• Accueil
  • Nsango-Etats Unis d'Afrique
  • Racisme d’Etat/Jeunes de la diaspora africaine en Europe: que savent-ils de Cuito Cuanavale,la bataille héroïque des Angolais, Cubains… qui sonna la fin de l’Apartheid?

Racisme d’Etat/Jeunes de la diaspora africaine en Europe: que savent-ils de Cuito Cuanavale,la bataille héroïque des Angolais, Cubains… qui sonna la fin de l’Apartheid?

Racisme d'Etat/Jeunes de la diaspora africaine en Europe: que savent-ils de Cuito Cuanavale,la bataille héroïque des Angolais, Cubains... qui sonna la fin de l'Apartheid?

Europe. Qu’est ce que font des jeunes de la diaspora africaine en Europe toujours sensibles au racisme par rapport à l’héritage de Cuito Cuanavale qui est un lieu très éloquent situé sur le territoire de la République d’Angola ? C’est là que la bataille héroïque avait mis fin à l’Apartheid, ce racisme d’Etat des Blancs de l’Afrique du Sud. Cette bataille de Cuito Cuanavale avait été menée par des Combattants des forces armées de la République d’Angola, le brave peuple angolais, le leader Fidel Castro, Cuba. Et par des patriotes combattants africains. Cette victoire est historique pour l’Afrique et ses peuples mobilisés pour la question de souveraineté.

Ces racistes et dictateurs blancs sud-africains du régime criminel et anti-droits de l’homme de l’apartheid bénéficiaient de la bienveillance des Américains, de l’Otan, des Français, des Allemands, des Canadiens, des Israéliens, des Britanniques, des Italiens, des Belges, des « anciens Nazis », des Hollandais… Ces racistes blancs bénéficiaient des couvertures des multinationale occidentales et des schémas des «médias internationaux installés dans des pays occidentaux».

 

Manifestation à Paris du 9 avril 2016…Cuito Cuanavale, en Angola.

Place de la Bourse, Paris, samedi 9 avril 2016 : des manifestants de la diaspora africaine.

Place de la Bourse, Paris, samedi 9 avril 2016 : des manifestants de la diaspora africaine.

 

Lors de la manifestation internationale panafricaine du samedi 9 avril 2016 à Paris qui démarra à partir de la Place de la Bourse où se trouve le siège de l’AFP (Agence France Presse), gros fournisseur mondial des nouvelles médiatisées sur des peuples africains et le continent Afrique ; des jeunes manifestants africains et européens avaient implanté le drapeau cubain parmi les autres drapeaux des pays africains. Des médias congolais de la RDC venus même de la Belgique y étaient pour des reportages.

Elle passait par là et «ofungolaki mbanga na ye*». Une Française accompagnée de son enfant et son époux avait essayé de donné un avis déplacé sur la présence du drapeau cubain. Et utilisant des termes axés sur le patrimoine des combats africains, elle avait été très vite remise à sa place par cette jeunesse de la diaspora africaine en Europe.

Ces jeunes de la diaspora avaient dit aussi à la dame que le leader cubain Fidel Castro est un des êtres humains importants de Cuito Cuanavale pour des soutiens aux Noirs. Et cela concerne leur actuel combat pour les peuples africains baptisé «L’Afrique se mobilise pour sa souveraineté». Et partant le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO commença à recueillir des informations chez ces jeunes combattants sur la bataille de Cuito Cuanavale car notre média a été témoin de ces échanges sur l Place de la Bourse.

 

Un article sur Cuito Cuanavale et des jeunes de la diaspora africaine en Europe.

Bientôt, des journalistes du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO en parlent: ETUMBA YA CUITO CUANAVALE(Lingala). LA BATAILLE DE CUITO CUANAVALE(Français).NVITA YA CUITO CUANAVALE(Swahili).CUITO CUANAVALE’S WAR(Anglais).VITA DIA CUITO CUANAVALE(Kikongo).

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photo, manifestation du samedi 9 avril 2016:copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.

Photo Fidel Castro : archives des Femmes Panafricaines.

*En langue internationale Lingala: «Elle s’est exprimée pour imposer un point de vue».

 

Mots-clefs : , ,