Articles marqués avec ‘journalistes congolais’

FRANCE. Le journaliste congolais de la RDC, Kongo Robert est l’invité de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”, au mois de novembre 2021.

En France métropolitaine, la communauté de la République Démocratique du Congo bénéficie d’un crédit grâce à l’oeuvre, l’ouverture d’esprit et la personnalité de ses journalistes reconnus par le législateur souverain français. Robert Kongo, notre invité en novembre 2021, fait partie de ces journalistes congolais de la RDC très observés par un diplomate “chercheur”, jadis en fonction à l’ambassade des USA en France.

DEPUIS LA FRANCE, ROBERT KONGO TRAVAILLE AUSSI POUR LE JOURNAL “LE POTENTIEL” DE KINSHASA. Bravos, mille bravos à son travail de journaliste qui rayonne aussi sur le journalisme africain dans des pays européens, dans des diasporas africaines, dans des milieux français et dans la communauté de la République Démocratique du Congo/RDC en France. C’est un très bon journaliste labellisé par la loi française en matière d’identité de journaliste. La France, un État de droit, très bien organisé et souverain. Ici en France, c’est la loi qui reconnaît que madame ou monsieur est JOURNALISTE.

La France rayonne dans des diasporas africaines, dans des pays africains et à travers des pays du monde grâce AUSSI à ses journalistes français et ses médias français. Suivons aussi légitimement et légalement ce sillon journalistique de France et que notre média international apporte sa contribution à une élévation du journalisme congolais selon les lois françaises et comme la France est dans l’Union Européenne, selon les conventions de cette Union Européenne.
Robert Kongo est détenteur d’un doctorat en journalisme obtenu dans une université en France.

MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, producteur de l’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais”, est un média international qui parle tellement beaucoup des journalistes de diverses nationalités africaines, selon un agenda souverain de notre conseil de Rédaction: “ezali se mitindo nde biso moko tozuaka, biso bapanzi nsango Kamite”.
Notre média est donc positionné sur des valeurs issues des travaux de la rencontre historique et journalistique sur l’état en Europe du journalisme “ya mboka na biso” organisée et initiée par le panafricain Lilo Miango “na ndenge ya kibonkoko na biso”. Cette rencontre historique, c’était à Lausanne (Suisse) le 7 février 1981 sur cette VISIBILITE et une ELEVATION SOUVERAINE des profils des journalistes africains et des médias africains basés dans des pays européens.

C’est aussi dans ce sens que MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO publie ces écrits pertinents du grand journaliste algérien AMINE très expérimenté à l’international:
“Chawki Amine Abdelmalek
Tu fais cher Lilo Miango Journaliste, un travail formidable pour nous faire découvrir ce magnifique pays qu’est le Congo. L’Afrique, grâce à des journalistes éclairés et engagés comme toi, va retrouver sa place sur l’échiquier du monde.. Merci d’exister cher Lilo”.

NKUMU/Rédaction Suisse du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

“Visitez la République Démocratique du Congo, l’autre grand pays des grands journalistes”.

Lire la suite

Voici ces journalistes congolaises et congolais de la RDC qui font ou ont bâti le journalisme congolais en France.

L’identité d’être journaliste congolais de la République Démocratique du Congo (RDC) en France n’est pas une question difficile à répondre. Les réponses françaises : il y a des lois françaises ad hoc. Des conventions de l’ONU et des accords bilatéraux sont opérationnels. Il existe des cursus universitaires et aussi des formations de qualité et de réputation internationale. Il y a surtout l’impératif de la fiscalité française. La clarté doit être évidente dans des démarches administratives (ministère français des affaires étrangères, commission de la carte de presse professionnelle, avoir des ressources financières qui proviennent de l’exercice du travail journalistique).

Des noms des personnes congolaises qui possèdent ou qui ont eu le statut de journaliste congolais de la République Démocratique du Congo, en France. Et cela soit par la validation de ce statut obtenu quand ils étaient journalistes professionnels au Congo avant de venir en France Soit ces personnes ont eu ce statut en France ou un autre pays occidental après avoir rempli les conditions des lois et des règlements du pays de Théophraste Renaudot, le Français qui fonda le premier journal paru en France (30 mai 1631) avec le soutien du cardinal de Richelieu.

Répertoire/Molongo mwa nkoma.

Bazakana Bayete Paul, madame Huguette Malamba, Lilo Miango, Nzunga Mbadi, Freddy Mulongo, Anastasie Tudieshe, Elikia Mbokolo (historien), Yves Kambala, Guy Kalenda Mutelwa, Hubertine Mbungu, Duma di Bula, Ilunga Mwana Bute, madame Ekanga Shungu, Kasongo Mwema Yamba Yamba, madame Elza Vumi.

Mulopo(+), Mbayi Kabunda (connu aussi sous le nom de “Simon Mohamed”), Kwebe Kimpele, Musoko, Kitutu O’leontwa, Nzamba Afri, Robert Kongo, Ngongo Luwowo Aubin(+), Achille Flor Ngoye “Père Ngoye”, Jules Kidinda, Floribert Okitondjo(+), Tusevo, Buana Kabwe, Alain Shungu, Mbamba Toko, Blaise Kapampy Mbuyi, Kerwin Mayizo, Cédric Kalonji.

Nila Mbungu, Arthur Malu Malu, Joseph Pululu, Ignace Mabeka(+), Botowmungu Kalome, Lutumba Milau Kayembe, Trésor Kibangula, James Ngumbu, Muamba Bapuwa(+), Bongi Diana “Dave”, Jean Pierre Lubaya et Jules Mpunga.

Lire la suite

Y-a-t-il eu un programme anti-pauvreté pour les journalistes congolaises et congolais de la RDC.

Paris. L’émission télévisée “L’Europe parle aux Congolais” évoquera dans une édition ce sujet tragique qui freine un développement de notre nation. Cela sera dans le cadre de la série des éditions spéciales 59 ans de proclamation d’indépendance “30 juin 1960-30 juin 2019″. Après un conseil de rédaction du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, nous avons intitulé ce sujet à médiatiser : ” Y-a-t-il eu un programme anti-pauvreté pour les journalistes congolaises et congolais ! “.

Lire la suite