• Accueil
  • République Démocratique du Congo

Articles marqués avec ‘République Démocratique du Congo’

Le magazine “AFRONEWS”, un média de référence internationale:la “UNE” de sa nouvelle édition.

Bientôt en Europe, République Démocratique du Congo, sa puissante diaspora en Occident.

Cette “UNE” est un témoin qui montre que les médias de la diaspora congolaise de la République Démocratique du Congo en Europe qui oeuvrent dans l’excellence sont parmi les 2 moteurs de la presse privée africaine et panafricaine de la nouvelle vague. C’est la “UNE ” d’AFRONEWS, un magazine d’informations dont le propriétaire est le Congolais de la République Démocratique du Congo Kapampy Mbuyi Blaise, un des journalistes de la diaspora congolaise qui travaille dans l’excellence.

C’est la “Une” du prochain Afronews.

Cet organe de presse privée est connu dans le microcosme des journalistes africains et au-delà dans des divers milieux en Afrique et Europe. Son propriétaire Kapampy Mbuyi Blaise a une personnalité charismatique imprégnée par des convictions du panafricanisme et des valeurs ancestrales du “Kongo ya bankoko na biso”, l’égrégore du monde. Cela transparait dans des lignes des articles de ce magazine.

Notre campagne médiatique permanente depuis 1981.

Selon nos valeurs de la campagne médiatique permanente* du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO de contribuer à la VISIBILITE des journalistes et médias de la diaspora, la “Une” du magazine “Afronews” dont vous voyez la page de la couverture est un symbole fort qui montre la vitalité de l’excellence de ce média.

Cette presse qui intéresse nos journalistes Kamite panafricains congolais est un miroir tendu pour voir aussi des réalités dans la diaspora congolaise en synergie avec certains faits aussi qui se passent en République Démocratique du Congo.

“Mopanzi nsango ya malonga Kapampy Mbuyi Blaise na lisanga wa ye ya bakomi mpe bampanzi nsango ya AFRONEWS, bazali kobimisa misala ya bango ya sika”. ” Elili eye ezali kolakisa bansango bikotangama”.

C’est un travail dans l’excellence pour des articles qui intéressent à la fois les publics congolais et étrangers. C’est une référence pour des décideurs de divers domaines.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Albert Lupungu Ndjate Albert/Rédaction de Genève.

* Campagne lancée le 7 février 1981 à Lausanne, dans le canton de Vaud, par le Mouvement Ngambo Na Ngambo/Journalistes congolais en Europe.

Lire la suite

Découverte en Turquie, aéroport d’Istanbul, d’une cargaison de la maffia des trafiquants étrangers à l’aéroport de Ndjili, aidés par des gangs congolais corrompus et Rwandais extrémistes.

Cette maffia sévit encore en République Démocratique du Congo(RDC), à l’aéroport international congolais Ndjili de la capitale Kinshasa. Et en Europe, des Combattants congolais très politisés “exigent la démission de Déo Rugwiza, le beau-père de Joseph Kabila”(Communiqué).

Drapeau turc: aéroport d’Istanbul.

En provenance de la RDC, cette cargaison d’écailles des petits mammifères, les pangolins a été saisie le vendredi 15 novembre 2019 par des douaniers et policiers turcs de l’aéroport d’Istanbul. Son contenu de plus de 1.200 kilos, est évaluée à environ 1.5 million d’euros. C’est une cargaison partie de la ville de Goma, à l’Est de la RDC, qui a été embarquée en lieu et place de meubles en bois déclarés à l’aéroport international de Ndjili, de Kinshasa.

Interpol en action.

