Archive pour septembre, 2015

Paris*: film « L’Homme qui répare les femmes-La colère d’Hippocrate »,1er Octobre 2015, 20H30, en ouverture de la 24è « Quinzaine du Cinéma Francophone ».

Le Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris, a choisi le film-documentaire « L’Homme qui répare les femmes – La colère d’Hippocrate » du célèbre et populaire réalisateur belge Thierry Michel pour lancer la 24ème édition de sa « Quinzaine du Cinéma Francophone ». « Bilili ya L’Homme qui répare les femmes-La colère d’Hippocrate; mpo na bofungoli milulu o Centre Wallonie-Bruxelles/Paris »(1).

 

Lire la suite

Palais de l’Elysée, 1ère visite officielle en France du président du Nigeria Buhari : un vif intérêt dans la diaspora africaine.

Paris, visite officielle du président nigérian Buhari, collectif des journalistes africains en Europe,diaspora africaine dans des pays européens. En Europe, la première visite officielle de 3 jours du président de la République fédérale du Nigeria Muhammadu BUHARI, depuis son élection le 29 mai 2015, vient de se passer en France sur invitation du président François Hollande.

 

Lire la suite

France/11ème anniversaire de l’attentat terroriste de Beslan (186 enfants massacrés, en Russie): « PANIKHIDA » célébré à Paris.

Église Saint Serge (93, rue de Crimée, 75019 Paris), association «France Europe Beslan » et massacre terroriste de l’école N°1 de Beslan, en Russie: c’est dans cette paroisse orthodoxe que notre média est allé couvrir, le samedi 5 septembre 2015, pour la toute première fois une cérémonie matérialisée en France concernant ce massacre terroriste qui avait eu lieu en 2004 à Beslan, dans la Fédération de Russie.

 

Lire la suite

Cinéma: déchainements contre l’interdiction au Congo de « L’homme qui répare les femmes, la colère d’Hippocrate » de Thierry Michel et Colette Braeckman.

Europe. Des convictions des Justes se déchainent contre cette très grave violation visant des millions des Congolaises victimes des viols de guerre. L’auteur et responsable de cette violation est l’actuel exécutif au pouvoir à Kinshasa. C’est ce conglomérat a marché sur des droits du peuple congolais de la République Démocratique du Congo, en interdisant depuis le 1 septembre 2015, toute projection au Congo du film-documentaire « L’homme qui répare les femmes, la colère d’Hippocrate ».

 

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite