Articles marqués avec ‘Président Emmanuel Macron’

Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed: sa 1ère visite officielle en Europe s’est passée à l’Elysée chez Macron.

Le Palais de l’Elysée à Paris, construit au 18ème siècle, a abrité le tout premier entretien officiel en tête à tête entre le président français Emmanuel Macron et son invité, le premier ministre de la République fédérale démocratique d’Ethiopie, Dr Abiy Ahmed. C’est à l’occasion de sa toute première visite officielle sur le continent européen depuis qu’il est devenu le premier ministre de l’Éthiopie, en avril 2018.

Lire la suite

Guerre Mondiale 1914-18/Le président français Macron et 80 chefs d’Etat: le 11 novembre pour le centenaire de l’amnistie de 1918.

France. C’est énorme ce 11 novembre 2018. Le président français Emmanuel Macron recevra 80 chefs d’État et de gouvernements des pays étrangers. C’est à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’amnistie de 1918. Cette amnistie n’oublie pas ces civils et soldats disparus de 14-18. Cet événement va se passer sous l’ère de la mondialisationet de l’internet avec une vitesse de croisière. du virage de la révolution numérique dans des médias panafricains de l’Europe. “Bonkama ya bolimbisi na bitumba ya 1914-18. Milulu minene mikokambama na mokonzi Emmanuel Macron, o mokolo ya sanza ya zomi na yoko, ya mbula oyo*”

Lire la suite

France, 23-24 mai 2018: Macron reçoit Paul Kagame, un des plus grands menteurs du monde et génocidaire au Congo.

C’est une confirmation de la date de l’entretien officiel du mercredi 23 mai 2018 entre le Français Emmanuel Macron et l’extrémiste Tutsi rwandais Paul Kagame, “adepte de l’Allemand Nazi Adolf Hitler*” et un des plus grands génocidaires de tous les temps. Cette réception aura lieu au Palais présidentiel français de l’Elysée. Le président tutsi rwandais Paul Kagame présente son Rwanda comme un pays qui émerge et qui réussit. Mais pourquoi alors tant de Tutsi Rwandais fuient le Rwanda pour aller au Congo, en Suède, Norvège, aux USA et en Belgique?Un très grand menteur politique sera donc à l’Elysée. «Bokutani ya mobomi Paul Kagame na Emmanuel Macron na Paris, ebimi na mpwasa.Ezali lisusu ya kobomba te».

C’est le “DEAL DE LA MORT, à PARIS* “.

Et dans la diaspora panafricaine habitée par des convictions pacifiques, de l’Etat de droit à la manière de l’intégrité morale et du respect du droit sacré à la vie comme des Ancêtres Africains sont déjà en observation pour voir si et seulement si le président français Emmanuel Macron ne risque pas de finir dans les poubelles polluées de l’histoire du monde comme Nicolas Sarkozy, jadis autre président de la France.

Le jeudi 24 mai 2018 dans l’avant midi, le président français et Paul Kagame, génocidaire au Congo, seront dans les allées du salon Viva Technology. C’est au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. C’est un salon qui tourne autour des start-ups et des “alliances” avec des matières premières comme coltan, cobalt… notamment surtout ceux de la République Démocratique du Congo, pays sous occupation du Rwanda via les guerres d’agression et des pillages du système made in Paul Kagame.

Paul Kagame et son protégé Joseph “Kabila”: certains Français disent recevoir Paul Kagame en tant que président de l’Union Africaine. Moralité politique “ya
siatapata”? (Photo Archives: Agence La Congolaise Voice)

L’anglophone extrémiste Paul Kagame apporte à la fois le dossier de sa ministre anglophone des affaires étrangères Louise Mushikiwabo pour être à la tête de la Francophonie, le cas du josephiste Joseph Kabila (protégé du régime de Paul Kagame et des multinationales, y compris françaises).

Pour des membres de la diaspora de la RDC en France et dans le reste du monde et certains avocats français, le président français Emmanuel Macron s’est toujours “montré très réservé” pour condamner l’illégalité, l’illégitimité de Joseph “Kabila” avec ses crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis par l’extrémiste et criminel de guerre. Nos journalistes notent que des dignitaires et familles du josephisme de Joseph “Kabila” font trop de “voyages” en France.

Par rapport aux journalistes congolais de la RDC basés en Europe, un profil est éloquent pour la candidate Louise Mushikiwabo: “des membres de la délégation de Louise Mushikiwabo avaient été accusés d’avoir approché des journalistes congolais RDC via un autre journaliste congolais pour corruption, lors de leur venue pour une conférence de presse au CAPE, Centre d’Accueil de la Presse Étrangère”. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO détient ce renseignement d’une source des USA.

Visite de Paul Kagame et la “zone” au Nord de la France.

Le Rwandais Paul Kagame et ses partisans (y compris la participation du chef de la police politique de la République Démocratique du Congo, le Congolais Kalev Mutond) ont “réussi” à faire installer “des bases” dans une zone du Nord de la France pour “infiltrer en profondeur” des Français et combattre à la fois des journalistes, des Combattants et Résistants de la République Démocratique du Congo, installés en Suisse, France, Belgique et Grande-Bretagne. C’est aussi la lecture des investigations du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

Cette “visite” est une partie que l’on peut voir enfin de l’iceberg. C’est depuis ces “zones” que cette attaque devait partir contre le célèbre médecin congolais, Dr Mukwege Denis. C’était pendant le séjour du célèbre et populaire chirurgien congolais Mukwege dans une commune française située près de la ville française d’Anemasse vers la frontière France-Suisse. «Kamua vé, lota vé»(2).

 

Portrait officiel du président français Emmanuel Macron: «C’est officiel, il reçoit un des plus grands politiciens mythomanes qui accuse l’Etat français d’être aussi responsable du génocide au Rwanda».
(Photo service Présidence de la France).

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Mfumu/Rédaction de Suisse.

*Source: renseignements aux USA.
(2)C’est en langue internationale Kikongo.

Lire la suite

Palais présidentiel de l’Elysée: 28 mai 2018, le chef d’Etat angolais João Lourenço chez le président français Emmanuel Macron.

Paris. Le lundi 28 mai 2018, le chef d’Etat de la république d’Angola João Lourenço sera reçu par le président français Emmanuel Macron. Le Palais de l’Elysée sera le cadre officiel de cette rencontre. C’est le premier voyage en France en sa qualité du président de l’Angola. C’est depuis le 26 septembre 2017 que l’Angolais João Lourenço est entré en fonction présidentielle.

Lire la suite

«Francophonie avec le président français Emmanuel Macron» : le leader d’opinion Alain Mabanckou «aboyi na ye»* («rejette»).

ÉTAT FRANÇAIS ET PEUPLES QUI PARLENT FRANÇAIS, UNE LANGUE QUI A DES IMPACTS DANS DES DIFFÉRENTS DOMAINES DE LEURS VIES. La diaspora africaine a ses exigences légitimes des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, même dans cette «Francophonie qui va mal», y compris quand monsieur Emmanuel Macron, le président de la République française proposa au leader d’opinion et professeur dans une université aux USA Alain Mabanckou (né au Congo-Brazzaville dans la ville côtière de Pointe Noire, en 1966) de contribuer aux «travaux de réflexion» que le président français Macron souhaite «engager autour de la langue française et de la Francophonie».

Lire la suite