Affaire major de la police Rémy Kanza et policiers du quartier 1(Ndjili) : diaspora veut leur arrestation à cause des tortures, du vol…

Des policiers l’accusent d’avoir donné des ordres pour torturer.

C’est la question à l’attention des enquêteurs congolais au Congo. Des réseaux de ces policiers concernés de Kinshasa font-ils des rackets contre des investissements des Congolais de la diaspora ? Pourquoi cette violence barbare avec des coups dans des testicules ?
Pourquoi dans la diaspora RDC de Belgique, des Pays-Bas, de France, de Suède, des USA et de l’Allemagne ; des Congolaises et Congolais exigent que la justice militaire de la RDC interpelle le major Remy Kanza alias “mal à l’aise”, chef escadron police Tshangu (Voir photo) et ses policiers, à Kinshasa ?

TERREUR, VOL ET TORTURES PHYSIQUES : ABUS DE POUVOIR DE LA PART DES MEMBRES BARBARES DE LA POLICE A KINSHASA.

Parmi la centaine de messages arrivés du 14 juin 2021 au 15 juin 2021 à nos rédactions de Genève et Paris, nos journalistes Kamite panafricains congolais ont relevé certains notamment ce que Congolaise Florette, patriote, déclare : “tortures physiques à l’intérieur du commissariat Mbata/Quartier 1 en donnant même des coups dans les testicules de ces innocents arrêtés arbitrairement, vol-racket de l’argent (recettes de la journée), arrestations arbitraires (en réalité ce sont des enlèvements de la part de ces policiers concernés gradés ou pas qui abusent de leurs fonctions officiels, coups et blessures volontaires, vols des téléphones portables, vol de pneu et des outils pour réparer des pannes mécaniques, dénuder des innocents, vol de batterie et de carburant dans un véhicule civil commercial pour mettre dans un véhicule officiel de la police, privation arbitraire et temporaire de la liberté…).

Le véhicule concerné.

L’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais” fera une édition sur cette “problématique de la mise en danger de la part de certains réseaux policiers, au Congo, qui impactent des investissements matérialisés par des Congolaises et Congolais de la diaspora”.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction Suisse.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Richissime homme d’affaires Luc Gérard Nyafe (Colombie) : bravos aux enfants de sa fondation “Yaliki”, à Lusanga(RDC).

Cérémonie événementielle.

Dans la commue rurale Lusanga: le richissime homme d’affaires Luc Gérard Nyafe et les enfants de sa fondation

En présence de monsieur Luc Gérard Nyafe et de son staff, cette cérémonie pour les 500 enfants congolais de sa fondation “Yaliki” vient d’avoir lieu en ce jeudi 3 juin 2021 à Lusanga. C’est dans la province congolaise du Kwilu, dans le Sud Ouest de la République Démocratique du Congo. Cette manifestation, exceptionnelle, a été monopolisée par l’attention des réalisations très intéressantes effectuées par des enfants.

“C’est un challenge gagnant pour la directrice Monguya Félicité et son entourage. Son casting de CV est formidable. Elle a été la toute première femme originaire de l’Afrique Sub-saharienne devenue directrice d’école dans l’histoire du Royaume de Belgique. Son excellence dans l’enseignement, elle l’a mise sur le terrain chez ces 500 enfants pour la fondation Yaliki. Nde milulu yango mpe milekaki kitoko. Bana ya lisanga Yaliki mayele na bango ezali kofungwama. Mpe bazuaki litomba mokolo wana mpe lisusu”, a déclaré une personne que notre média a interviewé en Europe.

L’oeuvre d’un distingué compatriote qui investit aussi en faveur des enfants, l’avenir du Congo.

Le businessman Luc Gérard Nyafe: fondation “Yaliki”.

Le travail d’élévation en faveur de ces 500 enfants est un investissement à court et à long termes. C’est l’œuvre active du richissime homme d’affaires congolais résidant en Colombie, monsieur Luc Gérard Nyafe. Il le fait pour sa contribution au patrimoine de la RDC. En ce même juin 2021, ces échos événementiels depuis Lusanga sont arrivés dans nos rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO en France et Suisse.

Dans la diaspora en Europe: des jeunes, adultes, femmes et hommes congolais de la RDC apprécient et saluent les rayons de soleil de Mr. Luc Gérad Nyafe, richissime homme d’affaires congolais de Bogota (Colombie) ; qu’il a apportés dans la vie de ces nombreux enfants de sa fondation. “Yaliki”.

L’homme d’affaires Luc Gérard Nyafe a apporté un rayon de soleil dans les yeux de 500 enfants de sa fondation “Yaliki”, située à Lusanga en RDC dans la province du Kwilu.
C’est un challenge gagnant pour la directrice de la fondation “Yaliki”, la Congolaise Monguya Félicité qui a su à l’aide de son équipe apporter aux enfants dans un espace où il fait bon vivre et bon apprendre (les arts, l’anglais, la danse, le théâtre, respect de la nature…) à partir des activités ludiques dans une dynamique pédagogique.

Nkumu/Rédaction de Suisse et Lilo Miango/Rédaction de Paris.
=================================================
“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre pays des grands journalistes”.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Victime du racisme contre les Noirs,Mr. Kingombe Benjamin(France) a témoigné à la télévision BFM.

Notre regard depuis la Suisse sur cette affaire judiciaire qui se passe en France. Ce que des “mama” africaines en Suisse retiennent est qu’un “muana ya Afrika”, le Congolais Benjamin Kingombe qui vit en France, dans la région parisienne ; a été victime d’insultes racistes et d’un acte discriminatoire vu la couleur de sa peau.

Mercredi, avant-midi du 2 juin 2021, nous sommes à Genève.

Nous avons allumé la télévision selon nos habitudes journalistiques pour voir ce que les autres médias disent ou montrent par rapport à ce cas de racisme contre les Noires et Noirs en France.

“Mabe wana na mabele ya France ,mpo ya koyina poso moindo engindi lisusu”. Ainsi des échos médiatisés concernant ce délit horrible sur ce cas de la négrophobie en mai 2021 ; ont traversé même la frontière France-Suisse.

