France: exposition « Beauté Congo-1926-2015-Congo Kitoko » par la Fondation Cartier, débute à Paris.

A Paris, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Une nouvelle exposition intitulée «Beauté Congo-1926-2015-Congo Kitoko» démarre ce jeudi 9 juillet 2015 dans la capitale de la France. A cet effet, il y aura un vernissage à partir de 11 H. Cette information a été communiquée depuis Genève au Magazine Ngambo Na Ngambo par Mme Diana Petra Kichererova (responsable médias et presse Cartier Africa). « O engumba ya tata mokonzi ya ekolo France: botalisi ya bakeli,bana ya Congo, banda 1926 ti 2015 »[1].

 

Avec la presse pour une visite.


©2015 Cartier International SA. All Rights Reserved

©2015 Cartier International SA. All Rights Reserved

Lors de ce premier jour, un déjeuner de presse est organisé à l’occasion de cette nouvelle exposition sur des arts congolais que cette fondation prestigieuse dans les 4 coins du monde a fait nommer en français et en langue internationale Lingala « Beauté Congo 1926-2015-Congo Kitoko ». Le commissaire général de cette exposition est monsieur André Magnin. L’image de l’affiche de cette exposition est un travail du génie artistique par un artiste du nom de Jean-Paul Mika

 

La vie des cultures de l’actuelle République Démocratique du Congo est très ancienne depuis l’époque des reines, impératrices, rois et empereurs du «KO» et «NGO». Jusqu’à ces temps de la modernité, elle est très animée en termes de variété de créations, du nombre des artistes, ces artistes du soleil du Congo mérite une place au soleil. Mérite une place. Au niveau de la diaspora congolaise de l’Europe, c’est une opportunité qui s’offre pour dépasser cette manque de visibilité populaire de ces artistes congolais auprès de leurs compatriotes installés dans des divers pays européens. Sur ce sujet précis, il faut dire que des chanteurs et musiciens de la musique congolaise moderne (rumba congolaise) ont déjà leur place de visibilité,depuis très longtemps.

 

Cette nouvelle édition de cette exposition que Magazine Ngambo Na Ngambo va visiter pour une couverture médiatique, est une organisation soutenue par la « Fondation Cartier Pour l’Art Contemporain ». Cette exposition qui se déroulera au numéro 261 du Boulevard Raspail dans le 14ème arrondissement (commune) de la ville de Paris, est placée sous l’égide de la «Fondation de France» et se passe avec le parrainage de la «Société Cartier».

 

Nous publions un extrait du dossier de presse que madame Diana Petra Kichererova, la responsable nous a fait parvenir: « Prenant pour point de départ la naissance de la peinture moderne au Congo dans les années 1920, cette exposition audacieuse retrace près d’un siècle de production artistique congolaise. Si la peinture est au cœur de l’exposition, la musique, la sculpture, la photographie et la bande dessinée y ont aussi leur place et offrent au public l’opportunité unique de découvrir la diversité et la vivacité de la scène artistique de ce pays ».

 

La matérialisation de cette exposition nouvelle est le témoignage de l’engagement de la Fondation Cartier envers l’art contemporain africain et porte la signature de dignité dans la continuité de précédentes expositions de la Fondation ayant accueilli des Congolais (artistes) comme les expositions individuelles Bodys Isek Kingelez de l’année 1999 et J’aime Chéri Samba en 2004 et ainsi que les expositions collectives Un Art populaire de l’an 2001 et Histoires de voir, Show and Tell en 2012.

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Illustration envoyée par dossier de presse,Mme Diana Petra Kichererova : Image « Kisese na Kiese »2014, copyright Jean-Paul Mika

 

 

[1] texte en langue internationale Lingala car notre média on-line participe aussi à la promotion des langues africaines dans des divers milieux de pays européens.

Mots-clefs : ,