• Accueil
  • Miziki-Musiques
  • Sortie en France de l’album  » Independencia » du feu chanteur célèbre angolais Teta Lando.

Sortie en France de l’album  » Independencia » du feu chanteur célèbre angolais Teta Lando.

Sortie en France de l'album " Independencia" du feu chanteur célèbre angolais Teta Lando.

Paris. L’album «Independencia» du feu chanteur populaire angolais Teta Lando est sorti dans les bacs depuis la date du 22 juillet 2016. Cette actualité illustre que l’immense talent artistique du feu chanteur angolais Teta Lando est immortel grâce à ses formidables oeuvres musicales.

«Independencia», actuellement sur le marché de disques en format CD, est le premier LP(Long Player) enregistré et produit en Angola, en 1974, un an avant l’indépendance angolaise proclamé le 11 novembre 1975. « Banzembo ya moyembi ya Angola Teta Lando maye mazalaki na nsima ya nkombo INDEPENDENCIA, mawuti kobima lisusu, o ekolo France » (1).

«Independencia», des chansons de Teta Lando en héritage.

L’album «Independencia» du chanteur-auteur-compositeur Alberto Antonio TETA LANDO est une oeuvre musicale qui marque l’histoire et des différentes générations des peuples dans des divers endroits du monde. Certains journalistes angolais et congolais (RDC) en Europe l’ont souvent présenté comme un manifeste visionnaire de Teta Lando.

Dans ses chansons de l’album «Independencia», ce sacré artiste angolais évoque des violations répétées et massives des droits de l’Homme par des systèmes criminels des Blancs colonisateurs, intégristes et extrémistes portugais. Il s’agit des crimes de guerre et crimes contre l’humanité,massacres racistes contre les peuples Noirs de l’Angola car ils étaient des Noirs africains, des accaparements barbares et sanguinaires des terres africaines, des aliénations mentales par des crimes de destructions massives du patrimoine culturel-économique-historique des Noirs de l’Angola, des vols criminels et planifiés durant des centaines d’années…

Dans «Independencia», l’artiste Teta Lando parle aussi des espoirs, de la solidarité et des droits légitimes de la population angolaise et des autres peuples d’Afrique.

Les arrangements musicaux et les chansons à textes continuent à faire la fierté de ce monument de la musique, né le 2 juin 1948 à Mbanza Kongo (actuelle province angolaise de Zaïre, au Nord de l’Angola) et décédé à Paris le 14 juillet 2008 suite à un cancer.

Il est nécessaire d’assurer une bonne promotion de l’album «Independencia» de Teta Lando qui reste un des pères fondateurs de cette réalité que l’on appelle légitimement la « musique angolaise moderne ». C’est ce que nous dit un Congolais en France qui avait connu le chanteur engagé Teta Lando lors de son exil politique en 1975 à Kinshasa. Il a acheté un exemplaire de l’album « Independencia » dans un magasin français (FNAC). C’est un geste très éloquent.

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Illustration: pochette du CD «Independencia».

(1) C’est en langue internationale Lingala. Le chanteur angolais Teta Lando connaissait aussi le Lingala.