Et partant, notre rédaction Suisse du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a regardé son témoignage à la télévision française BFM de Paris. Ces Photos ont été capturées à l’écran télé par notre équipe technique de Genève: mercredi 2 juin 2021.

En France: racisme.

Une loi française a inscrit dans le marbre:”1 an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende”. Elle est déjà votée par le parlement. C’est juridique et judiciaire. Voilà ce qui a été dit sur ce plateau télévisé à Paris.

En effet, le Congolais Benjamin Kingombe, victime du racisme anti peuple noir et de la discrimination négrophobe, a été l’invité de la télévision française BFM qui diffuse des informations en continu. Mr. Kingombe a été victime de plusieurs insultes haineuses contre les Noirs de la part d’un Français responsable d’un site de location de logements car monsieur Benjamin Kingombe a loué et payé un appartement dans un quartier des riches français. Le journaliste français Toussaint, une figure connue dans le paysage audiovisuel, l’a reçu sur son plateau le mercredi 2 juin 2021 dans l’avant-midi.

Réactions en Suisse.

Dans la diaspora congolaise en Suisse, il y a des expressions de convictions pour soutenir la victime. Des Congolaises et Congolaise en Suisse observent le comportement de la justice française car vu d’ici, on note que chaque fois que des élections nationales en France s’affichent à l’horizon, il y a trop des cas de racisme qui émergent contre les Noires et Noirs. Une Congolaise a conclu: “il faut nous unir pour lutter contre ce racisme anti-peuples noirs. Regardons donc la création des Etats Unis d’Afrique pour juger un jour sur le continent africains les auteurs occidentaux de ces crimes”.

Nkumu/Rédaction de Suisse et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango.

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes”.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le centenaire de la radio est fêté en France du 31 mai 2021 au 6 juin 2021.

Voici deux journalistes historiques symboles de l’excellence du journalisme à la radio dans l’histoire de nos médias de la diaspora en France: madame Huguette Malamba(jadis journaliste radio à Paris chez Africa N°1) et monsieur Nzunga Mbadi (jadis journaliste radio en région parisienne dans une station de radio française).

Huguette Malamba.

MERITES HISTORIQUES POUR HUGUETTE MALAMBA ET NZUNGA MBADI. On reste journaliste toute la vie. C’est l’histoire d’avant, actuelle et de l’avenir. C’est un témoignage installé dans des réalités du monde du journalisme français que nos journalistes congolais entendent souvent depuis novembre 1980 en France, grand pays du journalisme.

Novembre 1980 est la période où nous avons foulé le sol français pour la toute première. Et ainsi ici pour cet événement, nous avons choisi cette période. C’est à cette date car c’était notre toute première fois d’entrer en contact direct à Paris avec le monde du journalisme français.
C’était à la radio RFI. Et c’était sur invitation du Français Michel Dole qui a été à Kinshasa notre professeur de cours de radio, à la faculté du journalisme Isti (l’actuel Ifasic).

Maison de Radio France, à Paris.

Cette station de radio RFI était dans le magnifique bâtiment en forme du fromage “camembert”. Cet immeuble est la Maison de Radio France, dans le 16ème arrondissement de Paris.

L’événement “La Radio a 100 ans en France “:

La radiodiffusion sonore connue par tout le monde sous l’appellation de “radio” est née au début de 1921 en France (mais aux USA, c’était en fin de l’année 1920).

A l’occasion de ce centenaire de radio en France, nous avons choisi une journaliste congolaise et un journaliste congolais de deux générations différentes. Ainsi nous les fêtons et nous saluons leurs mérites historiques et leur travail qui sert de modèle de l’excellence à la radio.

Nzunga Mbadi.

“O ntei ya milulu mbula nkama ya kokanisa nkita ebengami na lompoto “Radio”, topesi mokako sua na bapanzi nsango ya malonga Huguette Malamba na Nzunga Mbadi..Basala misala ya kitoko mpo na radio, awa n ekolo France”.

C’est cette valeur des bâtisseurs du journalisme au quotidien, qui place madame Huguette Malamba et monsieur Nzunga Mbadi sur notre podium de ce centenaire du journalisme en France dans notre créneau du journalisme congolais.

A l’heure de ce centenaire de la radio, MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO réitère que les journalistes congolais de la République Démocratique du Congo ont toujours été un de deux moteurs du journalisme des pays africains fait en France (rapport de l’Américain Sim).

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

PHOTOS: documentation famille royale Ndonga Nkenge (fondation: 16ème siècle).

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes”.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

La journaliste Lisa Shaw (44 ans), présentatrice à la BBC Radio-Newcastle, est décédée après avoir été vaccinée avec le VACCIN ASTRAZENECA.

“NSANGO YA LIWA : AstraZeneca ebomi mopanzi nsango Lisa Shaw ya BBC”.

Ce cas de décès est lié à une personnalité des médias. BBC, son employeur, est parmi ces médias qui ont évoqué des campagnes de vaccination. Vu cela, depuis Paris notre rédaction (faite par nos journalistes congolais de l’Europe) interpelle dans la vérité la République Démocratique du Congo pour dire la vérité aux Congolais. Et des gens dans notre diaspora ont les droits de savoir ce que cette organisation congolaise chargée de faire vacciner lors de ces opérations de la Covid-19, fait par rapport à la santé des Congolaises et Congolais au Congo. Ce vendredi 28 mai 2021, une bien triste nouvelle Lisa Shaw, journaliste pour la radio de la BBC depuis 2015, est décédée à l’âge de 44 ans après avoir été vaccinée à l’AstraZeneca (Sources: BBC, journal anglais “Guardian”, communiqué de presse de la famille de la journaliste Lisa Shaw).

Lisa Shaw, Journaliste à la BBC

Ce communiqué révèle que le décès est survenu le vendredi 21 mai 2021 aux services des soins intensifs de l’hôpital Royal Victoria de la ville britannique de Newcastle. Et cela après avoir souffert de caillots sanguins, survenus une semaine après sa vaccination. La journaliste Lisa Shaw a développé de violents maux de tête. Et cela 7 jours après l’injection à l’AstraZeneca.

Ainsi notre collègue journaliste Lisa Shaw, une connaissance d’un ami british, est tombée gravement malade.

