• Accueil
  • Masano-Sports
  • Ancien footballeur international, Kalala Pierre (TP Englebert/TP Mazembe) mort en Afrique du Sud et réactions dans des pays européens.

Ancien footballeur international, Kalala Pierre (TP Englebert/TP Mazembe) mort en Afrique du Sud et réactions dans des pays européens.

Décès dans le football: Pierre Kalala Mukendi  » le bombardier » n’est plus(né le 22 novembre 1939 dans la province congolaise du Katanga et décédé le 30 juin 2015 en Afrique du Sud où sa famille l’avait fait venir pour des soins). Ces échos tristes en provenance de l’Afrique du Sud sont très vite arrivés dans des milieux de la diaspora africaine et chez des membres de la presse panafricaine en Europe.

Chez nos compatriotes basés en Allemagne, Luxembourg, France, Belgique, Grande-Bretagne…, l’émotion a été intense vu que cette célébrité des stades de football, jadis adulée, souffrait depuis fort longtemps mais « seul ». D’où, des Congolais reprochent à des responsables de ces temps qui courent au Congo: « C’est vraiment révoltant, mais nous te disons MERCI ! » comme le résume notre correspondant à Cologne(Allemagne). « Mobeti ndembo ya lokumu KALALA akeyi libela o mboka bankoko »[1].

 

Parmi les exploits historiques du footballeur Kalala.


Kalala, le bombardier

Kalala, le bombardier

Le footballeur Kalala est une référence qui avait été surnommé « Le bombardier » vu que la puissance exceptionnelle de ses tirs dans les buts adverses. «Tu viens de nous quitter. Mais tu nous as laissé la première « ÉTOILE » avec la Coupe d’Afrique des Nations. 21 janvier 1968 à Addis-Abeba, à la 66éme minute, tu marques l’unique but de la partie, nous sommes champions d’Afrique des Nations de football. Tu venais de nous ouvrir la porte de l’histoire du football africain ». À Kinshasa, les chanteurs populaires Rochereau Pascal Tabu Ley et Sam Mangwana ont eu raison de chanter : « Kalala, lelo to gagner na but na yo ». (Un extrait de la chanson dont le titre est « Ba Léopards » (Chanson sortie en 1968).

 

Les générations diverses, adultes et jeunes, y compris des footballeurs congolais des championnats européens devraient savoir pourquoi des marées humaines et des journalistes sportifs l’ont appelé « le bombardier » ou « Yaoundé », du nom de la capitale du Cameroun. Il avait réalisé des exploits dans ce stade de cette ville camerounaise.

 

Kalala a été aussi un ancien capitaine du TP Englebert (l’appellation TP Englebert devenue en 1971, le TP Mazembe) ; et un entraineur du TP Mazembe et de la sélection nationale de notre pays.

 

Cette icône du football africain, avait gagné avec le TP Englebert la première coupe des vainqueurs de coupe en 1967. Un an plus tard, Il avait triomphé avec la sélection nationale avec son but marqué à la 66éme minute contre le Ghana en finale remporta son premier titre continental en coupe d’Afrique des Nations Unies en Éthiopie en 1968.

 

Europe: quelques témoignages suite à l’annonce de la mort de l’ancien joueur-vedette Kalala.


Mokili Yenga Ernest Saio dit « Roi ya balle », champion d’Afrique 1968, résidant en France: « C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre la mort de ce grand footballeur, qui a marqué le football congolais et africain. Je m’associe à la douleur de sa famille, de celle du TP Mazembe et leur présente mes sincères condoléances, Que son âme repose en paix »

 

Kibonge Mafu Joseph, champion d’Afrique 1968 et 1974 (Bruxelles) : « Je suis consterné en apprenant la mort de ce géant du football congolais et africain. Il est l’incarnation du TP Englebert. Dans ma douleur, ce n’est pas le moment de lui faire des éloges. J’adresse à toute sa famille biologique, les fans tu TP Mazembe et ses dirigeants, mes condoléances les plus émues. Que l’éternel, qui donne et reprend, puisse lui accorder sa grâce. Paix en son âme ».

 

Jean-Bruno Kinsiona, président de RDC Sport International (RSI), ancien footballeur du FC Kalamu de Kinshasa : « Je suis profondément ému par cette nouvelle disparition qui frappe encore une fois la famille des anciens footballeurs. Kalala est une référence pour nous qui avons pratiqué ce sport. Au nom des anciens footballeurs congolais vivant en Europe, je présente mes sincères condoléances à la famille, aux dirigeants du TP Mazembe et aux admirateurs du ballon rond en leur assurant de ma compassion dans cette épreuve douloureuse qu’ils traversent. Que le Seigneur le comble de toute sa grâce ».

 

Mme Dimvula Régine, épouse du capitaine Kibonge(Bruxelles) : « C’est avec beaucoup d’émotion et une profonde tristesse que je viens d’apprendre la mort de Kalala. Je présente à sa famille et au TP Mazembe mes plus sincères condoléances. Qu’il soit accueilli au royaume des cieux ».

 

Kakoko Etepe, champion d’Afrique 1974, (Allemagne): « Je suis vraiment consterné et affecté par cette mort. J’ai connu Kalala trop jeune au sein de l’équipe nationale. Et je garderai toujours des bons souvenirs de sa glorieuse carrière. Je me souviendrais toujours du premier triomphe du TP Englebert sous la conduite du capitaine Kalala en 1967 en coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe. En ce moment de tristesse, j’adresse mes condoléances les plus émues à sa famille biologique ainsi qu’au TP Mazembe. Que le Bon Dieu lui accorde sa grâce ».

 

 

Barthélemy Nkanza, correspondant/Rédaction de Cologne. Photos: droits réservés archives des privés, football Congo.

 

 

[1] Langue Lingala. Traduction « Le footballeur de référence et fort connu KALALA est parti rejoindre définitivement le Pays des Ancêtres ».

Mots-clefs : , ,