A Château-Thierry: voici l’affiche du film « L’Homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate ».

Ville de Château-Thierry (France). L’affiche qui a été confectionnée pour la projection du film-documentaire « L’homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate », est déjà présente et visible pour les circonstances. «Mokanda mpe elili ya kongilima, yango oyo»*(: «la voici, cette affiche illustrée»).

 

Et à propos de cette affiche où figure aussi une référence de partenariat de la ville de Château-Thierry : l’élu français Félix Bokassia, le conseiller municipal qui est à l’origine de cet événement cinématographique pour sa ville et ses habitants, a affiché sa joie. Cette projection est programmée pour le jeudi 10 décembre 2015, à 20H, dans une salle de cinéma située sur la place de la Mairie de Château-Thierry.

 

Débats citoyens seront aussi à l’affiche.


Sur cette affiche apparaît en tête, le symbole d’une association qui participe aux actions de cette ville de Château-Thierry. C’est l’association panafricaine « Lissalissi » (orthographe originale en langue Lingala est « Lisalisi »). Son siège est à Château-Thierry. Et répondant à la politique de la mairie de Château-Thierry organisatrice de la « Semaine de la Solidarité Internationale », cette association de loi 1901 continue de sensibiliser les citoyens de Château-Thierry et de ses environs pour venir voir ce film-documentaire dont l’unique réalisateur est le Belge Thierry Michel.

Et si cette affiche montre le nom d’une autre Belge, Mme Colette Braeckman; la raison factuelle. Il est un fait qu’elle est parmi les 3 auteurs de ce film-documentaire qui touche la condition humaine d’une partie de l’Humanité, la femme.

Pour réaliser cette affiche destinée uniquement à Château-Thierry, le concept de base de l’entreprise belge Les Films de la Passerelle (la production de ce film) a été gardé car il y a un label graphique qui porte l’image et les valeurs de ce film-documentaire. C’est un problème d’identification visuelle de ce film déjà primé et projeté même aux Nations Unies(ONU), aux USA.

 

Ce film-documentaire n’est pas encore officiellement sorti en salle en France. Il parle aussi de la dure réalité de ces masses de femmes congolaises, victimes d’un terrorisme national et international. Ces Congolaises ont été violées dans cette barbarie des terroristes qui utilisent le viol massif et planifié comme armes de guerre de destruction massive. Et ce terrorisme dure depuis plus de 20 ans contre ces Congolaises ; plus de deux millions des Congolaises victimes de ces viols dans ces conflits d’agression armée. Cette guerre de basse intensité est toujours en cours.

Localement, des gens à Château-Thierry ont déjà vu ces affiches qui annoncent cette manifestation. L’organisation internationale «Amnesty International» a confirmé sa présence, nous dit le conseiller municipal Félix Bokassia. Certaines personnalités viendront de la région parisienne et de la Belgique.

Château-Thierry, la ville de la parole libre à la manière d’un de ses célèbres citoyens Jean de La Fontaine(poète), va vivre des débats citoyens lors de cette séance événementielle du film-documentaire.

« L’homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate » est un portrait bien mérité du célèbre médecin congolais de la République Démocratique du Congo, Dr Denis Mukwege. Celui-ci est mondialement connu. Dr.Mukwege est sur cette affiche. Il avait aussi étudié en France et soigne ces femmes congolaises victimes de ces viols massifs de guerre commis par des milliers de terroristes. Ces barbares existent aussi par la faute de certains soutiens ou décideurs qui sont pourtant des citoyens de quelques pays démocratiques occidentaux.

 

Nkumu/Rédaction centrale-Europe et Lilo Miango/Rédaction de Paris. Illustration: affiche organisateur/ copyright Les Films de la Passerelle.

 

 

*Lingala, une des plus belles langues internationales du monde, originaire du Congo, grand pays en Afrique Centrale de 2.345.000 kilomètres carrés (~72 millions d’habitants). Certains experts en géopolitique avancent que le Congo est le 1er pays francophone du monde.

Mots-clefs : , , ,