“AstraZenaca, ebebisaki ye bomoi”. Feue Lisa aussi une mère de famille.

POURQUOI EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, l’autorité compétente continue à vacciner avec ce VACCIN ASTRAZENECA.

Pourquoi continue-t-on là-bas à se référer à l’ONU (OMS) ? “Bisenga senga/Mentalité d’esclave chosifié pour mendier” ? Jeudi 27 mai 2021, j’ai suivi deux émissions dans deux chaînes de télévision de Kinshasa que des Congolaises et Congolais ont été vaccinés à l’AstraZeneca.

Et en ce mois de mai 2021, un journaliste congolais, localement connu, a dit aussi que le service congolais concerné pour la vaccination contre la Covid-19 en République Démocratique du Congo est dans l’attente des nouvelles doses. Les doses de quel vaccin?

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes”.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

La Congolaise Cynthia Voza Lusilu: de Londres à la lumière.

Native de Paris, mademoiselle Cynthia Voza Lusilu vit à Londres, la capitale de l’Angleterre. Cette Congolaise de la RDC, brillante, est “designer sociale”. C’est un concept nouveau. “Ezali misala ya sika ebengami -social designer- na monoko ya ba Anglais.Cynthia Voza Lusilu , elenge muana muasi ya ekolo Kongo ya bankoko, oyobotamaki na Paris, azali o ntei ya mosala wana ya sika ya social designer mpo na batu moindo”.

Mlle Cynthia Voza Lusilu

Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO met la Congolaise Cynthia Voza Lusilu en lumière. Les projecteurs médiatiques sont allumés par nos journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo car on n’étudie pas pour l’école mais on étudie pour la vie. C’est la valeur Travail.

“Cynthia Voza Lusilu abotama na engumba ya Paris. Ye azali muana ya makila ya Kongo ya bankoko na biso. Azali kosala makambo ya mosala ayekola malamu. Tokokaba lisolo na ye mpo na mosala ya malonga wa ye: DESIGNER SOCIALE “.

Ainsi, MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a mis mademoiselle Cynthia Voza Lusilu dans notre répertoire de ces 300 Congolaises et Congolais de la diaspora ou originaires de la RDC qui font l’image de marque de la RDC à l’étranger.

DEPUIS LE 7 FEVRIER 1981, à Lausanne, lors de la rencontre convoquée pour l’élévation de la souveraineté spirituelle de notre journalisme en Europe, l’important de la dynamique pour le journaliste congolais Lilo Miango est dans sa pratique éditoriale du journalisme “KONGO ya bankoko na biso” que nous déclinons en termes de sociologies africaines des médias, avec éthique et déontologie.
C’est de mettre en lumière nos valeurs de la diaspora: “Bana ya Kongo, basali ya Kongo, bana ya Afrika mokili mobimba”.

Notre journalisme “ya Kongo” congolais en Europe, c’est aussi en synergie avec nos pays de nos ancêtres “bikolo ya bankoko na biso, na mikili ya Kongo na ya Afrika”, berceau de l’humanité où des sciences, l’écriture, l’école, l’université, le journalisme, les systèmes démocratiques…avaient été inventés durant l’apparition de l’Humanité sur Terre.
Aujourd’hui, notre pratique éditoriale de notre journalisme “Kamite ya Kongo” congolais en Europe parle de la Congolaise Cynthia Voza Lusilu qui excelle dans son métier qui est une nouvelle profession.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Albert Lupungu Ndjate/Rédaction de Genève.

“Visitez la République Démocratique du Congo,l’autre grand pays des grands journalistes”.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Une Congolaise de la RDC victime des violences d’une dizaine des policiers irlandais.

IRLANDE. PHOTOS DE CES VIOLENCES ENTRE POLICIERS IRLANDAIS ET LA CONGOLAISE. Dimanche 11 avril 2021. Dublin.

“Congolaise abetami na ba mbila ya Irlande, na balabala, mpe na miso ya batu. Bambila irlandais wana bazalaki koleka zomi na mibale, na lompoto plus de 12 policiers”.
COVID-19,DANGER. Sans tenir compte des probabilités de contamination au Coronavirus Covid-19, une dizaine de policiers irlandais sont “montés” sur cette Congolaise qu’ils venaient de plaquer violemment au sol. Ces policiers sont accusés de gestes sexistes. Et son collant s’est retrouvé déchiré.”Why?” (“ntina nini?”,”pourquoi?”).
“O kati ya balabala na Irlande, misapi ebele ya ba mbila wana ya Irlande bisimbi nzoto ya muana muasi oyo ya Kongo. Ata kosuana na maloba ya mabe, elakisi nini kosimba nzoto ya muasi wana na ba mbila ebele?”.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO A EU UNE COPIE DE CES IMAGES DE LA VIOLENCE : VU LA VIOLENCE ET LES VISAGES “non floutées”, NOTRE AVOCAT PENSE QUE L’ON NE PEUT PAS LES PUBLIER À MOINS D’AVOIR UN ACCORD DE LA JUSTICE IRLANDAISE.

Dans cette confrontation violente et spontanée, une vingtaine des mains de ces policiers irlandais ont touché les habits et le corps de cette femme africaine de la République Démocratique du Congo”, nous explique notre source qui n’a pas pu joindre notre rédacteur en chef Lilo Miango (Déplacement).
Cette source a alors contacté et joint notre rédaction Suisse du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Toute cette violence physique est une d’une cascade des violences verbales entre les deux parties dans une rue. Ces policiers irlandais accusent la Congolaise de les avoir traités de “criminels, assassins, racistes “. L’élément originel déclencheur ne nous a pas été identifié.

Notre source qui a pu filmer cette scène terrible, était arrivée juste au moment où des mots violents volaient très haut et très bas: “nakomaki kaka na ntango ya kosuana ya ba mbila na mama ya Kongo”.

NKUMU/Rédaction de Suisse.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Élèves officiers du Congo-Brazzaville : vie et études en situation tragique à Kinshasa et la diaspora en Europe s’en prend à Mr.Sassou N’Guesso.