La communication du bureau turc de l’Interpol à des enquêteurs congolais de Kinshasa a matérialisé l’arrestation à Kinshasa de plusieurs agents des services frontaliers de l’aéroport de Kinshasa, des douanes et de l’Office congolais de contrôle et services de l’environnement. Cette maffia qui sévit au Congo et à l’aéroport international de la capitale Kinshasa est composée d’un prétendu diplomate roumain détenteur d’un mandat signé dans la capitale angolaise Luanda, des Congolaises, Congolais et des originaires du Rwanda immigrés en RDC.”.
“Ces derniers sont des citoyens rwandais, des membres des groupuscules de la maffia politico-militaire du Tutsi Power qui ont des agents dormants dans des institutions officielles de l’Etat de la RDC, en charge de pomper des sous pour leur idéologie suprématiste”, ont attesté des Combattants-Résistants “Ingeta” à notre journaliste enquêteur.

Roumanie comme destination.

La cargaison saisie à Istanbul, partie de la ville congolaise de Goma ; devait rejoindre la Roumanie via Istanbul.

Un pangolin.: animal le plus tué dans le monde par les braconniers: en RDC, c’est
moins d’argent pour l’Etat de ce pays “managé” pour l’appauvrir économiquement.

Les pangolins sont des animaux les plus victimes dans le monde de la part des crimes de braconniers; selon des ONGS et responsables des institutions en Occident.

Sur le plan politique, des Congolais combattants “Ingeta” à Istanbul ont envoyé un message au MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, en Suisse, pour exiger ce qu’ils ont mentionné : ” la démission de l’extrémiste Tutsi Déo Rugwiza du Tutsi Power, le beau-père du criminel Joseph Kabila, car il a la main mise sur l’aéroport international de Ndjili, Kinshasa …”. Vraies ou fausses accusations? Mais le caractère du combat politique est évident pour la RDC, pays sous occupation. Qui est ce monsieur “accusé par des résistants congolais en Europe qui utilisent la rhétorique des résistants français de 1940-45”, explique le politologue Kabongo(Europe). Mr. Déo Rugwiza Magera est le directeur général à la Direction Générale des Douanes et Assises(DGDA).

Drapeau congolais: aéroport de Ndjili de Kinshasa.

Enquête de Lilo Miango/Rédaction de Paris. Et en Turquie par Nkumu/Rédaction de Suisse.

Posted in Bonkita-Economie

Lire la suite

Faire un port en eaux profondes à Banana: des gens dans la diaspora RDC en Europe soutiennent le député Jean Claude Vuemba.

A travers des réseaux des Congolais qui résident dans des villes de divers pays de la Scandinavie, des îles britanniques, du bloc continental de l’Europe, notre enquête d’opinions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO voit qu’il est évident que des Congolaises et Congolais dans ces terres européennes approuvent le dynamisme charismatique du député national de Kasangulu et provincial de la province du Kongo Central, monsieur Jean Claude Vuemba. En effet, la réalité de cet élu congolais exige la réalisation d’un port en eaux profondes à Banana dans l’intérêt national dans la souveraineté internationale de la République Démocratique du Congo.

Un plus lors de cette enquête, notre site d’informations a noté la pertinence de couvrir des réalités sur le domaine du fret maritime. Demain ce port en eaux profondes sera debout. Ainsi la prévision oblige.

Photo de Jean Claude Vuemba

Projet de ce port en eaux profondes: un portrait de Banana et son environnement vus sur base des réalités des gens de notre diaspora en France.

Ils ont visité la ville de Banana qui se situe à l’embouchure du fleuve Congo avec l’océan Atlantique, dans la province du Kongo Central, à l’Ouest de la RDC. C’est l’été en France. Salut les vacances. Quelques rares familles congolaises de Paris ont amené leurs enfants nés en France. Leur but: “mpo bana bayeba epayi mabota na bango bavandaka na mabele ya bankoko”(en langue internationale Lingala: c’est pour que les enfants connaissent leurs familles sur des terres de leurs ancêtres”). Pour les familles X. et Y., elles ont acheté un terrain pour une future maison et un projet de création d’une entreprise agro-alimentaire à elles. Leur idée est d’anticiper. En effet, des agents, nombreux, qui vont œuvrer dans ce port en eaux profondes auront besoin de se nourrir.

