• Accueil
  • Manaka-Agenda/Actualités
  • Deuil à Château-Thierry(France)/Père de la femme du conseiller municipal Félix Bokassia: Paul Emile Nzale tué à Bangui. Le fils du défunt évadé.

Deuil à Château-Thierry(France)/Père de la femme du conseiller municipal Félix Bokassia: Paul Emile Nzale tué à Bangui. Le fils du défunt évadé.

(Archives Magazine Ngambo na Ngambo,déjà publié 1 juin 2014). Massacre du mercredi 28 mai 2014 à Bangui par des terroristes de la « Seleka » et deuil dans la ville française de Château Thierry. Le français Félix Bokassia, conseiller municipal de la ville de Château-Thierry, connu et apprécié dans sa ville, aussi dans la diaspora africaine et dans des milieux des originaires de l’Afrique vit des moments très tragiques avec sa belle famille. Le père de sa femme a été massacré par des balles des terroristes de la « Seleka » à l’église Sainte Fatima. Monsieur Paul Emile Nzale a été abattu avec les autres victimes après avoir été détenus comme otages.
Le fils du défunt Augier Jean Noël Enoch a pu s’évader avec son épouse et leurs 3 enfants. Leurs vies sont en danger de mort. « Nsango ya mawa ewuti na Bangui mpe ekomi na mboka Château-Thierry, na France: babomi bokilo ya mokambi Félix Bokassia na bitumba o ntei ya République Centrafricaine »(1).


C’est un massacre de crime de guerre: Paul Emile Nzale abattu.


Monsieur Paul Emile Nzale a été exécuté avec une violence barbare. C’est le beau-père du conseiller municipal Félix Bokassia, élu français originaire de la République Démocratique du Congo. Et cette terrible nouvelle est tombée dans les scripteurs des rédactions des médias de la diaspora en Europe. Et est parvenue vite aussi dans des réseaux des élus français et au sein du CEFOCK (Collectif des Élus Français Originaires du Congo-Kinshasa).

 

Lors de ce massacre du 28 mai 2014, précédé d’une prise d’otages ; un fils du défunt Paul Emile Nzale avait réussi à s’évader avec son épouse et leurs trois enfants.

 

Dans certains réseaux des Africains de l’Europe : personne ne comprend l’impuissance des soldats de l’ONU qui ont assisté à ces tueries planifiées et programmées. Impuissants, les militaires de la mission de l’ONU en République Centrafricaine (MISCA) avaient assisté à ces tueries atroces où certaines victimes avaient été égorgées. Ils n’ont pas pu intervenir.

 

Pourquoi? C’est cette question qui choque encore des Africains résidents en Europe qui ont contacté le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO.

 

C’est dans ces circonstances atroces que monsieur Paul Emile Nzale a été abattu dans ces lieux de prière. Il était dans les affaires commerciales qui marchaient. Un membre de la famille du défunt confirme que ces tueurs sont des terroristes de la Seleka. Les conflits armés en Centrafrique présentés par des grands médias des pays européens comme une  » guerre entre des musulmans Seleka et des chrétiens Anti Balaka », continuent à créer des instabilités et ses cortèges des blessés, des orphelins, des veuves et des morts.

 

Et une association de droit français nous a dit qu’elle espère que l’épouse du conseiller municipal de Château-Thierry qui a la nationalité française portera plainte.

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction centrale Europe.

 

(1)Extrait écrit en Lingala, une des langues internationales africaines. Traduction:« une nouvelle triste en provenance de Bangui est arrivée à Château-Thierry, en France. Ils ont tué le beau-père du conseiller municipal Félix Bokassia dans ces conflits armés en République Centrafricaine ».

Mots-clefs : , , , ,