Ils sont expulsés des cours pour non paiements des frais depuis 3 ans. RÉACTIONS EN EUROPE: la diaspora du Congo-Brazzaville en Europe crie au scandale. Elle dénonce le président Sassou N’Guesso et son gouvernement de Brazzaville.

Cette affaire tragique se passe à Kinshasa, la capitale de la RDC. Et cela concerne des élèves officiers du Congo-Brazzaville envoyés à Kinshasa pour leurs études des métiers de la navigation intérieure.

Ces jeunes femmes et jeunes hommes qui ne touchent même plus de leurs bourses d’études, sont expulsés des cours vu que le gouvernement de la République du Congo (Brazzaville) n’a plus payé les frais des études de ces bons élèves officiers du Congo-Brazzaville.

Echos vite arrivés en Europe.

Les échos scandaleux de cette tragédie sont arrivés, “na mbango mingi”, à la rédaction de Genève du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO via une vidéo datée du lundi 15 mars 2021 et enregistrée à Kinshasa par le collectif de ces élèves officiers de la République du Congo.
Et des appels téléphoniques ont commencé à tomber dans notre rédaction en Suisse et même à notre rédaction en chef à Paris où s’est installé notre patron de presse.

Suisse, Belgique, France et Angleterre.

Depuis ces pays européens, toutes ces Congolaises et Congolais de la diaspora du Congo-Brazzaville en veulent à monsieur Sassou N’Guesso pour cette mise en danger de leurs jeunes compatriotes loin de leurs familles restées dans leurs différents foyers sur le territoire du Congo-Brazzaville.

NKUMU/Rédaction de Suisse et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC,en Europe.
Photos: capture des images par notre équipe technique à partir de cette vidéo enregistrée à Kinshasa le 15 mars 2021.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Violences tellement disproportionnées contre une Congolaise nommée “mama” Laure de la part des policiers belges de Philippe, roi des Belges Wallons, des Belges Flamands et des Belges de la minorité allemande.

Immédiatement après cette Journée Internationale des DROITS de la Femme du 8 mars 2021, voici ces violences contre cette Congolaise de la RDC se sont déroulées le mardi 9 mars 2021, à Liège, une ville francophone wallonne et provinciale du Royaume de Belgique.

Comme disent les jeunes français originaires de la RDC et les Français en général, il s’agit d’une histoire belge avec un roi, sa majesté PHILIPPE qui laisse faire ces violences de ses policiers et se tait. Y compris son premier ministre, le Flamand Alexander De Croo, du parti libéral belge Open VLD, est sans réaction. Est-ce que c’est parce qu’il s’agit du cas d’une Congolaise violentée par ses compatriotes policiers concernés? “Tuna to tuna?”.

Droits de la Femme en Belgique: Cas emblématique de la Congolaise “mama” Laure?

«Violences contre une femme noire», un passant, sur cette place à Liège, a crié

En ce moment internationalisé sur les droits de la FEMME par l’ONU où sont les DROITS DE LA FEMME CHEZ CETTE VINGTAINE DE FLICS DU ROYAUME DE BELGIQUE qui ont choisi la brutalité policière comme un mode et un langage de fonctionnement jusqu’à perturber des petits enfants congolais.
Ces petits enfants congolais pleuraient vu qu’ils étaient des témoins oculaires en première ligne de ces violences physiques et verbales de la part de ces policiers belges que leur roi laisse faire.

SANS RAISON, LE POLICIER BELGE FAIT UNE PRISE DE JUDO CONTRE LA CONGOLAISE ET LA FAIT TOMBER AVEC UNE VIOLENCE TERRIBLE.

ET CE TERRIBLE POLICIER WALLON BELGE MET SON GENOU SUR LE COUP DE LA FEMME CONGOLAISE QU’IL A FAIT TOMBER SANS RAISON NECESSAIRE PAR TERRE AVEC SA PRISE DE JUDO : genou sur le cou ! C’est une signature comme le policier blanc américain raciste … avec son acte d’étouffement dont la suite a conduit le Noir Américin George Floyd à la mort.

Violence d’abord contre la Congolaise projetée avec une violence par terre, violentée et arrêtée. Et ce qu’il n’y avait pas d’autres méthodes à part cette violence face à une femme qui ne s’est même pas battue contre ces nombreux policiers du roi des Belges Philippe ? Plusieurs véhicules de la police du Royaume de Belgique sont venus pour cette interpellation …D’UNE FEMME CONGOLAISE dépassée par les événements.

« Mpo nini? Eloko nini oyo elekaki na mama Laure oyo ekweyi mboka mobimba? Mpe mituka ebele eya lokola soki likambo nini ya monene ?»
Usage et moyens humains et matériels disproportionnés de la part de ces policiers ?

Et de la violence ensuite évidemment contre une autre Congolaise qui n’a rien fait d’illégale et qui a filmé ces violences policières. Comme beaucoup de Belges Wallons, Flamands et Allemands ont filmé; cette Congolaise a aussi filmé avec son portable.
Y-a-t-il une loi fédérale belge ou une loi salique en Belgique qui interdit à cette Congolaise de filmer et qui autorise les nationaux belges à filmer ?
Oui beaucoup de Belges ont filmé ? Pourquoi c’est seulement elle la Congolaise qui a été la cible de cette violence verbale et physique devant ses petits enfants ? Un des policiers a même l’audace de mentir pour intimider et accuser la Congolaise ciblée.
« Bilili bilakisi nde ba policiers wana na monoko mabe makasi mpe makambo ya makasi. »

Des images filmées témoignent.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a reçu différentes vidéos. Ces images, l’œuvre de différents angles de ces différentes personnes provoquent l’indignité dans des pays africains (Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Angola) et dans la diaspora de la République Démocratique du Congo en Europe.

Est-ce que des ONG africaines opérationnelles en Europe sur les droits de l’homme et les droits des femmes vont-elles écrire au roi Philippe des Belges Wallons, Flamands, Allemands puisque c’est son royaume?

Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos extraites de cette vidéo de ces violences policières en Belgique.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Apareco en résistance face à la CÉLÉBRATION de la “Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2021”: urgence de la justice.

Dans la diaspora congolaise, en Europe: au-delà de l’Apareco qui s’est exprimée en envoyant un message à notre rédaction.