Dans l’environnement économique de la presqu’île de Banana. Ils ont observé entre autres l’existence d’une société d’exploitation pétrolière “onshore ” nommée Perenco-REP. C’est une entreprise de droit français basée à Paris. Son fondateur était décédé dans un accident de montagne. Et le deuil se déroula au musée Rodin à Paris. Nous, journaliste congolais, était là.

Ces Congolais en vacances pensent que leurs compatriotes de la diaspora restés en Europe devraient notoirement s’intéresser, à l’image des mouvements des combattants engagés “ingeta”, aux enjeux au Congo de ces sociétés pétrolières.

“Une entreprise française comme Perenco devait faire l’objet des conversations dans des milieux des Congolais de la diaspora” éclaire la Congolaise Nzayilu (Paris). Elle dit: “ici en France, on parle de nous comme immigrées venues chercher l’argent. Ce discours ,dans ces médias français concernés, m’interpelle moi aussi. Ainsi, des médias congolais de l’Europe doivent aussi parler d’une société immigrée comme Perenco partie en RDC pour chercher l’argent. Qui gagne plus?. Quel est l’impact sur notre écosystème et l’économie de la région!”.

La presqu’île congolaise de Banana est présentée par Wikipédia comme: “sans doute le plus ancien poste colonial du Congo, occupé par les Européens depuis le début du XIXe siècle. Des ruines de cette première implantation peuvent encore être observées de l’autre côté de la baie, au sud-est de l’actuelle Banana”. Et cette citation de Wikipédia pour un journaliste Kamite panafricain congolais de la RDC en Europe, fait remonter ,dans nos actualités journalistiques la problématique de l’occupation du Congo. En effet, la RDC est un pays sous occupation des extrémistes Rwandais du Tutsi Power qui pillent et tuent nos populations congolaises. La visibilité prochaine de ce port sur le plan international devrait tenir compte des étrangers, des immigrés sur le plan administratif, emploi et sécurité vu ce que font ces extrémistes tutsi rwandais.

La problématique de l’occupation? C’est sans tenir compte de ces réalités atroces que Kinshasa avait annoncé une confirmation pour la première fois; d’un partenariat avec la société d’un pays du Moyen Orient DP World.C’est une entreprise appartenant à des personnes des Emirats Arabes. Le but concerne la construction d’un port en eaux profondes sur l’étroit débouché atlantique de la République Démocratique du Congo. Ce projet a attiré l’attention des lanceurs français d’alerte anti-corruption . Et dans la diaspora congolaise, dans des mouvements des combattants; y-t-il eu des élévations de voix?

Il n’y a eu aucune voix dans le monde politique dans notre communauté en France et de la société civile de la diaspora. Ce qui touche ce port,les terres et l’exploitation de ce port doivent-ils échapper totalement à la nation congolaise qui a déjà un héritage patrimonial douloureux. Et cela depuis l’histoire inacceptable de triste mémoire des colonnes des immigrés barbares envahisseurs occidentaux sans autorisations légales (visas) d’entrée et de résidence jusqu’à cette occupation de l’organisation criminelle français politique et militaire du Tutsi Power Rwandais qui continue.

Médias congolais de l’Europe:une absence à rattraper au-delà de l’effet Jean-Claude Vuemba sur le port en eaux profondes de Banana.

Des dossiers thématiques sur les ports, les transports et les frets maritimes sont totalement absents dans la presse de la diaspora chez nos journalistes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Les informations ou les actualités sont abondantes.( exemples: les Assises du port du futur dans la ville provinciale française de Lille, des salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique..)

Il y a un début à tout. Ces thématiques devraient toucher le quotidien des Congolaises et Congolais de la diaspora et d’ailleurs car c’est une histoire du monde qui est une histoire des marchandises. Ce que nous observons, ce sont certaines couvertures très sporadiques sur des agences de frets aériens et maritimes , propriétés des Congolais comme l’entreprise ” JFM Services” basée en Allemagne qui s’émancipe dans quelques villes de France, de Belgique,des USA …

Photo du député Jean Claude Vuemba.

Dans cette photo, on voit le député Vuemba Jean Claude dans le territoire de Muanda, dans le village Lemvo, le jeudi 25 juillet 2019. C’était le jour de l’arrivée de la délégation des officiels concernés. Ce jeudi-là, ils ont visité des lieux de délocalisation qui concernent aussi le camp et les installations des unités de ces soldats congolais des Forces Navales de la RDC. En effet, le port en eaux profondes de Banana, une fois opérationnel, doit être protégé.

Nous, les journalistes congolais en Europe qui connaissent les actions de Jean Claude Vuemba Luzamba depuis qu’il résidait dans la magnifique villa familiale près du Palais de Marbre, à Mbinza, dans la Kinshasa; estiment qu’il est un bon phare pour une campagne charismatique dans le travail pour arriver de cette construction.

Lilo Miango/Rédaction de Paris.

Posted in Bonkita-Economie

Lire la suite

L’homme d’affaires Dombasi Zikumvala Oscar: une des grandes âmes du business au Congo.

Dans ce “Bonkita-Economie” du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO sur des personnalités congolaises propriétaires des groupes d’entreprises de référence au Congo et servant de modèle vu une éthique et des valeurs morales ou sociales qui devraient inspirer ce business de l’économie dans l’actuelle République Démocratique du Congo ; mon storytelling touche une haute figure: l’homme d’affaires connu Dombasi Zikumvala Masiditewa Oscar (5/05/1927- 25/04/2004).

Kinshasa, Mbinza : signes extérieurs des capitaines des entreprises.

D’abord, un flash back dans mon storytelling m’amène à Kinshasa dans les années 70. Quand le quotidien national du soir “Elima” via sa très attractive édition spéciale “Elima-Dimanche” nous a fait briller sur le plan national et hors de certaines de nos frontières car j’étais dans ce minuscule lot de jeunes journalistes historiques et célèbres vu que l’on appartenait à la toute première série des journalistes universitaires formés au pays depuis la conférence de Berlin de 1885 où certains Européens peu recommandables ont partagé l’Afrique. En violant ainsi les droits de l’Homme et les droits des peuples souverains chez eux.(2).

C’est dans ce cadre que le jeune charismatique très en vue à Kinshasa, Jean-Claude Vuemba Luzamba* m’avait amené pour la toute première fois dans la luxueuse villa à Mbinza du businessman Dombasi Zikumvala (DombasCongo). Une villa de rêve située presque en face du Palais (présidentiel) de Marbre.

Je n’avais pas pu le voir vu son emploi du temps très chargé qui l’avait retenu en ville. C’était un bel acte de la part de JC Jean-Claude Vuemba, fils de l’homme d’affaires Vuethoms Vuemba Thomas.

Monsieur JC Vuemba habitait le même quartier des riches, Mbinza. Et il partageait ma vision pour écrire sur celles et ceux qui font l’économie du pays grâce à leurs entreprises.

A cette époque des années 70, Mbinza était un endroit merveilleux dans le monde. Et un écrivain français connu, Gérard de Villiers avait apprécié ce quartier où habitait l’homme d’affaires Dombasi Zikumvala, un self-made man. Ce jour-là, j’avais fait la connaissance des enfants Dombasi Jean, Raymond, Oscar, Georges Dombasi…et leur parent Michel (Maison des disques “Boule Musicale”).

 

Mme Aviti  Muvia Henriette, épouse de l'homme d'affaires Dombasi Zikumvala

Mme Aviti Muvia Henriette, épouse de l’homme d’affaires Dombasi Zikumvala

Paris vaut bien ce storytelling: pour un grand monsieur Dombasi Zikumvala pour notre monde économique des entreprises

Dans mon processus de réaliser un documentaire sur quelques femmes et hommes d’affaires du Congo qui sont des modèles pour notre patrimoine nationale du monde des entreprises, j’avais repris des contacts avec d’abord avec Raymond Dombasi. Et ensuite, Oscar Dombasi.. .“Na nzela Mbinza, tout droit ezali kaka* *.” malgré que l’eau a beaucoup coulé sous le pont.

Oscar Dombasi qui porte le même prénom que leur père me fournit des éléments très vite. Leur maman Aviti Muvia Henriette née au Congo le 16/10/1932 qui vit aujourd’hui en Europe et son mari Dombasi Zikumvala Oscar ont eu 3 filles et 5 garçons. Georges Dombasi dira dans une interview radio-télévisée dans la modeste ville provinciale congolaise de Mbanza-Ngungu que c’est leur maman la patronne et responsable de cette dynastie des entreprises du feu Dombasi Zikumvala Masiditewa Oscar.

 

L'homme d'affaires Dombasi Zikumvala

L’homme d’affaires Dombasi Zikumvala

Groupe Dombasi: l’éveil intellectuel de son fondateur.

Dombasi Zikumvala Masiditewa a régné sur des entreprises qu’il avait lui-même fondées. Il s’agit du groupe Dombasi. Après sa mort, ce consortium marche toujours bien.

Avec sa femme Aviti Muvia Henriette, il avait réussi à bien former et éduquer leurs enfants à une bonne gestion sur base d’une certaine idée des valeurs humaines. Des pays comme le Japon, l’Allemagne, la Corée du Sud, Chine, Guinée Équatoriale ont beaucoup progressé vu leurs investissements pour des humains en éducation et formations professionnelles. Ainsi, Il a payé des frais pour des études d’un bon nombre des filles et fils du pays en toute discrétion. L’homme d’affaires avait, donc, une large ouverture des idées sur notre monde en marche à travers l’investissement en faveur des êtres humains qu’il ne connaissait pas nécessairement (1).

Sa réussite est fondée sur l’audace, le sens de l’observation de l’évolution de la vie du Congo (pays nouvellement indépendant devait faire de grands travaux dans la construction, les bâtiments, les infrastructures,, des reformes…). Mr l’entrepreneur Dombasi Zikumvala a aussi de la psychologie pratique dans la conduite de ses affaires.

Comment ne pas être fasciné par sa grande traçabilité dans les étapes du business auquel la fortune n’avait pas ôté ses valeurs du terroir des ancêtres (solidarité et respect des autres êtres humains, intégrité morale, sens profond du travail, croyance en Dieu).

A son actif: la première usine de soudure en Afrique Centrale, une société immobilière, une usine fabrication des briques, une entreprise Électricité et Génie civile,une société de couture des vêtements de travail et divers, construction du pipeline entre les villes de Kinshasa et Matadi, première usine de peinture Peinture Dombazi, négoce dans le commerce général, société des taxis, des hôtels avec label de qualité internationale.

L’addition de tout cela est ce que le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO appelle l’éveil intellectuel chez monsieur Dombasi Zikumvala Oscar. Il y un grand nombre des diplômés des universités à travers le monde qui n’ont pas l’éveil intellectuel.

Le fondateur du Groupe Dombasi: Dombasi Zikumvala Oscar.

Le fondateur du Groupe Dombasi: Dombasi Zikumvala Oscar.

Dans des écoles de commerce et des entreprises.

Monsieur Dombasi Zikumvala Oscar a vu le jour le 5 mai 1927 à Luvaka, un village où l’écologie et la biodiversité trônent. 1927, c’est l’époque de la colonisation de nos riches et très vastes terres par certaines élites belges Wallons et Flamands soutenus par des réseaux occidentaux de triste mémoire. A Congo africain, comme ses compatriotes, il avait vécu aussi les retombées de la 2ème Guerre Mondiale entre les nations occidentales. Il fallait bosser dur. Il est devenu une des âmes comme modèles dans le monde économique des entreprises congolaises.

Comme une âme ne meurt jamais, des écoles du commerce et des entreprises en RDC, des médias congolais devraient parler aussi de lui comme dans ce monde “mondialisé” où des entrepreneurs américains, suédois, nigérians, français, sud-africains, égyptiens modèles sont évoqués dans leurs pays respectifs.

 

Storytelling du journaliste Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos: archives Oscar Dombasi fils.

 

 

(1) Beaucoup de bâtisseur des grandes entreprises se en France sont des “villageois”, c’est à dire des provinciaux. Bawuta na mboka. Les François Pinault, Bernard Arnault, François André fondateur du groupe Barrière, Marcel Fournier (un des fondateurs du groupe Carrefour)…

*Encore élève à cette époque et aujourd’hui homme politique et député très connu.

(2)Sous l’ère du recours à l’authenticité : ISTI (Institut des Sciences et techniques de l’Information de l’UNAZA, Université Nationale du Zaïre.

** «Na nzela Mbinza, tout droit, ezali kaka» (Ces mots en langue internationale Lingala est un langage emprunté au chanteur-star Mbuta Mashakado Nzolantima, fils d’une famille très aisée qui habitait aussi Mbinza). Signification:même si trop de temps s’est écoulé, on ne s’oublie pas.

Posted in Bonkita-Economie

Lire la suite

«Joseph “Kabila” fait enlever des enfants congolais par sa police».

Retour sur ces manifestations du mercredi 15 novembre 2017 qui se sont passées sur le territoire de la République Démocratique du Congo sur initiative de la société civile dont fait partie le mouvement citoyen LUCHA. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a entendu la voix des sympathisants congolais et européens de LUCHA qui habitent en France, Grande-Bretagne et Suisse.

Lire la suite

Pour sa ville de Château-Thierry: l’élu français Félix Bokassia, coopération en soins infirmiers à Kinshasa.

France. Reportage avec l’élu français originaire de la République Démocratique du Congo le plus populaire au sein de la diaspora congolaise en France, Félix Bokassia.
Monsieur Bokassia, conseiller municipal de la ville provinciale de Château-Thierry dont le maire est aussi un député français Jacques Krabal, avait un rendez-vous avec le Magazine Ngambo Na Ngambo avant de prendre l’avion pour Kinshasa, dans quelques petits jours.

 

Le conseiller municipal Félix Bokassia: jour de ce reportage à Paris.

Le conseiller municipal Félix Bokassia: jour de ce reportage à Paris.

Dans la capitale du Congo, il procédera à l’installation d’un comité de jumelage avec deux instituts de Kinshasa.

Coopération internationale relative aux soins infirmiers: ville de Château-Thierry en direction des gens à Kinshasa.

 

« Bolanda bilili bisalamaki na Paris. Maloba ya ntoma Félix Bokassia ndenge azali kokende kosala na Kinshasa »*. Notre équipe l’a filmé dans le quartier de la Gare du Nord (1).
Lors de ce reportage parisien, l’élu français Félix Bokassia donne quelques indications sur cette manifestation qui aura lieu à Kinshasa. La date prévue de cet événement au Congo est pour le 20 août 2016.

 

VIDEO:

 

 

Lilo Miango et équipe de la rédaction de Paris.
(1)Photo à Paris, vendredi, 13 août 2016, rue Dunkerque/Quartier Gare du Nord: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.

 

*En langue internationale Lingala.

Posted in Vidéos-Bilili

Lire la suite

Congo avec système Joseph «Kabila» : poubelle des déchets nucléaires du monde.

Scandales criminels avec ces déchets nucléaires en provenance de l’étranger et enterrés dans le sous-sol congolais. Et hélas, des millions de dollars dans cette corruption criminelle, une vraie menace de plus contre l’économie très instable du pays de Patrice Emery Lumumba. «Likambo oyo ya mabe, ebandi kolobama kala mingi te o ntei ya Bana ya ekolo Congo awa o mboka poto» (Ce tragique scandale! On commence à peine d’en parler dans certains milieux des Congolais de la diaspora en Europe).

 

Posted in Bonkita-Economie

Lire la suite