Europe: 19 septembre 2016, mobilisation devant les ambassades de la RDC par les Forces Vives Congolaises.

RCK (Résistant Combattant du Kongo) vient de lancer un message d’une autre étape de combat politique patriotique. En effet, le lundi 19 septembre 2016, le RCK a proclamé avec toutes les Forces Vives Congolaises en Europe de procéder à une mobilisation générale devant des ambassades de la République Démocratique du Congo.

Parmi ces activistes, certains initiateurs déclarent: « C’est dans le but d’exiger le départ immédiat et sans aucune condition de monsieur Hippolyte Kanambe qui utilise ce nom, Joseph « Kabila ». Dans certaines villes européennes, des rencontres préparatoires entre des Congolais se poursuivent pour sensibiliser entre autres les médias congolais en Occident ».

 

Paris comme fixation. Mais pourquoi?.

Le mot d’ordre à cette mobilisation est lancé publiquement. Que va-t-il se passer donc à Paris où il est de notoriété publique que des extrémistes Tutsi Rwandais du président de la République du Rwanda Paul Kagame, installés en France, œuvrent pour l’ambassade de la République Démocratique du Congo (N° 32 Cours Albert 1er dans le 8ème arrondissement de Paris/Téléphone 0142255750). Quelques journalistes congolais et leurs confrères des autres nationalités africaines ont travaillé sur ce sujet très sensible.

Et en plus dans la résistance congolaise en France qui est dans l’option de de cette mobilisation générale, il a été démontré que le tandem jamais jugé au Congo pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité Azarias Ruberwa-Bugera Déogratias, deux membres du Tutsi Power dont fait partie évidemment Joseph « Kabila  » ; ont beaucoup plus d’influence dans cette ambassade que le Congolais Ileka Atoki, un enfant de la commune de Barumbu à Kinshasa, qui occupe officiellement le poste d’ambassadeur de la République Démocratique du Congo en France.

Dans des processus de manifestations des Congolais en France et pour cette mobilisation générale dont l’appel est déjà lancé, le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO met en évidence une autre raison stratégique de fixer cette mobilisation populaire à Paris. Elle a pour cadre cette anecdote qu’une source politique nous a rapportée.

 

Une petite poignée des Français travaillent pour Joseph « Kabila », donc pour son maintien ou « glissement » comme dit ce langage congolais. Ces quelques Français ne sont pas du tout des officiels. Il nous a été dit que c’est un « business normal pour elle et pour eux ». Combien le Joseph « Kabila » a-t-il payé? On nous a parlé de deux milliards de dollars américains. Vrai ou faux? Nos journalistes du Magazine Ngambo Na Ngambo se sont posés des questions? Pour avoir une idée sur ce que pourrait représenter un montant pareil, la BAD et le gouvernement japonais viennent de conclure un nouvel accord pour consacrer 3 milliards de dollars en 3 ans au développement du secteur privé pour les 54 pays africains. Et cela s’est passé à l’issue de du Sommet Japon-Afrique (Ticad VI tenu en août 2016 au Kenya).

Nous publions cette anecdote telle qu’elle nous a été rapportée pour dire que l’ex-chef mercenaire Joseph « Kabila » et son système ne sont pas là pour quitter le pouvoir à Kinshasa. Et que la prétendue « Communauté Internationale » n’est composée que par ces genres d’individus qui font du business avec leurs gros carnets d’adresses. Ne pas confondre la « Communauté Internationale » … et l’ONU qui comprend des Etats membres.

Pour ces quelques Français, ils n’utilisent jamais cette terminologie de « Communauté Internationale » quand il y a des crises politiques en France ou quand la Grande Bretagne a fait son « Brexit ». Ils jettent la faute à la classe politique et à beaucoup de journalistes de la RDC qui embrouillent les Congolais. Eux, les autres Occidentaux, les Joseph Kabila, Paul Kagame et consorts font du « business » sans états d’âme avec leur stratagème dit « Communauté Internationale ». Ainsi le système Joseph « Kabila » essaye de gagner ce qu’il croit avoir perdu.

Ainsi, cet appel du RCK dont le coordinateur est le populaire et charismatique Martin Sali, vient de lancer ce mot d’ordre à la mobilisation pour le 19 septembre 2016 et des actions futures devant des institutions en Europe.

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photo, 21 avril 2016, Paris: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.