoko” panafricain oblige.

Le chanteur-star international de la Rumba congolaise, jamais égalé sur le plan national et international: Tabu Ley Rochereau, auteur de «Joujou Zena»..
Archives: journaliste Bazakana Bayete B.B.

Et partant quand notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO va honorer en 2021, le patrimoine panafricain du chanteur-leader Tabu Ley, cela fait partie intrinsèque de notre ligne éditoriale pour les valeurs de la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique.

Interprétation de “Joujou Zena”, une démarche aussi panafricaine.

Jadis au début 2020, monsieur Nes Tabu (région parisienne),l’aîné des fils du feu chanteur international avait envoyé pour diffusion légitime et légale, à notre rédacteur en chef, cette vidéo du talentueux Teddy, chanteur-guitariste angolais avec un orchestre. Ils interprètent un classique universel “Joujou Zena” de Tabu Ley Rochereau, que notre média a dédié à la Brazzavilloise, à la diaspora africaine “ya mokili mobimba”, aux Angolaises, aux Congolaises de la RDC et à toute personne qui aiment la Rumba congolaise. “Ndenge mokeli Teddy ayembi loyembo … -Joujou Zena-… ya Tabu Ley Rochereau; elakisi mpo na biso ete muana ya ekolo Angola, Teddy; asaleli mpe Afrika”.

Cette vidéo de la chanson “Joujou Zena” du congolais chanteur Tabu Ley, interprétée par l’artiste angolais Teddy et un groupe musical.

Paroles de “Joujou Zena”. Auteur-compositeur Tabu Ley Rochereau

Zena haa, yebisa naino ngai lelo. Bolingo Zena, mpasi ya solo mama

Makambo nionso nakolinga, nâkoloba, ekokende, lokola se mpamba
Yokela ngai dit Zena . Sala mama nalanda bolingo na ngai Zena.

Joujou, Zena wa bolingo obomi mboka. Nasala ko boni, mpo o yokela ngai,

Ha ha tika lelo nalanda, bolingo ezali eloko batika na mokili na ba koko na biso,

Mama haa, Joujou yo motema, salaka mpe o banza ngai wa yo awa nakoki te

Posted in Miziki-Musiques

Lire la suite

Paris: l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais” recevra en direct avec notre invité l’universitaire Ekambo Duasenge.

Depuis ce grand et magnifique studio parisien de télévision, propriété du citoyen congolais de la RDC Constant Efwanga qui vit depuis longtemps en France, cette édition de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais” rendra les honneurs à ces pionniers, ces étudiants en journalisme de cette faculté universitaire nouvellement fondée et nommée à sa création : Isti* (Institut des Sciences et techniques de l’information). A Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Leur première rentrée académique avait lieu le 29 octobre 1973.

Deux d’entre eux «ya bayekoli mpe bana ya liboso ya Isti», le présentateur de l’émission Lilo Miango (journaliste Kamite panafricain/Rédacteur en chef du Magazine Ngambo Na Ngambo) recevra son ami et collègue de cette première promotion historique, l’universitaire congolais EKAMBO Duasenge Jean Chrétien. Il est auteur de plusieurs livres.
Plus tard après les études, monsieur Ekambo “Ek.” avait même été le recteur de cet Isti*(2002-2009). L’Isti* qui avait formé cette toute première promotion “ya bana ya liboso ya Isti”.

Le professeur Ekambo Duasenge- 1ère promotion de l’Isti (devenu Ifasic)

Retransmission télévisée en direct de Paris.

«A nos amis de cette première promotion morts. Nous ne les oublions pas». Notre média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO leur rendra un hommage, na ndenge ya kibonkoko na biso, car l’essence aussi de notre média en Europe fait par des journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique Congo. Et comme nous donnons une visibilité internationale dans des pays européens à notre ligne éditoriale Kamite du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO; à partir des valeurs des sociologies africaines des médias” (notes du conseil de la rédaction du 4 juillet 2020).

C’est aussi notre essence parce que une dynamique des articles ou émissions télévisées de notre média, ces sociologies nous sont inspirées à partir des cours scientifiques du feu professeur Buakasa Tulu Kia Mpansu (enseignant aussi de cette première promotion de l’Isti*) ou des traditions scientifiques des familles impériales, royales, princières africaines comme celles de la dynastie royale Ndonga Nkenge fondée au 17ème siècle par la “Mukoko” Lompata. L’esprit des larbins n’existe pas dans nos rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Cet hommage à Paris où vit une forte diaspora congolaise qui a rendu populaire le drapeau de la RDC dans des rues parisiennes à la “ingeta”, est donc un hommage inédit à nos amis étudiants et collègues de la première promotion. Cet hommage est une valeur de notre authenticité de berceau de l’humanité, la terre Afrique, où des Africaines et Africains, nos ancêtres ou nos Anciens avaient créé pour la toute première fois au monde les sciences telles que la science de l’information. L’information, sa diffusion, sa production à la “loba bosolo, batela monoko motema ezali sanduku” pour la toute première dans l’histoire de l’Humanité est née en Afrique “, a déclaré, à Genève, le secrétaire général des rédactions du Magazine Ngambo Na Ngambo, monsieur Lupungu Ndjate Albert.

Cette émission qui avait été programmée le samedi 11 juillet 2020, à partir de 17H40, vient d’être reportée vu un déplacement surprise.

Mais, elle aura lieu. Et elle sera forgé par un caractère particulier. En effet, ces étudiantes et étudiants ont fait aussi la presse congolaise, un bel instrument de diffusion et de transmission de l’information médiatisée. Cette presse est aussi productrice de l’Histoire qui a construit le destin du Congo, “Kongo ya bankoko na biso”.

La diffusion de cette émission sera retransmise en live sur ” You Tube journalistes congolais en Europe” et sur la chaîne de télévision partenaire du propriétaire de ce grand studio, le Congolais Constant Efwanga.

O engumba ya Paris: nde elakisami o etanda.

“O engumba ya Paris, na mokolo ya mposo wana, na nsima ya ntango ya nzanga, Lilo Miango nde ayambi na etanda wa -L’Europe parle aux Congolais-, moninga wa ye EKAMBO “EK”, ya eteyelo monene Isti*, eye ekela bapanzi nsango minene mpe ya lokumu ya ekolo Kongo ya bankoko na biso”.

Un des livres écrits par l’universitaire congolais Ekambo

Le professeur Ekambo est l’auteur des livres, tous publiés par les Editions L’harmattan/Paris, dont les titres sont:

  • *Histoire du Congo RDC dans la presse. des origines à l’indépendance.
  • *La problématique des anciennes technologies de la communication (ATC) africaines dans l’espace communicationnel contemporain.
  • *Sciences Information Communication en RDC.
  • *Médias pionniers au Congo,Se Kukianga(1891) et Minsamu Miayenge(1892).
  • *Félix Tshisekedi.Devenir président en 50+20jours.
  • *L’information et la communication.
  • *Auteurs étranges.Dictionnaire des principaux auteurs non francophones en sciences de l’information et de la communication.
  • *Communication et dynamiques de la globalisation culturelle.

Ekambo Duasenge, membre du CSAC en RDC

Invité par nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC , du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, l’universitaire Ekambo Duasenge est membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) de la République Démocratique du Congo.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction de Suisse.

*Isti (Institut des sciences et Techniques de l’Information), créé le 28 mai 1973; a été baptisé Ifasic (Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication)

Lire la suite