Le chanteur japonais Rio Nakagawa a perdu sa mère.

Dans des cercles de Congolaises et Congolais de l’Europe et le Japon  » de la Rumba congolaise ». Le Japonais Rio Nakagawa, chanteur et chef d’orchestre japonais « Yoka Choc Nippon » vient de perdre sa mère. Ce très sympathique japonais qui vit dans la ville japonaise de Chiba, adore et joue la musique congolais a écrit en Lingala à une personnalité congolaise membre de famille royale Ndonga Nkenge: « … Lobi le 5 mama na ngai akufi… ».


« Sango ya mawa »(Triste nouvelle).


Rio Nakagawa est en deuil. Et cette terrible nouvelle est vite arrivée dans quelques milieux des Africains de Paris,Bruxelles et Québec. Rio est le chanteur japonais qui a composé un des plus beaux textes en Lingala écrits par des japonais pour honorer la « Mama » congolaise. Il suffit d’écouter sa chanson « Yoka Choc ». Et alors il y a eu cette réaction dans une de notre rédaction: « Salut l’artiste.Chez nous, dans nos valeurs du « KO » et du « NGO », la mère d’un ami est notre mère ».

 

Le Magazine Ngambo Na Ngambo emprunte ces mots de sagesse prononcés autrefois par monsieur Djamba Yohé, un des Congolais les plus influents sur internet.C’est pour illustrer la solidarité des Congolaises et Congolais,amis du chanteur japonais Rio Nakagawa vu le décès de sa mère,survenu au Japon le 5 février 2015.

 

Ce « sango ya mawa »(en langue internationale Lingala: »triste nouvelle ») est une épreuve dure pour cet excellent chanteur Japonais qui chante en Lingala avec ses potes japonais Ishi et Assaba; juste au moment où un journaliste Didier Samson(ancien de la radio d’Etat français RFI) a mandaté un de ses proches pour des contacts avec l’orchestre Yoka Choc Nippon. Nos condoléances à Rio Nakagawa, sa famille et ses amis de Yoka Choc Nippon.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction centrale-Europe.

Mots-clefs : ,