En cette année 2021, en ce mois de Mars. Quelle structure uniquement congolaise a matérialisé, via des procès transparents et médiatisés dans des pays européens, les différentes formes de respects de la femme congolaise prise sous les feux de ces guerres d’agression qui ont pris des formes de guerres de basse intensité comme certaines de nos sources congolaises composées par des anciens officiers ou des déserteurs de l’armée pendant les temps du josephiste Joseph Kabila Hippolyte Kanambe, ancien chef de guerre? A lire le Rapport Mapping qui concerne aussi évidemment les droits de la femme congolaise, on peut voir que des noms de certains auteurs étrangers et congolais de ces violations très graves des droits de la femme congolaise qui soit ont séjourné et soit circulent de temps en temps dans des pays européens :

Elles ont le droit de s’exprimer: ” tika bango baloba”.

Des millions des Congolaises ont été et sont massacrées car elles sont des citoyennes congolaises de la République Démocratique du Congo comme l’attestent nos enquêtes. Un autre objectif de ces guerres de basse intensité est de les chasser de leurs terres ancestrales “ya Kongo ya bankoko na biso”.

Par millions, des Congolaises sont toujours massacrées. Des millions de ces femmes sont victimes des viols massifs, financés et planifiés lors de ces guerres d’agression dont la dynamique originelle est venue de l’étranger (les extrémistes Tutsi rwandais impunis du maître de la propagande Paul Kagame, les groupuscules impunis aussi de l’officiel ougandais Yoweri Museveni… et de leurs “clients” (individus et personnes morales) britanniques, américains, canadiens, français, belges localisés ou identifiés dans des ouvrages écrits après des enquêtes et vendus dans des librairies des villes européennes. D’où, il est impératif de matérialiser des procès sur la base des éléments de ce rapport des experts de l’Onu que nos médias appellent aussi le Rapport Mapping.

Bilan pour ce 8 mars 2021. “Kosepela to kosepela te o kati ya bana ya Kongo to baninga wa bango na mikili ya mpoto”?. (A célébrer ou pas dans la diaspora congolaise et chez des amis du peuple congolais à travers l’Europe?).

A l’occasion de cette journée particulière du 8 mars 2021 quel est le BILAN pour la situation de la FEMME CONGOLAISE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO victime depuis 1996-97 dans ces guerres de basse intensité avec ce conflit armé imposé à la population congolaise par les hauts officiels rwandais Tutsi de Paul Kagame et des hauts officiels ougandais de Yoweri Museveni qui sont agresseurs et envahisseurs o ntei ya Kongo ya bankoko na biso ? ( cfr: différents rapports de l’ONU notamment le Rapport Mapping).

“Awa biboma boma ya basi ya Kongo eleka ndelo banda mobu 1996-97 kina lelo, Kobebisa nzoto ya basi ya Kongo o ntei ya bitumba ya banguna esilaka te. Bongo ntina ya mokolo ya 8 mars 2021 mpo na nkita ya kimuasi na 8 mars elimboleli bana ya Kongo nini? Apareco apesi eyano wa ye”. Cette affiche d’Apareco donne sa réponse dans le cadre de la liberté d’expression sacralisée par l’ONU aussi et des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes prônés par la même ONU.

1977, l’ONU proclama cette journée internationale des DROITS des femmes: et aujourd’hui au Congo?

C’est en 1977 que la même ONU avait sacralisée la Journée internationale des droits des femmes. Il y a des noms des individus mentionnés dans la Rapport Mapping de l’ONU. Il faut les juger devant les tribunaux vu ces crimes imprescriptibles contre la FEMME CONGOLAISE. Mais ils circulent librement en RDC, dans la région des Grands Lacs et même dans des pays européens.

Voici cette affiche de l’Apareco que le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO vient de recevoir. “Yango nde eyano ya lingomba ya Apareco mpo na mokolo mokolo moye ONU abengi ya 8 mars ya mbula nionso. Batindi yango awa na MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO”.

Faire la guerre permanente avec ses lots des viols et massacres des femmes “ya Kongo ya bankoko na biso” avait été décidé le 20 AVRIL 1990 de 14H à 16H15 dans le Palais présidentiel de RWAGITURA à Mbarara (ville ougandaise): impunité des extrémistes tueurs Tutsi rwandais et leur “ubwenge” (mensonges) toujours en activité.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

NOTES: le 8 mars de chaque année dans le monde est consacré à la JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME et non pas la journée de la femme.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Des Congolaises et Congolais en Europe avaient suivi en direct la conférence de presse du collectif des avocats, de Paul Nsapu et des enfants Bazana et Chebeya

La très suivie conférence de presse télévisée sur ce CRIME D’ETAT à Kinshasa commandité le 2 juin 2010 par des très hauts officiels de la RDC, a été diffusée en live dans la diaspora congolaise et par des publics intéressés en Europe et au Canada et aux USA.
Tous les intervenants à Kinshasa (collectif des avocats et Paul Nsapu), en France (Guylain Bazana, fils de la victime décédée) et au CANADA (Chebeya fils) ont réclamé légitimement la reprise de l’ensemble de tout le procès.

Depuis le Canada:le fils Chebeya s’est exprimé en live.

Ces conférenciers parlent donc de la révision totale avec l’appui total dans la diaspora.

Leurs revendications a été soutenues sans réserves dans toute la diaspora de la RDC ; à savoir la reprise de l’ensemble du processus de ce procès des policiers tueurs et complice de ce double assassinat dans le quartier général de la police du Congo, à Kinshsa. Et l’exigence d’entendre les personnalités politiques et policières citées (exemple Joseph “Kabila”) ou impliquées (cas de deux généraux John Numbi et Zelda Katanga alias ” Djadjidja…) dans ce CRIME D’ETAT.

Ils ont été tués de mort très violente dans l’enceinte de ce “bunker de la police”.Comme le confirment tous les faits matérialsés par des interviewes à la radio d’Etat français RFI par de deux policiers congolais témoins oculaires sur le lieu du crime pour le double assassinat des défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. C’est dans ce “bunker” où trônait le général cynique, habité par une violence verbale très agressive John Numbi.

Ces policiers assassins avaient utilisé ce 2 juin 2010 les méthodes d’étouffement copiées chez des criminels extrémistes commandos de l’unité militaire Tutsi Power Rwandais.

France, le fils Bazana avait pris la parole en direct lors de cette conférence
de presse du 10 février 2021.

Après cette conférence de presse: exigences des Congolaises et Congolais en Europe.

Après cette conférence de presse, certains combattants combattants en France et certains leaders congolais d’opinion aux USA, exigent l’arrestation immédiate de celui qu’ils désignent comme commanditaire Joseph “KABILA” HIPPOLYTE KANAMBE du Tutsi Power Rwandais.

Et une dizaine des gens de l’élite combattante et résistante de Paris et de la région bruxelloise exigent la CONSTRUCTION d’un MONUMENT en la MÉMOIRE de Fidèle BAZANA et de Floribert CHEBEYA là où ils avaient été assassinés c’est-à-dire à l’intérieur de l’INSPECTION GÉNÉRALE de la police.

King Foreman Massala Abraham, Paul Nsapu et un autre citoyen congolais.

Monsieur Paul NSAPU, présent pour la cause, la cause de la dignité.

Et après cette conférence internationale de presse, des VOIX des femmes CONGOLAISES en BELGIQUE et au CANADA (femmes membres des Fourmis rouges) se sont élevées pour exiger tous les respects que le Congo et sa population doivent aux travaux et ambitions du Congolais Paul Nsapu. “C’est un homme juste”; “moto ya solo solo”, avait déclaré madame Ngumbi.

“Balobi banso ya milulu wana ya bokutani na bapanzi nsango, basengi makasi ete esengeli kobandela kosamba ya likambo ya biboma boma ya Floribert Chebeya na Fidèle Bazana”.

Le Congolais Paul Nsapu à Kinshasa lors de cette conférence de presse.

Lilo Miango,rédaction de Paris.
Photos de cet événement médiatique à Kinshasa, vendredi 12 février 2021 au Centre CEPAS, dans la commune de la Gombe.

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes (extrait d’un message de Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC, en Europe)

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Savez-vous pourquoi le célèbre chanteur de la Rumba congolaise, feu Pépé Kallé Kabasele Yampanya portait ce surnom de “Pépé”?

Pépé était le surnom d’une de ses premières petites amies. C’était l’AMOUR FOU. C’était BOLINGO YA LIBOMA.
La fille Pépé et le garçon Kabasele Jean. C’est la passion entre les deux amoureux, jeunes de cette rue Kigoma, dans la commune de Barumbu, de la capitale Kinshasa ?
Vivement ces années 60 de l’époque de “lettres d’amour avec du papier de cahiers scolaires écrits entre les chéris”.

Pépé Kallé en 1978, à Kinshasa, photographié par le journal Elima (Edition Elima-Dimnche) où travaillait le journaliste Lilo Miango.

C’était l’amour très fusionnel qui vous brûle le corps, le cœur, les pensées, les yeux, le cerveau, les envies… C’est le “love kilau” (love=mot anglais/ Kilau=mot en langue Kikongo qui signifie “folie”).

“Dit” Kabasele…cette petite histoire individuelle des amoureux de la rue Kigoma dévoilée par Papy Tex Matolu, célèbre chanteur dans l’excellence.

A l’école du cycle d’orientation Saint Charles Lwanga de la commune de Barumbu, mon ami que j’appelais “dit” Kabasele (qui deviendra plus tard le célèbre et populaire chanteur Pépé Kallé Kabasele Yampanya) habitait la rue Kigoma et la Congolaise Pépé résidait aussi dans la rue Kigoma (Commune de Barumbu).
Elle “muana muasi” et lui “muana mobali” se sont aimés très amoureusement à la folie: “Bolingo ya motema moko, bolingo ya liboma”.
Amour de jeunesse ou jeunes amoureux qui découvrent l’amour. Je n’ai pas de réponses car le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Et la magie de cet amour a fait porter à l’adolescent Kabasele Jean le surnom de “Pépé” qui était le surnom de cette Congolaise.
Et c’est ainsi que Kabasele Jean a été partout appelé “Pépé” Kallé. “Nkombo Pépé ya bolingo wana elati ye na nzoto, ye muana mobali”.
Certains l’avaient appelé “Pépé Jean Kallé”.
Kallé est le diminutif de Kabasele (allusion au grand chanteur star Joseph Kabasele de l’orchestre African Jazz que l’on appelait Grand Kallé ou Kallé Jeff).

Pépé Kallé (au milieu) et les siens de l’orchestre Empire Bakuba : proclamés meilleur orchestre du continent Afrique et des Caraïbes, par RFI en 1990.

Conversation entre le journaliste Lilo Miango et l’excellent chanteur Matolu Dode Papy Tex: pour préparer l’émission télévisée “L’EUROPE PARLE AUX CONGOLAIS” sur les 22 ans de l’anniversaire de la mort de Pépé Kallé.

En ce samedi 5 décembre 2020, VOILA la conversation que je viens d’avoir avec mon ami Matolu Jean, Matolu “Papy Tex”, Matolu Dode.
Papy Tex Matolu était avec nous aussi à l’école C.O. Saint Charles Lwanga(période de l’année 1965 et celle de 1966).
Matolu était dans la même classe de 2ème C.O. que notre ami commun “Pépé Kallé”.

Et moi dans une autre classe, toujours à l’école Saint Charles Lwanga pendant les mêmes années (65-66). J’habitais aussi la commune de Barumbu, au numéro 9 rue Lac Moero, avec ma grande sœur Monieme revenue de la Belgique et mes grands frères.

L’amitié de leurs pères.

Bien avant, leurs pères respectifs se connaissaient très bien et étaient des amis.
Leurs enfants Kabasele Jean et Matolu Jean se connaissaient aussi vu les liens d’amitié de leurs papas. Mais les liens de ces deux braves garçons exemplaires sont devenus très forts en 2ème C.O. surtout quand ils se sont confiés sur leurs passions sur la musique et leurs hobbies de composer des chansons de la rumba congolaise.

L’artiste Pépé Kallé est mort depuis 22ans. Mais ses oeuvres sont immortelles.

Rappel et notes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Le célèbre et populaire chanteur Pépé Kallé est décédé le 28 novembre 1998, à Kinshasa. Un hommage lui sera rendu dans l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”.
Notre invité qui sera dans ce studio mythique qui appartient à un Congolais de la République Démocratique du Congo Constant Efwanga EPVtv; est l’un des excellents chanteurs de la Rumba congolaise Papy Tex Matolu, un des amis d’enfance de Pépé Kallé Kabasele Yampanya. Papy Tex Matolu est l’un des 3 collègues dirigeants-têtes d’affiche avec Pépé Kallé et Dilu Dilumona de l’orchestre Empire Bakuba.

Billet de Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Message de nos journalistes Kamite congolais de la RDC destiné à la chaîne de télévision française TF1:

“La chaîne de montagnes du Virunga ne se trouve pas vraiment au Rwanda mais en République Démocratique du Congo”.

Suite à une diffusion télévisée de cette chaîne de télévision française, beaucoup de Congolaises et Congolais de la RDC ont été très scandalisés d’entendre cette équipe journalistique française dire ceci dans l’émission “Envie d’évasion: dans le repaire des gorilles du Rwanda (diffusion du jeudi 19 novembre 2020 à 20H36/Journal de 20H):Envie d’évasion : dans le repaire des gorilles du Rwanda.

Voici ces propos “ya bilobela na bango, bapanzi nsango wana ya ekolo France”.

“La chaîne de montagnes du Virunga au Rwanda abrite le trésor inestimable des derniers gorilles de montagnes. Il en existe seulement un millier sur notre planète, et on ne peut en trouver que là-bas. Ces grands singes possèdent 98% de gènes communs avec les hommes…”.

Problèmes issus de ces propos de cette émission télévisée “Envie d’évasion” de TF1.

Est-ce que ce sont des propos de journalistes français caractérisés par l’ignorance géographique ?

Dans la diaspora congolaise, nos compatriotes dénoncent ces propos de TF1 qui font remonter dans des esprits ce que la RDC vit depuis 1996-97 des guerres d’agression tantôt vives et tantôt de basse intensité de la part du pouvoir de l’extrémiste Tutsi Rwandais Paul Kagame, le “biboma boma” et ses infiltrés agresseurs hégémonises suprémacistes, naturalisés même citoyens “congolais”. Et cela après avoir massacré des Congolaises et Congolais par millions avec leurs armes de guerre d’agresson sur les terres aussi des montagnes du Virunga… Et tous ces extrémistes “Banyarwanda”, sont considérés dans la diaspora congolaise comme un occupant responsable du génocide congolais.

Et pour ces histoires sacrées des terres du Virunga, dans la diaspora congolaise de la RDC, qui vit aux USA, dans des pays européens, au Canada, dans des villes asiatiques et en République Sud-Africaine, toute Congolaise ou tout Congolais accuse toujours le Rwanda du criminel et extrémiste Tutsi Paul Kagame à cause aussi de ses plans d’occupation de ces terres de la République Démocratique du Congo.

Tout commença le 20 avril 1990 lors d’une réunion complotiste qui dura de 14H à 16H15 dans le Palais présidentiel de Rwagitura, dans la ville ougandaise de Mbarara (référence:document archives ONU Ref 0039/R/90).

Nkumu/Rédaction Europe (Suisse).

Illustration: capture de l’image à l’écran télé par MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, le vendredi 20 novembre 2020.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Décès du journaliste congolais KASONGA Tshilunde, président de L’UNION NATIONALE DE LA PRESSE DU CONGO(UNPC): en Europe,les journalistes Kamite panafricains congolais du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO très affectés.

Ce décès à Kinshasa du journaliste Kasonga Tshilunde ,président de l’Union Nationale de la Presse du Congo(UNPC), est arrivé ce mardi 17 novembre 2020: “mayi na miso”.

“Oyo nde nsango ya mabe somo etali kokufa ya mopanzi nsango Kasonga Tshilunde. Mpe mawa ekoteli biso awa na bikolo ya mpoto”. Les journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo, en Europe et membres des rédactions Paris, Genève, Suisse et Allemagne du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ; sont tellement affectés par le décès à Kinshasa du journaliste congolais Kasonga Tshilunde Joseph Boucard, le président de l’UNPC.

Dans nos rédactions en Europe, c’est Triste de Tristesse. “Mawa se mawa na liwa ya mopanzi nsango Kasonga Tshilunde Joseph Boucard, mokambi ya lisanga UNPC.”

Kasonga Tshilunde: son oeuvre dans l’UNPC nous laisse ici en Europe des bons souvenirs grâce aux récits que disait notre rédacteur en chef le Kamite Lilo
Miango.

17H40, triste nouvelle arrivée à Paris et se répand en Suisse dans notre milieu.

En ce jour de mardi 17 novembre 2020, à 17H40 dans la capitale de la République française ; c’est dans un grand ministère de la France que le journaliste Kamite Lilo Miango, notre rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, a appris cette terrible et triste nouvelle. Lilo Miango était déjà dans la dynamique des engagements officiels pour le voyage à Paris de notre confrère Kasonga Tshilunde, en sa qualité du président de l’Union nationale de la presse du Congo. Et cela dès la fin de cette crise sanitaire en France (cfr: la seconde vague). Lilo Miango et Kasonga avaient travaillé ensemble au quotidien du soir national Elima.

“Aah ndeko mopanzi nsango Kasonga Tshilunde, nini yango boye! Pema na boboto o mabele ya ngoya ya Kongo ya bankoko na biso”.

Vu que notre rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite à Paris, est tellement effondré par cette triste nouvelle de la disparition de son ami Kasonga Tshilunde, notre comité de rédaction m’a donné le feu vert pour utiliser ma plume.

Ce même mardi 17 novembre 2020, à 5H36, le journaliste Kamite avait envoyé ce message à son ami et confrère le président de l’UNPC Kasonga Tshilunde: “Mbote ndeko Kasonga, boni yo kuna? Merci Lilo Miango”. PEt ce même mardi 17 novembre 2020 à 17H40, notre chef Lilo Miango apprend cette terrible nouvelle, triste de tristesse.

