André Munyinga de l’UDPS-France n’est plus un combattant héroïque “oublié” : qui avait assassiné dans les années 90, au Congo RDC, ce haut cadre et combattant de l’UDPS-France?

“Nani abomisaki ye? Banani baboma ye na ntango wana, kuna na Congo ?”.

André Munyinga, très éloquent, très cultivé politiquement avec une intelligence brillante, était une des lumières médiatiques à dimension internationale à partir de la France. Et cela évidemment dans l’intérêt politique et socio-politique du parti politique UDPS.

Ainsi, il était souvent l’invité de “TAM-TAM MAGAZINE sur 106.3 FM, la plus ancienne émission de l’analyse politique dans la diaspora de notre pays installée en Europe et sur le continent américain. Cette émission de radio très célèbre et populaire avait été fondée en 1995… et conçue, présentée et produite par le journaliste de référence historique et docteur en journalisme Nzunga Mbadi, jadis un des premiers présentateurs et pionniers du journal télévisé de la RTNC inaugurée en 1966.

André Munyinga: il a laissé des traces glorieuses dans l’UDPS-France. Il a été assassiné par une main criminelle de l’extrémisme Tutsi rwandais!

Le combattant André Munyinga était aussi dans les colonnes d’Ebène Magazine, le plus ancien média de la diaspora qui avait été fondé par le journaliste Bazakana Bayete, un ancien journaliste populaire du quotidien national du matin à Kinshasa. Et dans Jeune Afrique, il a eu un succès médiatique en compagnie de monsieur Jean-Claude Vuemba qui représentait en Europe le parti politique MPR du président Mobutu Sese Seko.

André MUNYINGA est parmi ces combattants de la première heure en France dans les années 80-90.

“Nani abomaki, kuna na Kongo ya bankoko; elombe muana mboka ya mayele mingi ANDRE MUNYINGA. Ye azalaki moko ya bakambi ya UDPS na mabele ya France?” Qui l’avait assassiné. Et quel a été le rôle des extrémistes Tutsi rwandais de Paul Kagame?.

A lire bientôt une enquête du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, 1er média en Europe pour la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Siki Ntetani Mbemba, une des brillantes étoiles du journalisme, décédé à Kinshasa.

Le décès à Kinshasa du journaliste sportif et directeur à l’Agence Congolaise de Presse (ACP) Siki Ntetani Mbemba François, a crée une grande tristesse en Europe dans la rédaction du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.«Nsango wana ya liwa ewuti o mboka biso. Mpe ekomelaki biso awa na mpoto».

C’est le journaliste Ntela Jean, un ancien du quotidien national du matin SALONGO, qui vit à Kinshasa qui nous a envoyé par Whatsapp cette terrible nouvelle. Voici le contenu qui a rendu tous nos journalistes congolais en Europe, tous sont tellement tristes : «bonsoir à tous. grande tristesse de vous faire part du décès du journaliste François Siki Ntetani Mbemba ce lundi 20 janvier 2020, à la clinique Ngaliema. Pensée pieuse».

Le journaliste Siki Ntetani Mbemba:il avait “coaché” d’un bon nombre de journalistes de jeunes générations.

Témoignage du journaliste Lilo Miango (Paris) sur le journaliste Siki Ntetani Mbemba: adieu “vieux Franck, vieux ya quartier”.

«Enfant dans les années 60 (1961-1967), j’ai connu notre aîné du quartier, “vieux” Franck . Il avait une quinzaine d’années. Le terme “Vieux”, à cette époque et même jusqu’à présent dans notre diaspora africaine en Occident, est un mot français que nos compatriotes, dans les années 60, avaient métamorphosé le sens original pour désigner quelqu’un de plus âgé que soi. C’est une terminologie pour évoquer du respect dans ce langage “argot” de la langue internationale Lingala à Kinshasa et même ailleurs. Pour les jeunes générations nées dans des pays européens, certains le savent.

Nous habitions tous dans le même quartier, dans la même rue Lac Moëro. C’est dans la commune de Barumbu, dans la capitale de notre pays.

Nous étions chez notre frère ainé qui était à cette époque un élu dans notre commune (municipalité), un conseiller communal. Les élections congolaises au niveau communal ou provincial à cette époque étaient démocratiques malgré le COINTELPRO (Counter Intelligence Program) des grands dirigeants politiques blancs racistes et impérialistes américains. Ce Cointelpro qui avait contribué criminellement à l’assassinat politique et raciste de Patrice Lumumba, le 1er Premier ministre élu démocratiquement, une icône de la démocratie , de la liberté des peuples. “Vieux” Franck comme un certain nombre des jeunes avait déjà un éveil pour la patrie.

Nous étions au numéro 9. Et la parcelle familiale de la famille du “vieux” Franck était aux croisement de la rue Lac Moero et de l’avenue Kasaï. Sa famille était celle des commerçants et elle avait un grand bar qui était aussi un cinéma. On y allait pour voir des films “hindous”, des westerns (Django, Burt Lancaster, Zorro, des oeuvres de Charlot (Charly Chaplin), des films français (Eddie Constantine). Là, dans leur parcelle, des enfants du quartier ont pu voir “l’aîné” Franck quand il venait regarder des fois des films. A cette époque, ni lui, ni moi, personne n’était journaliste.

Et puis, ma famille a quitté cette maison familiale. On avait déménagé… Des événements dans la vie ont fait que je suis parti en Europe en 1980. et c’est le vide. Des liens ont été gardés. Récemment, on se correspondait via messenger internet.

C’est une personnalité de dignité. Vieux Franck ne m’a jamais dit qu’il était malade. C’est après son décès que j’apprends qu’il est mort des suites d’une longue maladie.
Kulutu Franck, opema na boboto, vieux ya quartier. C’est une des brillantes étoiles du journalisme africain dans le monde des médias des sports. Il demeure un professionnel modèle et il avait écrit un livre sur le football, sur une équipe».

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

PARIS: le journaliste charismatique libanais Elias Masboungi,aussi personnalité intéressante pour le journalisme congolais: invité par la télévision BFM pour “l’affaire homme d’affaires Carlos Ghosn le fuyard du Japon “.

“Losako”* à monsieur Elias Masboungi, personnalité journalistique a oeuvré avec le journaliste congolais Lilo Miango. Un résultat et ce bilan historique : visibilité internationale inédite du journalisme africain sub-saharien, notamment congolais.

DEUX NEWS DANS CE STORYTELLING.

Primo, pour la première information. BFM, cette chaine privée française a invité le journaliste libanais Elias Masboungi qui vit à Paris. C’était pour des analyses sur l’affaire de la fuite du Japon de l’homme d’affaires français Carlos Ghosn parti se cacher au Liban.

Secundo. Pourquoi notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO parle-t-il de ce journaliste charismatique libanais après son passage très suivi à travers le monde vu l’actualité judiciaire internationale sur l’évasion de Carlos Ghosn, le Libanais-Français homme d’affaires peu recommandable ?

BFM. Jeudi, 2 janvier 2020 : le charismatique journaliste libanais Elias Masboungi, correspondant en France du journal libanais «l’Orient Le Jour».

En effet, dans sa collaboration avec le journaliste de la République Démocrtique du Congo Lilo Miango à qui il a ouvert les portes de l’APE (Association de la Presse Etrangère fondée en 1883 qui comprend plus de 1200 journalistes accrédités en France), c’est bel et bien le JOURNALISTE LIBANAIS ELIAS MASBOUNGI qui est sous les feux de l’actualté de notre média après avoir été sous les feux du BFM. En effet, il CONTRIBUA à faire connaître en profondeur le JOURNALISME CONGOLAIS DANS DES MILIEUX INTERNATIONAUX. Il n’a jamais bloqué les initiatives et le lobbying du journaliste Lilo Miango dont le premier contact avec son collègue libanais a été soutenu moralement par le journaliste congolais jeune et célèbre Yves Kambala car un Congolais avait tenu des propos pour démoraliser Lilo Miango afin de ne pas répondre à ce rendez-vous programmé à la Maison de Radio France, dans le bureau avec une grande baie vitrée pour voir le fleuve La Seine et des passages des bateaux. Auparavant, les journalistes Elias Masboungi et Lilo Miango s’étaient rencontrés par hasard à l’ambassade du Liban, dans le quartier de la station du métro Victor Hugo. Nous sommes en 2001, et une nouvelle page commence, sans peut-être le savoir, sur la visibilité inédite des masses majoritaires des journalistes africains qui ne bossaient pas pour des médias français. L’étape du “ghetto”, c’était un peu de l’histoire ancienne. On a commencé à nous regarder autrement, surtout positivement.

Voici quelques exemples qui parlent encore en ce moment : des mises en contacts directs à Paris ou à partir de Paris avec des décideurs y compris ceux de premiers plans c’est-à-dire des personnalités, françaises, chinoises, libanaises, iraniennes, libyennes, syriennes, russes, suisses, tunisiennes, britanniques, jordaniennes, algériennes, marocaines, ivoiriennes, américaines, japonaises, chiliennes, canadiennes, allemandes, Palais de l’Elysée, Ministère de l’Economie et des finances de la France, Ministère des affaires étrangères de la France, des élus de l’ONU, de l’Union Européenne, de l’Union Africaine…; Nouvelle-Zélande, Angola, Arabie Saoudite, Emirats Arabes, Qatar, Haïti, Australie, familles royales de l’Europe et du Moyen-Orient, Congo-Brazzaville, Egypte, Lituanie, Estonie, Togo,…

D’autres exemples : dans des TRIBUNES MEDIATIQUES où le journalisme congolais de la RDC ne pouvait pas jadis atteindre ni avoir de la visibilité internationale. Et partant, dès 2001, on est invité dans les autres grands médias occidentaux pour des analyses selon notre sociologie des médias.

Nos journalistes congolais ont suivi avec attention des interventions de leur confrère libanais Elias Masboungi ( jeudi 2 janvier 2020).

Débuté en 2001-2002, ce travail inédit des pionniers de ce duo journalistique Elias Masboungi & Lilo Miango a aussi “boosté” des visibilités des journalistes africains, haïtiens…Le journaliste libanais avait été un grand président de l’APE. Et à un moment donné le journaliste congolais Lilo Miango fût le secrétaire général de l’APE.

Ici dans ces lignes, nous n’oublions pas l’environnement favorables des autres journalistes de l’APE et de la secrétaire de l’Association de la Presse Etrangère, madame Carline. Voilà en peu des mots, une histoire du journalisme congolais en France, grand pays du journalisme qui a impacté dans beaucoup de pays dans le monde.

Nkumu/Rédction de France et Lupungu Ndjate Albert/Rédaction de Genève.

*”Losako”, mot en langue internationale Lingala: “salutations avec beaucoup de respect”. Ici, ce mot est utilisé pour saluer avec respect des services rendus grâce à la bonne volonté du journaliste libanais Elias Masboungi pour le travail visionnaire en duo Elias Masboungi et Lilo Miango pour la visibilité inédite et internationale du journalisme africain et des journalistes africains (cas ici du Congo).

Illustration/Capture à l’écran de télévision BFM montrant le journaliste libanais Elias Masboungi, jeudi 2 janvier 2020: Magazine Ngambo Na Ngambo (Bureau de Genève)

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Mort de la mère du Prix Nobel de la paix, Dr Denis Mukwege: Message de condoléances de la ministre de l’Economie nationale Acacia Bandubola.

Diaspora congolaise de la RDC. France. République Démocratique du Congo. C’est depuis la France que le Magazine Ngambo Na Ngambo avait été informé du décès de la maman du Prix Nobel de la paix, le médecin Denis Mukwege qui séjournait d’ailleurs à Paris sur invitation des structures françaises. C’était le lundi 2 décembre 2019.

Et c’est notre bureau de rédaction de France qui vient de recevoir cette copie du message de condoléances envoyé par la ministre de l’Economie nationale de la RDC, Mme Acacia Bandubola, au docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix, suite au décès de sa mère. «Mama mokonzi ya bonkita ya ekolo RDC, Acacia Bandubola Mbongo, awuti kotinda mokanda mpo na kosunga munganga Denis Mukwege, ndeko ya biso mpe muana mboka oyo awuti kobungisa mama na ye».

Mama ya ndeko ya Kongo, Mukwege azali mama na biso : kibonkoko na biso.

Message de condoléances.

Madame Acacia Bandubola:des condoléances au Dr Mukwege et sa famille.
Ezali limemya ya kibonkoko ya bana nionso ya ekolo Kongo ya bankoko.

Les mots ne suffisent pas pour exprimer notre tristesse suite au décès de votre chère maman. Si elle a quitté cette terre, elle ne nous quittera jamais vraiment ; car elle est toujours vivante dans nos coeurs.
Nous sommes présents à vos côtés durant cette période douloureuse.

Sincères condoléances.
Acacia Bandubola Mbongo.
Ministre de l’Economie Nationale

 

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Colonel congolais John Tshibangu, prisonnier politique du système Joseph “Kabila”, en danger de mort: répercussions en Europe.

A Kinshasa, le colonel congolais John Tshibangu est très malade. «Sa santé est mise en danger de mort par le système politique-judiciaire de Joseph “Kabila”. C’est un secret d’Etat de polichinelle»*. Pourquoi sa libération déjà “programmée” n’a toujours pas eu lieu? Il est dans la sinistre prison militaire de Ndolo, construite dans la capitale de notre pays par le colonisateur belge(1). Des structures congolaises en Europe et des amis du peuple continuent des mobilisations en sa faveur.

«John Tshibangu, moto ya pete munene na mamping akanaka na maloba abangana Joseph Kabila. Kina na lelo azali kaka na boloko ya ndolo, o engumba ya Kinshasa. Nzoto na ye ezali ya kobela. Awa na bikolo ya mpoto, masolo wana mamati likolo».

Cellule/Dispensaire: le colonel John Tshibangu.

“Prisonnier politique très malade”.

Le Congolais John Tshibangu, colonel; jadis “enlevé en Tanzanie, pays où l’extrémiste, fraudeur fiscal et pilleur josephiste Joseph “Kabila” a investi beaucoup d’argent”*. Ainsi physiquement, il a de la peine à se lever et qui refuse à cet officier congolais libérable . et cela lui permettrait d’aller à des soins à l’étranger.

Comme le montre cette photo faite dans sa cellule / dispensaire de cette sinistre prison construite par la barbarie coloniale belge pour les “déportés congolais” dans leur propre pays de leur ancêtres. Et cette “bagne” de Ndolo a été immortalisée dans la chanson historique et très populaire “Njila ya ndolo” du célèbre musicien de likembe(sanza) et chanteur congolais Antoine Mundanda qui est parmi les pionniers de la Rumba Congolais dans les années 50(1).

Cette PHOTO qui est entre les mains des défenseurs des droits de l’homme en Europe et qui date d’aujourd’hui samedi 30 novembre 2019, peu avant la tenue d’une conférence de presse de ce même samedi, du collectif de ses avocats. Et cette photo a été remise au MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO pour publication internationale. Et il y a déjà des échos à Kinshasa et des répercussions, dans la diaspora RDC en Europe, au Bureau des Droits de l’homme (ONU/Genève) et dans certains milieux de la France officielle (un média d’Etat français).

Un avocat de barreau de Paris, Me Norbert Tricaud en séjour à Kinshasa.

L’autre PHOTO montre l’avocat français Norbert Tricaud du barreau de Paris qui séjourne à Kinshasa depuis quelques jours car il est membre du collectif des avocats du colonel John Tshibangu.

En Suisse.

Le mouvement “Ingeta” des Congolaises* en Europe certifie que «le slogan de campagne -Etat de droit- de Félix Tshisekedi est mis à l’épreuve par Joseph Kabila et son système car John Tshibangu est en réalité un des prisonnier personnel et politique de Joseph Kabila» (entretien à l’ONU/Genève).

Lilo Miango/ Rédaction de Paris. Photos faites à Kinshasa, samedi 30 novembre 2019.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Nouveau livre “Saïf Al Islam Kadhafi, un rêve d’avenir pour la Libye” : “un agent du maréchal Haftar avait approché l’auteur Morad El Hattab avec 5.millions de dollars pour que ce livre ne paraisse jamais”.

“La somme de 5 millions de dollars avait été proposée à l’auteur de ce nouvel ouvrage qui parle de monsieur Saïf Al Islam Kadhafi, cette personnalité africaine politique charismatique d’envergure nationale en Libye, dans des pays africains et ailleurs ; afin que ce nouveau livre ne puisse jamais apparaître”(1).

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le journaliste Nzunga Mbadi, pionnier des émissions politiques et analyses est parmi les 203 Congolaises et Congolais qui font l’image de marque de la RDC en Occident.

France. Et ainsi en 1995 dans la région parisienne, le journaliste congolais Nzunga Mbadi installa les émissions politiques avec des analyses dans l’histoire des médias de la diaspora de la République Démocratique du Congo, en Occident. Nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC ont mis le nom du journaliste Nzunga Mbadi dans le carnet d’adresses du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO; à propos des 203 Congolaises et Congolais qui font l’image de marque de la RDC en Occident.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Paris/Palais de l’Elysée: Obiang Nguema au deuil national français du feu et ex-président français Chirac.

Photo de ce jour/”Elili ya mokolo mwa lelo”. Cette photo parle d’elle-même. Le président de la Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema est salué par le président français Emmanuell Macron. C’est ce jour de lundi 30 septembre 2019, l’après-midi. C’est le temps de la réception pour un déjeuner républicain de ce deuil national organisé par le président Macron. C’est pour des remerciements à ces personnalités des divers pays. Elles étaient venues pour un dernier adieu à l’ex-président français Chirac, mort à 86 ans et enterré ce même jour dans l’intimité au cimetière de Montparnasse, à Paris. Il est 14H12′ quand le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO fait la capture de cette image diffusée en direct de la cour d’honneur du Palais présidentiel de l’Élysée.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Une certaine idée de coopération décentralisée: des particuliers à particuliers congolais et japonais avec Lilo Miango,Mayumi Uekawa et Daisule “Lokito”.

C’était une rencontre amicale très matinale à Paris. Il y a des potentialités d’affaires. Des particuliers en particuliers, des chaînes de synergies dans une coopération décentralisée uniquement entre des particuliers congolais et japonais peuvent voir le jour dans la diaspora congolaise de l’Europe? «Etali Congo ya bankoko na biso».

Il y a des cercles congolais de la diaspora RDC en Europe qui veulent des investissements de particulier en particulier au Congo, avec des techniques de management “à la Japonaise”. «Esaleli ya ki mondele ya mpoto, mbuma na yango esila koyebana. Tomeka mpe kobuaka lokolo na ki ya ba Japonais mpo na eteyelo ya kotonga».

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

“Buku ya sika*”/Nouveau livre “Ils ont tué Monsieur H. – Congo 1961, le complot des mercenaires français contre l’ONU”: un crime contre le Congo et Dag Hammarskjöld.

France. L’auteur de ce “buku ya sika*” est le journaliste français Maurin PICARD. Et ce confrère l’a intitulé: “Ils ont tué Monsieur H. – Congo 1961, le complot des mercenaires français contre l’ONU”. Pour nous, journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo (RDC) en activité dans des pays européens, dans ce nouveau livre, il s’agit d’un retour dans des actualités médiatiques sur cette grosse affaire internationale, criminelle et politique contre le peuple martyrisé du Congo, le secrétaire général suédois de l’ONU Dag Hammarskjöld. et des humains morts dans cet avion.“Likambo ya kolimwa ya mokonzi ya ONU Dag Hammarskjöld na batu wa ye mpe biboma boma bikumbela liwa ya somo o kati ya bana ekolo Kongo na 1961”.

Le cas terrible du Suédois Dag Hammarskjöld et autres occidentaux morts, montre que pour ces richesses fabuleuses de matières premières du Congo ; certains Européens peuvent tuer d’autres Européens, y compris aussi des dirigeants occidentaux en fonction aux nations Unies. “Bango na bango mizungu balingani mpe te. Mpe kokosa kaka ezali o ntei ya bango mpo na makambo ya mokonzi ya ONU Dag Hammarskjöld. Wana etangeli ya biso bampanzi nsango ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO mpo na buku ewuti kobima na mpoto mpe ekomami na mopanzi nsango Maurin Picard”.

58 ans après.

Ce nouveau livre publié 58 ans après par le journaliste français Maurin Picard revient sur le dossier concernant la mort terrible du Suédois Dag Hammarskjöld, secrétaire général de L’ONU le 18 septembre 1961 dans le crash de son avion DC 6 quadrimoteur nommé “Albertina”du pilote Per Hallonquist.

En lisan entre les lignes dans ce nouveau livre, l’avion “Albertina” aurait été abattu par un petit avion bimoteur DO 28 armé d’une mitrailleuse de sabord, piloté par un mercenaire allemand, monsieur Heinrich Schafer.

Pour ce livre.

Des journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC en Europe et membres du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO soulèvent la problématique qu’il ne doit plus y avoir de mystère. Et cela cinquante-huit ans après même si cette mort de Dag Hammarskjöld est toujours liée à cette situation de conflit armé de la “sécession de la province congolaise du Katanga” avec un gros pion pantin et aliéné mental congolais Moise Tshombe.

Et ce terrorisme de guerre au Katanga était dû surtout un vaste pillage des matières premières congolaises. Or, ces richesses sont des propriétés du peuple noir congolais. Ces ressources telles que “diamant, cuivre, cobalt, manganèse, uranium, or,…”, étaient pillées par des systèmes des immigrés occidentaux , des mercenaires américains-belges-britanniques-allemands. Ces matières premières du Congo étaient pillées par des criminels de l’Occident , des financiers du capitalisme européen, des politiciens occidentaux, des calculs cupides et corrompus postcoloniaux individuels ou étatiques, des racistes blancs de l’Apartheid Sud-Africain; tous d’un type occidental au détriment de la population des Noirs du Congo, l’actuelle RDC.

Pour voler des richesses congolaises “ya Kongo ya bankoko” qui dépassent de très loin les allocations familiales ou les systèmes sécurité sociale ou de santé en Europe , il y a des catégories de certains Occidentaux capables de tuer, d’assassiner, massacres certains occidentaux. C’est ainsi que des gens formatés à la campagne de “preuves à présenter” ont laissé des héritages qui créent des complications pour le maintien du ” flou”, même 58 ans après.

Premières réactions d’une Congolaise née en Europe dans les années 80.

Aux yeux de notre collègue Picard, “la mort du secrétaire général suédois de l’ONU Dag Hammarskjöld a été provoquée par les mercenaires européens payés à prix d’or par les commanditaires de la prétendue sécession de la province congolaise du Katanga des occidentaux de l’Union Minière du Haut Katanga financier de la fameuse “sécession” de l’aliéné mental et gros pion Moise Tshombe, un Congolais et son conglomérat des mercenaires,rebelles et bandits armés. Ce financier recrute et arme les mercenaires, notamment français, avec la bénédiction de Paris.

“La France du général de Charles de Gaulle, jadis résistant contre le nazisme occupant allemand pilleur; a pratiqué au Congo des peuples noirs africains, mon pays même si je suis née en Europe; ce que je nomme “l’illégalisme d’État de la République française”. C’est grave, cette enquête du journaliste Maurin Picard. On note que le chef numéro 1 français, Charles de Gaulle avait appuyé sans le déclarer, mais sans vraiment s’en cacher, ses soldats-mercenaires cupides et corrompus, ces immigrés peu recommandables comme les chefs mercenaires français Roger Faulques, Roger Trinquier, Bob Denard… embauchés pour le sale boulot au finish contre nous les femmes et hommes noirs du Congo lors de cette fameuse sécession du Katanga. Actuellement, une presse en France, les appelle “terroristes”. Une personnalité française dans la ville de Meaux, en région parisienne, appelle à acheter ce livre qui vient de sortir. Lire ce livre sur les environnements de la mort du secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld, pour nous jeunes, c’est aussi comprendre ou s’imprégner la légitimité de nos combats en Europe en faveur de la République Démocratique du Congo, pays toujours sous occupation “, a déclaré une juriste congolaise Nkanka.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

* Phrases en langue internationale Lingala.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Poème d’Armand MAVINGA TSAFUNENGA dédié à l’artiste et poète LUTUMBA Simaro Masiya en 2008

Pour les publications spéciales du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO en hommage au célèbre et populaire guitariste-auteur-compositeur-parolier congolais Lutumba Simaro Masiya, décédé à Paris le samedi 30 mars 2019, notre rédction centrale-Europe publie ce poème de l’écrivain et dirigeant politique congolais Armand MAVINGA TSAFUNENGA dédié, en 2008, à l’artiste et poète LUTUMBA NDOMANUENO «Simaro Masiya». Cette année-là, en 2008, c’était CEPROCOM-AFRIQUE qui publia ce poème d’Armand MAVINGA TSAFUNENGA, intitulé «Procès d’anniversaire de Lutumba Simaro». Nos journalistes remercient monsieur Mavinga pour sa contribution exceptionnelle.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

HRW: son rapport ” Il faut enquêter sur deux anciens responsables des services de renseignement”, Kalev Mutond et Roger Kabelisa.

Genève-Paris et diaspora congolaise en Europe. La rédaction centrale-Europe du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, 1er média en Europe pour la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique, vient de recevoir ce rapport daté du 22 mars 2019 écrit par des défenseurs des Droits de l’Homme de “Human Rights Watch(HRW)”. Deux noms y sont cités, notamment celui de Kalev Mutond (patron de l’ANR/police politique de la RDC) qui avait fait partie de la bagarre inédite entre un responsable des services secrets de la RDC et le combattant-résistant Patchely Mikobi, en plein aéroport international français de Roissy Charles de Gaulle, le vendredi 21 octobre 2016 avant midi.

Nos journalistes kamite publient ce rapport. “MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ebimisi ebandoli ya lisanga Human Rights Watch”(1).

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Célèbre réalisateur de cinéma Thierry Michel: l’affiche du nouveau.

Royaume de Belgique et échos d’un monde cinématographique. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a reçu cette affiche du prochain film-documentaire du Belge Thierry Michel, le plus célèbre et populaire réalisateur de film-documentaire en Belgique. «Lokasa monene eye etali bilili ya sika. Bilil wana nde bizali kobongisama na muana ya ekolo Belgique, Thierry Michel».

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le Liban torture et emprisonne un “enfant libyen de 2 ans” par qu’il est Kadhafi.

France. Pays-Bas-Allemagne-Italie et Grande-Bretagne: une lecture du cas de Mr.Hannibal Kadhafi à travers des diasporas africaines et leurs convictions sur des réseaux libanais au pouvoir à Beyrouth. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO évoque ici le cas terrible anti-droits de l’homme de l’Africain de la Libye Hannibal Kadhafi, enlevé, séquestré, emprisonné et victime des violences anti-droits de l’homme dans une prison libanaise de Beyrouth pour l’unique vrai motif d’être le fils du feu Guide Mouammar Kadhafi.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite