Élèves officiers du Congo-Brazzaville : vie et études en situation tragique à Kinshasa et la diaspora en Europe s’en prend à Mr.Sassou N’Guesso.

Ils sont expulsés des cours pour non paiements des frais depuis 3 ans. RÉACTIONS EN EUROPE: la diaspora du Congo-Brazzaville en Europe crie au scandale. Elle dénonce le président Sassou N’Guesso et son gouvernement de Brazzaville.

Cette affaire tragique se passe à Kinshasa, la capitale de la RDC. Et cela concerne des élèves officiers du Congo-Brazzaville envoyés à Kinshasa pour leurs études des métiers de la navigation intérieure.

Ces jeunes femmes et jeunes hommes qui ne touchent même plus de leurs bourses d’études, sont expulsés des cours vu que le gouvernement de la République du Congo (Brazzaville) n’a plus payé les frais des études de ces bons élèves officiers du Congo-Brazzaville.

Echos vite arrivés en Europe.

Les échos scandaleux de cette tragédie sont arrivés, “na mbango mingi”, à la rédaction de Genève du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO via une vidéo datée du lundi 15 mars 2021 et enregistrée à Kinshasa par le collectif de ces élèves officiers de la République du Congo.
Et des appels téléphoniques ont commencé à tomber dans notre rédaction en Suisse et même à notre rédaction en chef à Paris où s’est installé notre patron de presse.

Suisse, Belgique, France et Angleterre.

Depuis ces pays européens, toutes ces Congolaises et Congolais de la diaspora du Congo-Brazzaville en veulent à monsieur Sassou N’Guesso pour cette mise en danger de leurs jeunes compatriotes loin de leurs familles restées dans leurs différents foyers sur le territoire du Congo-Brazzaville.

NKUMU/Rédaction de Suisse et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC,en Europe.
Photos: capture des images par notre équipe technique à partir de cette vidéo enregistrée à Kinshasa le 15 mars 2021.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Violences tellement disproportionnées contre une Congolaise nommée “mama” Laure de la part des policiers belges de Philippe, roi des Belges Wallons, des Belges Flamands et des Belges de la minorité allemande.

Immédiatement après cette Journée Internationale des DROITS de la Femme du 8 mars 2021, voici ces violences contre cette Congolaise de la RDC se sont déroulées le mardi 9 mars 2021, à Liège, une ville francophone wallonne et provinciale du Royaume de Belgique.

Comme disent les jeunes français originaires de la RDC et les Français en général, il s’agit d’une histoire belge avec un roi, sa majesté PHILIPPE qui laisse faire ces violences de ses policiers et se tait. Y compris son premier ministre, le Flamand Alexander De Croo, du parti libéral belge Open VLD, est sans réaction. Est-ce que c’est parce qu’il s’agit du cas d’une Congolaise violentée par ses compatriotes policiers concernés? “Tuna to tuna?”.

Droits de la Femme en Belgique: Cas emblématique de la Congolaise “mama” Laure?

«Violences contre une femme noire», un passant, sur cette place à Liège, a crié

En ce moment internationalisé sur les droits de la FEMME par l’ONU où sont les DROITS DE LA FEMME CHEZ CETTE VINGTAINE DE FLICS DU ROYAUME DE BELGIQUE qui ont choisi la brutalité policière comme un mode et un langage de fonctionnement jusqu’à perturber des petits enfants congolais.
Ces petits enfants congolais pleuraient vu qu’ils étaient des témoins oculaires en première ligne de ces violences physiques et verbales de la part de ces policiers belges que leur roi laisse faire.

SANS RAISON, LE POLICIER BELGE FAIT UNE PRISE DE JUDO CONTRE LA CONGOLAISE ET LA FAIT TOMBER AVEC UNE VIOLENCE TERRIBLE.

ET CE TERRIBLE POLICIER WALLON BELGE MET SON GENOU SUR LE COUP DE LA FEMME CONGOLAISE QU’IL A FAIT TOMBER SANS RAISON NECESSAIRE PAR TERRE AVEC SA PRISE DE JUDO : genou sur le cou ! C’est une signature comme le policier blanc américain raciste … avec son acte d’étouffement dont la suite a conduit le Noir Américin George Floyd à la mort.

Violence d’abord contre la Congolaise projetée avec une violence par terre, violentée et arrêtée. Et ce qu’il n’y avait pas d’autres méthodes à part cette violence face à une femme qui ne s’est même pas battue contre ces nombreux policiers du roi des Belges Philippe ? Plusieurs véhicules de la police du Royaume de Belgique sont venus pour cette interpellation …D’UNE FEMME CONGOLAISE dépassée par les événements.

« Mpo nini? Eloko nini oyo elekaki na mama Laure oyo ekweyi mboka mobimba? Mpe mituka ebele eya lokola soki likambo nini ya monene ?»
Usage et moyens humains et matériels disproportionnés de la part de ces policiers ?

Et de la violence ensuite évidemment contre une autre Congolaise qui n’a rien fait d’illégale et qui a filmé ces violences policières. Comme beaucoup de Belges Wallons, Flamands et Allemands ont filmé; cette Congolaise a aussi filmé avec son portable.
Y-a-t-il une loi fédérale belge ou une loi salique en Belgique qui interdit à cette Congolaise de filmer et qui autorise les nationaux belges à filmer ?
Oui beaucoup de Belges ont filmé ? Pourquoi c’est seulement elle la Congolaise qui a été la cible de cette violence verbale et physique devant ses petits enfants ? Un des policiers a même l’audace de mentir pour intimider et accuser la Congolaise ciblée.
« Bilili bilakisi nde ba policiers wana na monoko mabe makasi mpe makambo ya makasi. »

Des images filmées témoignent.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a reçu différentes vidéos. Ces images, l’œuvre de différents angles de ces différentes personnes provoquent l’indignité dans des pays africains (Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Angola) et dans la diaspora de la République Démocratique du Congo en Europe.

Est-ce que des ONG africaines opérationnelles en Europe sur les droits de l’homme et les droits des femmes vont-elles écrire au roi Philippe des Belges Wallons, Flamands, Allemands puisque c’est son royaume?

Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos extraites de cette vidéo de ces violences policières en Belgique.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Apareco en résistance face à la CÉLÉBRATION de la “Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2021”: urgence de la justice.

Dans la diaspora congolaise, en Europe: au-delà de l’Apareco qui s’est exprimée en envoyant un message à notre rédaction.

En cette année 2021, en ce mois de Mars. Quelle structure uniquement congolaise a matérialisé, via des procès transparents et médiatisés dans des pays européens, les différentes formes de respects de la femme congolaise prise sous les feux de ces guerres d’agression qui ont pris des formes de guerres de basse intensité comme certaines de nos sources congolaises composées par des anciens officiers ou des déserteurs de l’armée pendant les temps du josephiste Joseph Kabila Hippolyte Kanambe, ancien chef de guerre? A lire le Rapport Mapping qui concerne aussi évidemment les droits de la femme congolaise, on peut voir que des noms de certains auteurs étrangers et congolais de ces violations très graves des droits de la femme congolaise qui soit ont séjourné et soit circulent de temps en temps dans des pays européens :

Elles ont le droit de s’exprimer: ” tika bango baloba”.

Des millions des Congolaises ont été et sont massacrées car elles sont des citoyennes congolaises de la République Démocratique du Congo comme l’attestent nos enquêtes. Un autre objectif de ces guerres de basse intensité est de les chasser de leurs terres ancestrales “ya Kongo ya bankoko na biso”.

Par millions, des Congolaises sont toujours massacrées. Des millions de ces femmes sont victimes des viols massifs, financés et planifiés lors de ces guerres d’agression dont la dynamique originelle est venue de l’étranger (les extrémistes Tutsi rwandais impunis du maître de la propagande Paul Kagame, les groupuscules impunis aussi de l’officiel ougandais Yoweri Museveni… et de leurs “clients” (individus et personnes morales) britanniques, américains, canadiens, français, belges localisés ou identifiés dans des ouvrages écrits après des enquêtes et vendus dans des librairies des villes européennes. D’où, il est impératif de matérialiser des procès sur la base des éléments de ce rapport des experts de l’Onu que nos médias appellent aussi le Rapport Mapping.

Bilan pour ce 8 mars 2021. “Kosepela to kosepela te o kati ya bana ya Kongo to baninga wa bango na mikili ya mpoto”?. (A célébrer ou pas dans la diaspora congolaise et chez des amis du peuple congolais à travers l’Europe?).

A l’occasion de cette journée particulière du 8 mars 2021 quel est le BILAN pour la situation de la FEMME CONGOLAISE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO victime depuis 1996-97 dans ces guerres de basse intensité avec ce conflit armé imposé à la population congolaise par les hauts officiels rwandais Tutsi de Paul Kagame et des hauts officiels ougandais de Yoweri Museveni qui sont agresseurs et envahisseurs o ntei ya Kongo ya bankoko na biso ? ( cfr: différents rapports de l’ONU notamment le Rapport Mapping).

“Awa biboma boma ya basi ya Kongo eleka ndelo banda mobu 1996-97 kina lelo, Kobebisa nzoto ya basi ya Kongo o ntei ya bitumba ya banguna esilaka te. Bongo ntina ya mokolo ya 8 mars 2021 mpo na nkita ya kimuasi na 8 mars elimboleli bana ya Kongo nini? Apareco apesi eyano wa ye”. Cette affiche d’Apareco donne sa réponse dans le cadre de la liberté d’expression sacralisée par l’ONU aussi et des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes prônés par la même ONU.

1977, l’ONU proclama cette journée internationale des DROITS des femmes: et aujourd’hui au Congo?

C’est en 1977 que la même ONU avait sacralisée la Journée internationale des droits des femmes. Il y a des noms des individus mentionnés dans la Rapport Mapping de l’ONU. Il faut les juger devant les tribunaux vu ces crimes imprescriptibles contre la FEMME CONGOLAISE. Mais ils circulent librement en RDC, dans la région des Grands Lacs et même dans des pays européens.

Voici cette affiche de l’Apareco que le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO vient de recevoir. “Yango nde eyano ya lingomba ya Apareco mpo na mokolo mokolo moye ONU abengi ya 8 mars ya mbula nionso. Batindi yango awa na MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO”.

Faire la guerre permanente avec ses lots des viols et massacres des femmes “ya Kongo ya bankoko na biso” avait été décidé le 20 AVRIL 1990 de 14H à 16H15 dans le Palais présidentiel de RWAGITURA à Mbarara (ville ougandaise): impunité des extrémistes tueurs Tutsi rwandais et leur “ubwenge” (mensonges) toujours en activité.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

NOTES: le 8 mars de chaque année dans le monde est consacré à la JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME et non pas la journée de la femme.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Des Congolaises et Congolais en Europe avaient suivi en direct la conférence de presse du collectif des avocats, de Paul Nsapu et des enfants Bazana et Chebeya

La très suivie conférence de presse télévisée sur ce CRIME D’ETAT à Kinshasa commandité le 2 juin 2010 par des très hauts officiels de la RDC, a été diffusée en live dans la diaspora congolaise et par des publics intéressés en Europe et au Canada et aux USA.
Tous les intervenants à Kinshasa (collectif des avocats et Paul Nsapu), en France (Guylain Bazana, fils de la victime décédée) et au CANADA (Chebeya fils) ont réclamé légitimement la reprise de l’ensemble de tout le procès.

Depuis le Canada:le fils Chebeya s’est exprimé en live.

Ces conférenciers parlent donc de la révision totale avec l’appui total dans la diaspora.

Leurs revendications a été soutenues sans réserves dans toute la diaspora de la RDC ; à savoir la reprise de l’ensemble du processus de ce procès des policiers tueurs et complice de ce double assassinat dans le quartier général de la police du Congo, à Kinshsa. Et l’exigence d’entendre les personnalités politiques et policières citées (exemple Joseph “Kabila”) ou impliquées (cas de deux généraux John Numbi et Zelda Katanga alias ” Djadjidja…) dans ce CRIME D’ETAT.

Ils ont été tués de mort très violente dans l’enceinte de ce “bunker de la police”.Comme le confirment tous les faits matérialsés par des interviewes à la radio d’Etat français RFI par de deux policiers congolais témoins oculaires sur le lieu du crime pour le double assassinat des défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. C’est dans ce “bunker” où trônait le général cynique, habité par une violence verbale très agressive John Numbi.

Ces policiers assassins avaient utilisé ce 2 juin 2010 les méthodes d’étouffement copiées chez des criminels extrémistes commandos de l’unité militaire Tutsi Power Rwandais.

France, le fils Bazana avait pris la parole en direct lors de cette conférence
de presse du 10 février 2021.

Après cette conférence de presse: exigences des Congolaises et Congolais en Europe.

Après cette conférence de presse, certains combattants combattants en France et certains leaders congolais d’opinion aux USA, exigent l’arrestation immédiate de celui qu’ils désignent comme commanditaire Joseph “KABILA” HIPPOLYTE KANAMBE du Tutsi Power Rwandais.

Et une dizaine des gens de l’élite combattante et résistante de Paris et de la région bruxelloise exigent la CONSTRUCTION d’un MONUMENT en la MÉMOIRE de Fidèle BAZANA et de Floribert CHEBEYA là où ils avaient été assassinés c’est-à-dire à l’intérieur de l’INSPECTION GÉNÉRALE de la police.

King Foreman Massala Abraham, Paul Nsapu et un autre citoyen congolais.

Monsieur Paul NSAPU, présent pour la cause, la cause de la dignité.

Et après cette conférence internationale de presse, des VOIX des femmes CONGOLAISES en BELGIQUE et au CANADA (femmes membres des Fourmis rouges) se sont élevées pour exiger tous les respects que le Congo et sa population doivent aux travaux et ambitions du Congolais Paul Nsapu. “C’est un homme juste”; “moto ya solo solo”, avait déclaré madame Ngumbi.

“Balobi banso ya milulu wana ya bokutani na bapanzi nsango, basengi makasi ete esengeli kobandela kosamba ya likambo ya biboma boma ya Floribert Chebeya na Fidèle Bazana”.

Le Congolais Paul Nsapu à Kinshasa lors de cette conférence de presse.

Lilo Miango,rédaction de Paris.
Photos de cet événement médiatique à Kinshasa, vendredi 12 février 2021 au Centre CEPAS, dans la commune de la Gombe.

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes (extrait d’un message de Lilo Miango, journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC, en Europe)

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Savez-vous pourquoi le célèbre chanteur de la Rumba congolaise, feu Pépé Kallé Kabasele Yampanya portait ce surnom de “Pépé”?

Pépé était le surnom d’une de ses premières petites amies. C’était l’AMOUR FOU. C’était BOLINGO YA LIBOMA.
La fille Pépé et le garçon Kabasele Jean. C’est la passion entre les deux amoureux, jeunes de cette rue Kigoma, dans la commune de Barumbu, de la capitale Kinshasa ?
Vivement ces années 60 de l’époque de “lettres d’amour avec du papier de cahiers scolaires écrits entre les chéris”.

Pépé Kallé en 1978, à Kinshasa, photographié par le journal Elima (Edition Elima-Dimnche) où travaillait le journaliste Lilo Miango.

C’était l’amour très fusionnel qui vous brûle le corps, le cœur, les pensées, les yeux, le cerveau, les envies… C’est le “love kilau” (love=mot anglais/ Kilau=mot en langue Kikongo qui signifie “folie”).

“Dit” Kabasele…cette petite histoire individuelle des amoureux de la rue Kigoma dévoilée par Papy Tex Matolu, célèbre chanteur dans l’excellence.

A l’école du cycle d’orientation Saint Charles Lwanga de la commune de Barumbu, mon ami que j’appelais “dit” Kabasele (qui deviendra plus tard le célèbre et populaire chanteur Pépé Kallé Kabasele Yampanya) habitait la rue Kigoma et la Congolaise Pépé résidait aussi dans la rue Kigoma (Commune de Barumbu).
Elle “muana muasi” et lui “muana mobali” se sont aimés très amoureusement à la folie: “Bolingo ya motema moko, bolingo ya liboma”.
Amour de jeunesse ou jeunes amoureux qui découvrent l’amour. Je n’ai pas de réponses car le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Et la magie de cet amour a fait porter à l’adolescent Kabasele Jean le surnom de “Pépé” qui était le surnom de cette Congolaise.
Et c’est ainsi que Kabasele Jean a été partout appelé “Pépé” Kallé. “Nkombo Pépé ya bolingo wana elati ye na nzoto, ye muana mobali”.
Certains l’avaient appelé “Pépé Jean Kallé”.
Kallé est le diminutif de Kabasele (allusion au grand chanteur star Joseph Kabasele de l’orchestre African Jazz que l’on appelait Grand Kallé ou Kallé Jeff).

Pépé Kallé (au milieu) et les siens de l’orchestre Empire Bakuba : proclamés meilleur orchestre du continent Afrique et des Caraïbes, par RFI en 1990.

Conversation entre le journaliste Lilo Miango et l’excellent chanteur Matolu Dode Papy Tex: pour préparer l’émission télévisée “L’EUROPE PARLE AUX CONGOLAIS” sur les 22 ans de l’anniversaire de la mort de Pépé Kallé.

En ce samedi 5 décembre 2020, VOILA la conversation que je viens d’avoir avec mon ami Matolu Jean, Matolu “Papy Tex”, Matolu Dode.
Papy Tex Matolu était avec nous aussi à l’école C.O. Saint Charles Lwanga(période de l’année 1965 et celle de 1966).
Matolu était dans la même classe de 2ème C.O. que notre ami commun “Pépé Kallé”.

Et moi dans une autre classe, toujours à l’école Saint Charles Lwanga pendant les mêmes années (65-66). J’habitais aussi la commune de Barumbu, au numéro 9 rue Lac Moero, avec ma grande sœur Monieme revenue de la Belgique et mes grands frères.

L’amitié de leurs pères.

Bien avant, leurs pères respectifs se connaissaient très bien et étaient des amis.
Leurs enfants Kabasele Jean et Matolu Jean se connaissaient aussi vu les liens d’amitié de leurs papas. Mais les liens de ces deux braves garçons exemplaires sont devenus très forts en 2ème C.O. surtout quand ils se sont confiés sur leurs passions sur la musique et leurs hobbies de composer des chansons de la rumba congolaise.

L’artiste Pépé Kallé est mort depuis 22ans. Mais ses oeuvres sont immortelles.

Rappel et notes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Le célèbre et populaire chanteur Pépé Kallé est décédé le 28 novembre 1998, à Kinshasa. Un hommage lui sera rendu dans l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”.
Notre invité qui sera dans ce studio mythique qui appartient à un Congolais de la République Démocratique du Congo Constant Efwanga EPVtv; est l’un des excellents chanteurs de la Rumba congolaise Papy Tex Matolu, un des amis d’enfance de Pépé Kallé Kabasele Yampanya. Papy Tex Matolu est l’un des 3 collègues dirigeants-têtes d’affiche avec Pépé Kallé et Dilu Dilumona de l’orchestre Empire Bakuba.

Billet de Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Message de nos journalistes Kamite congolais de la RDC destiné à la chaîne de télévision française TF1:

“La chaîne de montagnes du Virunga ne se trouve pas vraiment au Rwanda mais en République Démocratique du Congo”.

Suite à une diffusion télévisée de cette chaîne de télévision française, beaucoup de Congolaises et Congolais de la RDC ont été très scandalisés d’entendre cette équipe journalistique française dire ceci dans l’émission “Envie d’évasion: dans le repaire des gorilles du Rwanda (diffusion du jeudi 19 novembre 2020 à 20H36/Journal de 20H):Envie d’évasion : dans le repaire des gorilles du Rwanda.

Voici ces propos “ya bilobela na bango, bapanzi nsango wana ya ekolo France”.

“La chaîne de montagnes du Virunga au Rwanda abrite le trésor inestimable des derniers gorilles de montagnes. Il en existe seulement un millier sur notre planète, et on ne peut en trouver que là-bas. Ces grands singes possèdent 98% de gènes communs avec les hommes…”.

Problèmes issus de ces propos de cette émission télévisée “Envie d’évasion” de TF1.

Est-ce que ce sont des propos de journalistes français caractérisés par l’ignorance géographique ?

Dans la diaspora congolaise, nos compatriotes dénoncent ces propos de TF1 qui font remonter dans des esprits ce que la RDC vit depuis 1996-97 des guerres d’agression tantôt vives et tantôt de basse intensité de la part du pouvoir de l’extrémiste Tutsi Rwandais Paul Kagame, le “biboma boma” et ses infiltrés agresseurs hégémonises suprémacistes, naturalisés même citoyens “congolais”. Et cela après avoir massacré des Congolaises et Congolais par millions avec leurs armes de guerre d’agresson sur les terres aussi des montagnes du Virunga… Et tous ces extrémistes “Banyarwanda”, sont considérés dans la diaspora congolaise comme un occupant responsable du génocide congolais.

Et pour ces histoires sacrées des terres du Virunga, dans la diaspora congolaise de la RDC, qui vit aux USA, dans des pays européens, au Canada, dans des villes asiatiques et en République Sud-Africaine, toute Congolaise ou tout Congolais accuse toujours le Rwanda du criminel et extrémiste Tutsi Paul Kagame à cause aussi de ses plans d’occupation de ces terres de la République Démocratique du Congo.

Tout commença le 20 avril 1990 lors d’une réunion complotiste qui dura de 14H à 16H15 dans le Palais présidentiel de Rwagitura, dans la ville ougandaise de Mbarara (référence:document archives ONU Ref 0039/R/90).

Nkumu/Rédaction Europe (Suisse).

Illustration: capture de l’image à l’écran télé par MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, le vendredi 20 novembre 2020.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Décès du journaliste congolais KASONGA Tshilunde, président de L’UNION NATIONALE DE LA PRESSE DU CONGO(UNPC): en Europe,les journalistes Kamite panafricains congolais du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO très affectés.

Ce décès à Kinshasa du journaliste Kasonga Tshilunde ,président de l’Union Nationale de la Presse du Congo(UNPC), est arrivé ce mardi 17 novembre 2020: “mayi na miso”.

“Oyo nde nsango ya mabe somo etali kokufa ya mopanzi nsango Kasonga Tshilunde. Mpe mawa ekoteli biso awa na bikolo ya mpoto”. Les journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo, en Europe et membres des rédactions Paris, Genève, Suisse et Allemagne du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ; sont tellement affectés par le décès à Kinshasa du journaliste congolais Kasonga Tshilunde Joseph Boucard, le président de l’UNPC.

Dans nos rédactions en Europe, c’est Triste de Tristesse. “Mawa se mawa na liwa ya mopanzi nsango Kasonga Tshilunde Joseph Boucard, mokambi ya lisanga UNPC.”

Kasonga Tshilunde: son oeuvre dans l’UNPC nous laisse ici en Europe des bons souvenirs grâce aux récits que disait notre rédacteur en chef le Kamite Lilo
Miango.

17H40, triste nouvelle arrivée à Paris et se répand en Suisse dans notre milieu.

En ce jour de mardi 17 novembre 2020, à 17H40 dans la capitale de la République française ; c’est dans un grand ministère de la France que le journaliste Kamite Lilo Miango, notre rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, a appris cette terrible et triste nouvelle. Lilo Miango était déjà dans la dynamique des engagements officiels pour le voyage à Paris de notre confrère Kasonga Tshilunde, en sa qualité du président de l’Union nationale de la presse du Congo. Et cela dès la fin de cette crise sanitaire en France (cfr: la seconde vague). Lilo Miango et Kasonga avaient travaillé ensemble au quotidien du soir national Elima.

“Aah ndeko mopanzi nsango Kasonga Tshilunde, nini yango boye! Pema na boboto o mabele ya ngoya ya Kongo ya bankoko na biso”.

Vu que notre rédacteur en chef Lilo Miango, journaliste Kamite à Paris, est tellement effondré par cette triste nouvelle de la disparition de son ami Kasonga Tshilunde, notre comité de rédaction m’a donné le feu vert pour utiliser ma plume.

Ce même mardi 17 novembre 2020, à 5H36, le journaliste Kamite avait envoyé ce message à son ami et confrère le président de l’UNPC Kasonga Tshilunde: “Mbote ndeko Kasonga, boni yo kuna? Merci Lilo Miango”. PEt ce même mardi 17 novembre 2020 à 17H40, notre chef Lilo Miango apprend cette terrible nouvelle, triste de tristesse.

Salut à toi Kasonga Tshilunde, quelqu’un de bien. Salut à ton journalisme dans l’excellence de nos aînés des années 60 et du journalisme dans le quotidien Elima. Nos condoléance depuis Suisse, France et Allemagne:”epai ya muasi wa yo mpe libota. Mabele ya ngoya, mabele ya bankoko”.

NKUMU,journaliste/Rédaction Suisse et assistant du rédacteur en chef Lilo Miango.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le président français Emmanuel Macron a reçu notre ami Ghaleb Bencheikh: les félicitations de Mme Lila Boukortt, présidente de France-Euro Méditerranée, du journaliste Lilo Miango, de Mme Blandine Diafutua et Martin Sali du RCK.

CE DOCUMENT QUI NE PERD AUCUN CHEVEU SUR LE CHAMP DE NOTRE ACTUALITÉ MÉDIATIQUE.

Cette rencontre, au Palais présidentiel de l’Elysée, d’une durée de 1H20 ; entre monsieur Emmanuel Macron, le Président d’une des Top grandes puissances de notre monde contemporain, la République française et notre ami physicien et illustre homme des médias Ghaleb Bencheikh président de notre jury de stature internationale. C’est notre jury qui désigne des femmes, les lauréates. La femme étant le modèle originel de la géostratégie de l’origine de l’humanité.

Palais de l’Elysée: le président Macron reçoit en audience Mr. Ghaleb Bencheikh

Palais présidentiel de l’Élysée, 24 septembre 2020. Monsieur Emmanuel Macron, le président de la République française a reçu en audience monsieur Ghaleb Bencheikh, notre ami. L’entretien grandiose comme signalé avait duré 1H20′. Des messages de félicitations ont été recueillis par notre rédaction France du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, 1er média en Europe pour la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique car nous sommes des journalistes Kamite panafricains congolais de la République Démocratique du Congo, pays prestigieux de “l’Os d’Ishango”, base originelle des mathématiques fractales qui continuent à servir le bien et progrès de l’humanité entière, dans les 5 continents de la planète Terre.

Mme Lila Boukortt, Lilo Miango, Christian Ndongala Shako, Mme Blandine Diafutua, Constant Efwanga et Jean Martin Sali Bongenge du RCK: leurs propos.

Dans la suite et le suivi de cette rencontre du 24 septembre 2020, notre MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a recueilli les messages de félicitations adressés à monsieur Ghaleb Bencheikh, physicien, animateur de télévision, producteur-animateur radio, président du jury des “Trophées de la Réussite au Féminin” de France Euro Méditerranée.

Physicien, homme des médias, Ghaleb Bencheikh: “longonya”, c’est à dire
“félicitations”(message des journalistes Kamite panafricains congolais RDC).

*Mme Lila Boukortt, présidente de France Euro Méditerranée: “merci beaucoup de m’accorder la parole. Nos félicitations très chaleureuses à notre grand ami Ghaleb Bencheikh. Au nom de France Euro Méditerranée, nous sommes toutes et tous très heureux pour lui. Beaucoup de succès à Bencheikh pour la continuation.”

*Le rédacteur en chef du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, Lilo Miango, journaliste : “Toutes mes félicitations à notre ami Ghaleb Bencheikh. C’est un grand monsieur, brillant pour son intelligence, respectable et respectueux. Je l’ai vu dans le quartier du métro Solférino au début de ce mois de septembre 2020. Toujours magnifique, humble et formidable.
Et sa rencontre avec le président Macron mérite d’être saluée car c’est une rencontre très fructueuse. Je suis avec Ghaleb Bencheikh dans notre jury. Je projette de l’avoir comme invité de marque dans notre émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais, dans le studio de télévision que je qualifie de mythique, studio EPV-TV, pour nos journalistes Kamite panafricains congolais, en Europe”.

Mme Blandine Diafutua et Mr. Martin Sali Bongenge ont présenté des félicitations et leurs soutiens à monsieur Ghaleb Bencheikh. Ils l’avaient déjà rencontré au ministère français des affaires étrangères, à Paris.

*Le Congolais de la République Démocratique du Congo Christian Ndongala Shako (chef d’équipe dans une entreprise, région parisienne): “J’adresse mes félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh. Je suis dans le réseau qui soutient notre compatriote Lilo Miango, un doyen qui a des références en termes des valeurs humaines et aussi du travail qu’il effectue. Ainsi, quand j’ai appris cette nouvelle qui fait du bien, il est naturel pour moi comme au Congo de féliciter l’ami d’un ami”.

Madame Blandine Diafutua, présidente du collectif “Souveraineté panafricaine”: monsieur Ghaleb Bencheikh est un intellectuel exceptionnel de l’espoir, de prise de conscience. J’ai pu échanger avec lui sur nos réalités du RCK, de la République Démocratique du Congo, de la jeunesse. C’était dans les salons très prestigieux du ministère français des affaires étrangères, en présence du journaliste Lilo Miango et de son fils. Je tiens à lui présenter mes félicitations congolaises et panafricaines les plus prestigieuses. Et bonne continuation dans tout ce qu’il fait. Je salue le temps factuel que le président de la France lui a accordé pour échanger”.

Constant Efwanga EPV-TV a félicité monsieur Ghaleb Bencheikh (Photo Magazine Ngambo Na Ngambo)

Bientôt dans le studio de télévision EPV-TV.

Monsieur Constant Efwanga – EPV-TV Studio de télévision (France): “sur la base de mes convictions, je présente mes félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh. Nous sommes heureux de l’accueillir prochainement dans notre studio de télévision. C’est un homme croyant de la paix, de solidarité et de l’écoute”.

Monsieur Martin Sali Bongenge, président du parti RCK: “mes sincères et heureuses félicitations à monsieur Ghaleb Bencheikh qui est une personnalité connue en France et sur un plan international. J’ai pu échanger avec lui dans les salons prestigieux du ministère français des affaires étrangères. On avait évoqué aussi certaines réalités du de la République Démocratique du Congo vues à travers nos convictions de RCK. C’est une personnalité humble qui a une culture générale très brillante. Je pense qu’il est très important que des dirigeants de notre monde consultent cet homme de culture. C’est ce que vient de faire le président français Emmanuel Macron en recevant en audience monsieur Ghaleb Bencheikh”.

Rédaction Europe MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Le Festival Brésilien de Paris : le Lavage de la Madeleine.

Reportage-photos et texte du journaliste, réalisateur et producteur des émissions de télévision Milau Lutumba (Rédaction France du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO). Le 13 septembre dernier, Paris a vibré aux sons des tambours et des percussions brésiliens qui ont commencé à 14h. « Milulu minene mpo na bana ya ekolo Brésil baye bazalaka o mboka ya France. Moko ya biso bapanzi nsango ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, Lutumba Milau azalaki kuna mpo na lisakola eye* ».

Et cela dure depuis 20 ans.

Voilà 20 ans que chaque année, l’association Viva Madeleine organise un festival aux notes spirituelles, celles du Lavage de la Madeleine, qui célèbre la paix dans le monde. Le défilé a envahi le quartier de la Madeleine et s’est terminé sur les perrons de ce grand édifice français.

C’est là qu’un grand hommage fut rendu aux morts de l’année en compagnie des différentes personnalités et de la marraine du festival, Cristina Cordula (célèbre animatrice de télévision en France).

Symboliquement: la puissance de l’eau.

Symboliquement les escaliers furent nettoyés à l’eau. C’est au bar-restaurant Quai Latin que les « Brazilian vibes » ont été entendus de 17h à 23h grâce aux artistes tels que Mister JC, Robertinho Chaves, Sandra Luiza, Marcia Grandini, Ton Dantas, etc.

*En langue internationale Lingala.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Reportage-photos, à Paris, dans le quartier de la Madeleine.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Paroles des Congolais de la diaspora, en Europe et de Mr. Carbone Beni, un Congolais défenseur des Droits de l’homme en RDC.

Notes du conseil international des rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Nos journalistes Kamite panafricains congolais ont décidé de republier cet article daté du 16 septembre 2020, écrit par un de nos journalistes Nkumu Mukoko. C’est à la suite des insultes publiques, haineuses, injustifiées à caractère diffamatoire contre notre rédacteur en chef Lilo Miango. Des insultes d’un complexé qui s’affiche tout connaître, mais qui surtout enfreint la loi française. Ces insultes publiées dans “facebook lilo miango journaliste”, une des applis de notre média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. L’auteur de ces insultes, D.M.Bu. est un monsieur, un Africain originaire de l’Afrique centrale que les services compétents français ont localisé en France, dans la région parisienne. Notre rédacteur en chef avait préféré lui répondre par le SILENCE.

Voici cet article du journaliste Nkumu Mukoko. C’est un très bon journaliste que nous, journalistes, nous soutenons toutes et tous…

*********************************************************************************************************************************************************************************************

Paroles des Congolais de la diaspora, en Europe et de Mr. Carbone Beni, un Congolais défenseur des Droits de l’homme en RDC.

A propos de la RENTRÉE PARLEMENTAIRE septembre 2020 avec la présence d’un HOMME NOMMÉ JOSEPH “KABILA”, notre média a accordé la parole à des gens sollicités. Dans leur majorité, des Congolaises et Congolais en Europe tiennent ces propos qui exigent que cet homme DOIT PASSER devant des TRIBUNAUX, suite à tous les CRIMES COMMIS en RDC et dans la diaspora/Europe. Nos journalistes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ont recueilli ces propos dans la suite de cette actualité liée à une vie politique en RDC. Et voici cette tendance qui domine.

PROPOS DE CES DEUX CONGOLAIS DE L’EUROPE.

*Le Congolais Harmelin Situtala/Groupe Ingeta/Allemagne :”Ce monsieur venu au sénat le mardi 15 septembre 2020 lors de la rentrée parlementaire est un des plus grands criminels sur le sol de la RDC. Il s’appelle Hippolyte Kanambe n’amène que des gros ennuis à la “Ubwenge” Rwandais extrémiste.

Joseph «Kabila», cet homme sénateur à vie à Kinshasa, est appelé Hippolyte Kanambe par la diaspora, a été condamné par le tribunal américain de Columbia, aux USA.

Ainsi revoici sa figure dans cette vérité encore dont parle encore un brave Congolais dans un média aux USA. L’homme politique congolais Léonard Mulopo l’ex-compagnon intime “makango” (en langue internationale Lingala) de sa mère biologique rwandaise Marceline Mukumbukuje vient de le redire dans l’émission “Réveil patriotique” du présentateur congolais Djino Will aux USA du 10 septembre 2020. Mais il est inscrit au Sénat congolais sous appellation de Joseph “Kabila”. Son procès avec un jugement démocratique arrive”.

CAS MARCELINE MUKUMBUKUJE ET GÉOSTRATÉGIE : COMPARABLE DANS DES PROCESSUS LIÉS À PROTÉGER DES INSTITUTIONS D’UN ROYAUME, D’UNE REPUBLIQUE…JADIS, AUJOURD’HUI ET DEMAIN.

Si peut-être cette affaire était très profondément traitée, l’Etat de la République Démocratique du Congo aurait eu une autre face pour son institution: la Présidence de la République.

Des exemples sont nombreux car ce genre d’histoires est étudié dans les renseignements, dans le journalisme d’enquête, par des historiens pointus, dans formations universitaires…: l’agent américain de la CIA, mister Pâris qui avait pu parler plusieurs fois dans les années 70 à l’hôtel Memling, à Kinshasa, à deux journalistes du quotidien du soir Elima, évoquait cette problématique des liaisons de certaines femmes “potentiellement à problèmes” dans une direction du pays via certains hommes du sommet de l’Etat.

Ce genre de problématiques étaient posées dans les cours de la dynastie royale des Ndonga Nkenge, de l’Empire Lunda… Cela s’est posé aussi avec la dynastie carolingienne de Charlemagne, avec la dynastie des Médicis, des Windsor de la Grande Bretagne… ou les révolutionnaires chinois de Mao Tsé Toung ou encore très loin bien à l’époque du Royaume de Méroé. Le Congolais et résistant patriote Honoré Ngbanda possède de l’expertise dans ce créneau. Madame ou monsieur tout le monde ne fait peut-être pas attention en profondeur à ce genre de dossier. Il y a aussi des cours universitaires à Princeton aux USA ; ou du temps de la Jamahiriya Libyenne du temps de sa gloire. “Epesamaka mpe na ekolo France epai ya batu ya miso minei (Source: La Piscine)”. Il y a des gens qui avaient vécu des “histoires des Hirondelles du Rwanda” de l’extrémiste Tutsi chef de guerre Paul Kagame du Rwanda.

DES PROPOS D’UNE CONGOLAISE

.

La Congolaise Tricia Luisha/ association Combattantes Ingeta Ingeta /Suisse: “Notre combat citoyen continue pour qu’il soit jugé pour ses crimes massifs de sang, le génocide congolais, ses responsabilités en tant que chef de guerres d’agressions, pour ces viols massifs durant des guerres causant des millions des victimes filles et femmes congolaises ; et le dossier de la Congolaise Jeannette Abidge, ses crimes économiques dans les pillages et détournements, des fraudes fiscales aussi du trésor public congolais, disparition des Congolais de la diaspora comme l’assassinat emblématique du combattant Armand Tungulu qui vivait à Bruxelles. Et une autre affaire judiciaire contre Joseph “Kabila” est en cours aux USA et cela dans la suite du procès où Joseph “Kabila” et les siens avaient déjà été condamné le 16 janvier 2018 par la juge américaine Amy Berman Jackson du district de Columbia/Tribunal des USA pour l’agression terroriste du terrorisme d’Etat contre le Congolais Jacques Miango aux USA qui a gagné ce procès. Ainsi, la peine a été, donc, déjà prononcée”.

EN RÉPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Ils sont éloquents, ces propos du célèbre Congolais défenseur des droits de l’homme Carbone Beni (L’icône)@Carbone_Beni:
“18h. SORT SCELLÉ !
Le sort de l’homme est à jamais scellé une fois de plus.
Il l’est à vie. Je répète, il l’est à vie, donc pas de chemin de retour.
N’en déplaise à ses camarades qui l’espère.
Notre combat portera jusqu’à ce qu’il réponde aussi de ses actes devant la justice !”.

Nkumu Mukoko/Rédaction Europe, bureau Suisse.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Journal suédois “Barometern”: émergence des nouveaux témoignages sur la mort dans la tragédie congolaise en 1961 de Dag Hammarskjöld, Secrétaire général de l’ONU.

C’est dans le journal suédois “BAROMETERN.SE“, dans son édition du vendredi 18 septembre 2020. Ce média a publié un dossier sur le débat concernant les 59 ans de la mort du Suédois DAG HAMMARSKJÖLD, Secrétaire Général de l’ONU.

Certains suprémacistes, voire mêmes racistes anti-Noirs, ces Wallons et Flamands Belges, membres du gouvernement, de la famille royale, de l’armée, de la police, de la haute finance et des services de renseignements du Royaume de Belgique ont chosifié certains courants des hommes politiques congolais de la province congolaise du Katanga pour faire éclater une guerre entre des Congolais au congo nouvellement indépendant.

Ces Occidentaux dont on peut voir leurs noms dans des dossiers ouverts pour des crimes de PILLAGE des matières 1ères du CONGO et des massacres des populations noires du Congo de patrice Emery Lumumba ont fait perdre des milliards de dollars au peuple congolais et à son Etat.

Notre République du Congo proclamée indépendante le 30 juin 1960 était de nouveau SOUS OCCUPATION DES INTERETS BARBARES DE CERTAINS RESEAUX BELGES et certains alliés en 1961, dans la région congolaise du Katanga. DANS LE KATANGA.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO et sa revue de la presse dans des pays européens: dans ses actualités suédoises du vendredi 18 septembre 2020, le journal suédois “Barometern.se” relate le débat sur les contextes de la mort par élimination en 1961 du Secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld, citoyen suédois, dans la tragédie congolaise.

Ce même journal suédois mentionne: «Dag Hammarskjold. Notre plus grand homme d’État du siècle. C’est ainsi que le président John F. Kennedy a décrit le secrétaire général de l’ONU de 1953 à 1961, Dag Hammarskjöld.».

Ce média suédois Barometern.se mentionne aussi : «Après que de nouveaux témoignages ont émergé, l’ONU a rouvert l’enquête cette année. Un enquêteur indépendant a été nommé».

Notre prise de position éditoriale par rapport à ce débat est que monsieur Dag Hammarskjöld, malgré ce qu’avait dit le président américain John Kennedy ; avait trouvé la mort très bizarrement avec ce que des intérêts d’une poignée des individus occidentaux avait eux-mêmes TROP vite appelé “accident d’avion”.

Notre prise de position éditoriale.

«Biboma boma ya bango moko bamindele. Tozali koloba kaka bamindele baye ya mitema mabe epai ya bango na bango. Bamindele wana mpe balingakaka bamindele te». Voici ce que dit la députée suédoise Gudrun Brunegard du parti politique KD, dans ce même média “Barometern” de ce vendredi 18 septembre 2020: «Ils ont refusé de mener les enquêtes demandées par les Suédois pour savoir si l’avion avait été victime d’une explosion ou d’un bombardement».

Pour nous journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC en Europe du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO cette fameuse “Mort” du Secrétaire Général de l’ONU Dag Hammarskjöld est une expression claire qui montre qu’il y a des réseaux chez des Occidentaux concernés qui ont tué et fait tuer des Occidentaux, pour piller des richesses du KONGO de nos aïeuls et ces richesses ne sont pas des propriétés de ces groupuscules de ces occidentaux concernés que notre média dénonce.

Cette Photo publiée dans “Baromtern.se” qui montre un monument,en Suède, de Dag Hammarskjöld est celle du photographe suédois Johan Nilsson/TT.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Avec “Réveil FM International “, une histoire des médias se poursuit et Freddy Mulongo,son rédacteur en chef, s’exprime.

Le media radio “Réveil FM International”, fondé par le journaliste congolais Freddy Mulongo au Congo en 1999, est mué en média “on line” d’informations et des actualités dès son retour en Europe. C’est un des noms qui marque la physionomie des médias de la diaspora congolaise en Occident qui ont avec évidence des points d’impact au Congo et dans certains milieux étrangers africains et occidentaux.

Le dimanche 3 mai 2020, partout dans le monde; était la Journée Mondiale de la liberté de la presse. Les rédactions de Paris et Genève du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ont interviewé Freddy Mulongo en sa qualité d’une des personnalités dans le journalisme au Congo et dans la diaspora de la RDC. Et nos journalistes dressent par la même occasion un profil de ce média, une propriété de notre collègue Mulongo.

Le journaliste Freddy Mulongo à sa descente de l’avion présidentiel français lors d’un voyage du président français à l’étranger.

Il s’est exprimé (Ye akamataki maloba ):

« La liberté de la presse est la boussole de la démocratie dans un pays. La liberté de la presse presse consolide la liberté d’expression dans un État. La liberté s’arrache, elle ne se donne pas. C’est chaque journaliste, dans son travail quotidien qui permet à ce que cette liberté s’exerce. Or le quatrième pouvoir est toujours considéré comme une menace pour des régimes féodaux et dictatoriaux.

Dans une dictature, un journaliste est un ennemi à abattre. Pour la seule raison, que par son travail de fouineur, enquêteur et investigateur, le journaliste trouve et révèle des informations qui mettent à mal la dictature par son opacité. Être journaliste, c’est savoir que c’est un métier à risque. Mais aussi un métier noble qui permet au journaliste de rencontrer personnalités et décideurs.

En ce qui concerne notre pays la République Démocratique du Congo, il faut saluer ici le travail sans concession des journalistes congolais de la diaspora. Qui ont permis que la RDC ne soit plus ignorée dans le concert des Nations. Les journalistes Congolais de la diaspora ont contribué à ce que le rapport Mapping ne soit plus dans des tiroirs.
Des massacres, crimes contre l’humanité et pillages de ressources.

En cette journée de 3 mai, une pensée pieuse à tous les journalistes emprisonnés et tués dans l’exercice de leur métier à travers le monde. L’ONU parle de 180 journalistes en prison.

L’appel au meurtre lancé publiquement via une émission télé par un membre connu de l’Udps, parti politique de Félix Tshilombo contre ma modeste personne ne restera pas sans suite. Une plainte sera portée contre l’Udps. La liberté de la presse est une liberté qui doit être défendue.

Chaque journaliste respectant la ligne éditoriale de son média et respectant la confrérie fraternelle. On n’est pas toujours d’accord entre nous, mais être confrère cela se mérite et se respecte. Merci».

Des affiches de “Réveil FM international” dans une avenue de Paris.

Le média “Réveil FM International”: gros marqueur dans l’émergence des “nouveaux médias congolais de la diaspora utilisant la télécommunication du réseau numérique”, dit “internet”.

L’histoire de la presse, l’histoire des médias audiovisuels, l’histoire des médias “on line”…c’est une lecture des évolutions de la diaspora “ya Kongo ya Bankoko na biso” à travers ces personnalités qui sont des journalistes de la République Démocratique du Congo qui habitent dans des pays européens: FREDDY MULONGO CRÉA “REVEIL FM INTERNATIONAL”, UN MEDIA PRIVE QUI A AGI A LA PROPAGATION D’UNE CAUSE POLITIQUE (politique congolaise), DES CAUSES SOCIALES (vies des Congolaises et Congolais dans des pays occidentaux), DES CAUSES ECONOMIQUES ET HISTORIQUES (Congolais et les autres nationalités à travers des événements internationaux)…

Et des IDENTITES particulières, celles du microcosme des JOURNALISTES CONGOLAIS(Explications des faits connus après des audiences judiciaires dans ce cas précis: pour étouffer l’émergence des articles politiques de Réveil FM International vu la visibilité et présence du journaliste Freddy Mulongo auprès de très hauts lieux du pouvoir dans certains pays occidentaux et dans quelques instances de l’ONU, le pouvoir criminel issu des guerres récurrentes d’agression du josephiste et extrémiste Joseph Kabila du Tutsi Power et ses alliés congolais intentèrent procès sur procès contre le journaliste Freddy Mulongo en Belgique et France.

Et parallèlement, en France ; ils ont “manipulé l’apparition de quelques filles et fils du Congo qui se sont autoproclamés Journalistes” en violation des législations sur le métier de journaliste et les droits de l’homme. Ainsi, certaines mentalités dans un bon nombre des divers milieux des Congolaises et Congolais confondent le droit d’expression et la profession du journaliste.

Le code du travail en France (article L 761-2) confère la qualité de journaliste. C’est ce que ne semblait pas connaître ce complot des gens au pouvoir avec le criminel politique et économique josephiste Joseph “Kabila”.

Groupuscules d’un certain pouvoir des agresseurs contre la liberté de la presse et la liberté de la ligne éditoriale de Freddy Mulongo.

Quel complot plus que ridicule de ces individus mercenaires ou rebelles au pouvoir à Kinshasa contre un journaliste congolais de l’Europe! Ils en ont eu pour leur grade à travers cet état des lieux juridiques dans le droit de l’information et de la communication comme certifié par l’avocat français Thomas Loncle :”L’exercice du métier de journaliste implique les libertés fondamentales, telles que la liberté de la presse, une des bases de la démocratie (en ce sens : Conseil constitutionnel, décision des 10 et 11 octobre 1984, n° 84-181), la liberté d’opinion et la liberté d’expression (articles 10 et 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, article 10 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales (CEDH)). Compte tenu des garanties constitutionnelles entourant l’exercice de la profession de journaliste, un statut social propre à cette profession est apparu rapidement nécessaire”. Alors pourquoi manipuler quelques Congolaises et Congolais à s’autoproclamer ici “journalistes” pour démolir des impacts des articles du journaliste engagé Freddy Mulongo?

Le site d’informations et des actualités “REVEIL FM INTERNATIONAL” du journaliste Freddy Mulongo est un des gros marqueurs des évolutions des médias de la diaspora de la RDC. Les publications et diffusions de ces médias de la RDC en Europe ont touché des niches des “décideurs” de certains pouvoirs de quelques pays présentés comme “grandes puissances”. Et ainsi retenons que Freddy Mulongo voyagea avec certains présidents, premiers ministres ou ministres d’Etat ou inventeurs-savants…de quelques pays européens

Lilo Miango/Rédaction de Paris, Nkumu/Rédaction Europe et Lupungu Ndjate Albert /Rédaction de Genève.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

Adieu feu Mandeme Mbokoso N’Gobila Gabriel,ex-directeur du cabinet UDPS de Mr Etienne Tshisekedi et du président de l’Assemblée nationale Nzondomyo.

Echos d’inhumation en provenance de Kinshasa du Congolais Mandeme Mbokoso N’Gobila Gabriel, une personnalité publique ; a crée une synergie de tristesse et des larmes dans des milieux de la diaspora en Angleterre, France et Belgique durant cette période de confinement.

Son enterrement a eu lieu au cimetière « La nécropole Entre ciel et terre » dans la commune de la Nsele. (ville de Kinshasa). C’était le samedi 25 avril 2020.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite

“Liwa ya mama Patricia Eketebi”/Décès de la patriote congolaise et panafricaine Patricia Eketebi, dans un hôpital de Pontoise.

Pontoise, une ville région parisienne (France). La Congolaise Patricia Eketebi, une figure du patriotisme de la RDC en France et dans certains autres milieux congolais en Occident est décédée, à l’hôpital de Pontoise, en ce mois d’avril 2020. “Mama” Patricia Eketebi travaillait dans un service bancaire et aidait beaucoup une centaine des orphelins et enfants abandonnés à Kinshasa qui étaient à sa charge. Elle défendait les causes des femmes congolaises violées et victimes de ces viols massifs et planifiés dans ces guerres d’agression contre le peuple de la République Démocratique du Congo. Eketebi Patricia est morte en ce mois d’avril 2020 où la France, son Etat, son personnel sanitaire et ses hôpitaux traversent des moments que le journal français très connu “Charlie Hebdo” qualifie de “désastre”.

Condoléances du Magazine Ngambo Na Ngambo.

Forum des images, à Paris: Patricia Eketebi parmi les 4 invités du plus célèbre et
plus populaire des réalisateur belge Thierry Michel. PHOTO MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Nos journalistes Kamite panafricains congolais de la RDC présentent des condoléances les plus attristées à Kcreascence Paulusi et à la famille de la défunte Patricia Eketebi.

Quelques journalistes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO connaissent personnellement Patricia Eketebi. Notre rédacteur en chef Lilo Miango réitérait à Patricia d’écrire un livre sur son père, le ministre Laurent-Gabriel Eketebi qui adolescent était dans la même classe à Coquilhatville (aujourd’hui Mbandaka) que le président Mobutu Sese Seko. Mobutu avait raconté une histoire de renvoi d’école des “sango/prêtres” qu’il avait eue avec son camarade de classe Eketebi Laurent.

Plus tard avec la politique du recours à l’authenticité le papa de Patricia Eketebi a pris le nom de Eketebi Moyidiba Mondjolomba. C’était un homme politique congolais d’envergure nationale. Les demandes réitérées d’écrire ce livre sur la vie de son “tata na ye” de la part du journaliste Kamite Lilo Miango sont légitimées car il est indispensable que des Congolaises et Congolais connaissent les différentes versions de l’histoire “ya Kongo ya bankoko” écrites uniquement par les filles et fils du Congo.
Ainsi, Patricia Eketebi avait été sensibilisée souvent par notre rédacteur en chef pour écrire ce livre.

“Mama Patricia Eketebi, nsango ya liwa na yo ekomeli biso kaka na mbalakaka”.

Na Allemagne, Suisse mpe France, mingi na biso ba journalistes congolais bakamue mpe baleli mingi. Biso bampanzi nsango bana ya ekolo Kongo o mpoto. Tokomeli mpe mpe tobengi Kcreasecence Paulusi Muteba.

Opema na boboto Patricia Eketebi, mama ya boboto”, muana ya Kongo alinga Congo mingi mpe asalisa basi ya Congo mingi na bana ya ekolo Kongo ya bankoko. Aaah… ntango oyo na mpoto kaka likama ya liwa”.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Lupungu Ndjate Albert /Rédaction de Genève.

Cette photo montre Patricia Eketebi avec Kcreascence Paulisi. Cette photo a été prise par le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO lors de la remise du Prix Scam au plus célèbre et populaire des réalisateurs du cinéma du Royaume de Belgique Thierry Michel, au Forum des images. Le Forum des images est dans l’enceinte du grand espace du Forum des Halles, à Paris. Pour cette soirée-là, internationale ; le célèbre Belge Thierry Michel avait invité seulement 4 personnes congolaises, deux femmes et deux hommes. Et Patricia Eketebi était parmi ces 4 personnes.

Posted in Nkoma-Traces

Lire la suite