Salut à toi Kasonga Tshilunde, quelqu’un de bien. Salut à ton journalisme dans l’excellence de nos aînés des années 60 et du journalisme dans le quotidien Elima. Nos condoléance depuis Suisse, France et Allemagne:”epai ya muasi wa yo mpe libota. Mabele ya ngoya, mabele ya bankoko”.

NKUMU,journaliste/Rédaction Suisse et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le président français Emmanuel Macron a reçu notre ami Ghaleb Bencheikh: les félicitations de Mme Lila Boukortt, présidente de France-Euro Méditerranée, du journaliste Lilo Miango, de Mme Blandine Diafutua et Martin Sali du RCK.

CE DOCUMENT QUI NE PERD AUCUN CHEVEU SUR LE CHAMP DE NOTRE ACTUALITÉ MÉDIATIQUE.

Cette rencontre, au Palais présidentiel de l’Elysée, d’une durée de 1H20 ; entre monsieur Emmanuel Macron, le Président d’une des Top grandes puissances de notre monde contemporain, la République française et notre ami physicien et illustre homme des médias Ghaleb Bencheikh président de notre jury de stature internationale. C’est notre jury qui désigne des femmes, les lauréates. La femme étant le modèle originel de la géostratégie de l’origine de l’humanité.

Palais de l’Elysée: le président Macron reçoit en audience Mr. Ghaleb Bencheikh

Palais présidentiel de l’Élysée, 24 septembre 2020. Monsieur Emmanuel Macron, le président de la République française a reçu en audience monsieur Ghaleb Bencheikh, notre ami. L’entretien grandiose comme signalé avait duré 1H20′. Des messages de félicitations ont été recueillis par notre rédaction France du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, 1er média en Europe pour la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique car nous sommes des journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo, pays prestigieux de “l’Os d’Ishango”, base originelle des mathématiques fractales qui continuent à servir le bien et progrès de l’humanité entière, dans les 5 continents de la planète Terre.

Mme Lila Boukortt, Lilo Miango, Christian Ndongala Shako, Mme Blandine Diafutua, Constant Efwanga et Jean Martin Sali Bongenge du RCK: leurs propos.

Dans la suite et le suivi de cette rencontre du 24 septembre 2020, notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a recueilli les messages de félicitations adressés à monsieur Ghaleb Bencheikh, physicien, animateur de télévision, producteur-animateur radio, président du jury des “Trophées de la Réussite au Féminin” de France Euro Méditerranée.

Physicien, homme des médias, Ghaleb Bencheikh: “longonya”, c’est à dire
“félicitations”(message des journalistes Kamite panafricains congolais RDC).

*Mme Lila Boukortt, présidente de France Euro Méditerranée: “merci beaucoup de m’accorder la parole. Nos félicitations très chaleureuses à notre grand ami Ghaleb Bencheikh. Au nom de France Euro Méditerranée, nous sommes toutes et tous très heureux pour lui. Beaucoup de succès à Bencheikh pour la continuation.”

*Le rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, Lilo Miango, journaliste : “Toutes mes félicitations à notre ami Ghaleb Bencheikh. C’est un grand monsieur, brillant pour son intelligence, respectable et respectueux. Je l’ai vu dans le quartier du métro Solférino au début de ce mois de septembre 2020. Toujours magnifique, humble et formidable.
Et sa rencontre avec le président Macron mérite d’être saluée car c’est une rencontre très fructueuse. Je suis avec Ghaleb Bencheikh dans notre jury. Je projette de l’avoir comme invité de marque dans notre émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais, dans le studio de télévision que je qualifie de mythique, studio EPV-TV, pour nos journalistes Kamite panafricains congolais, en Europe”.

Mme Blandine Diafutua et Mr. Martin Sali Bongenge ont présenté des félicitations et leurs soutiens à monsieur Ghaleb Bencheikh. Ils l’avaient déjà rencontré au ministère français des affaires étrangères, à Paris.

*Le Congolais de la République Démocratique du Congo Christian Ndongala Shako (chef d’équipe dans une entreprise, région parisienne): “J’adresse mes félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh. Je suis dans le réseau qui soutient notre compatriote Lilo Miango, un doyen qui a des références en termes des valeurs humaines et aussi du travail qu’il effectue. Ainsi, quand j’ai appris cette nouvelle qui fait du bien, il est naturel pour moi comme au Congo de féliciter l’ami d’un ami”.

Madame Blandine Diafutua, présidente du collectif “Souveraineté panafricaine”: monsieur Ghaleb Bencheikh est un intellectuel exceptionnel de l’espoir, de prise de conscience. J’ai pu échanger avec lui sur nos réalités du RCK, de la République Démocratique du Congo, de la jeunesse. C’était dans les salons très prestigieux du ministère français des affaires étrangères, en présence du journaliste Lilo Miango et de son fils. Je tiens à lui présenter mes félicitations congolaises et panafricaines les plus prestigieuses. Et bonne continuation dans tout ce qu’il fait. Je salue le temps factuel que le président de la France lui a accordé pour échanger”.

Constant Efwanga EPV-TV a félicité monsieur Ghaleb Bencheikh (Photo Magazine Ngambo Na Ngambo)

Bientôt dans le studio de télévision EPV-TV.

Monsieur Constant Efwanga – EPV-TV Studio de télévision (France): “sur la base de mes convictions, je présente mes félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh. Nous sommes heureux de l’accueillir prochainement dans notre studio de télévision. C’est un homme croyant de la paix, de solidarité et de l’écoute”.

Monsieur Martin Sali Bongenge, président du parti RCK: “mes sincères et heureuses félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh qui est une personnalité connue en France et sur un plan international. J’ai pu échanger avec lui dans les salons prestigieux du ministère français des affaires étrangères. On avait évoqué aussi certaines réalités du de la République Démocratique du Congo vues à travers nos convictions de RCK. C’est une personnalité humble qui a une culture générale très brillante. Je pense qu’il est très important que des dirigeants de notre monde consultent cet homme de culture. C’est ce que vient de faire le président français Emmanuel Macron en recevant en audience monsieur Ghaleb Bencheikh”.

Rédaction Europe MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite