«C’est aux Congolais de trouver la solution pour le Congo» (Joseph « Kabila »), Kalama qui prône sa capture, a réagi.

A travers les Congolaises et Congolais de l’Europe et relance des débats. Un des résistants congolais en France, Kalama Ilunga a réagi. C’est à la suite d’un discours du président de la république de fait, Joseph Kabila ; sur l’état de la nation. Les retombées de cette allocution relancent des débats démocratiques dans la diaspora de l’Europe sur la légitimité et les origines. de Joseph «Kabila».

 

Dans ce cadrage mis par les Congolaises et Congolais sans complexes,anti-colonialistes et vivant dans des pays européens, en respectant les règles de débats démocratiques ; c’est encore et toujours le politicien belge wallon Louis Michel qui est aussi dans leur viseur du cadrage, même par rapport à ce discours dont il est question ici du Josephiste Joseph «Kabila». Dans leur devoir d’inventaire et de mémoire ce petit politicien wallon sans impact dans des pays européens et chez les Flamands belges reste le parrain le plus visible de Joseph «Kabila».

Le Congolais Jean Kalama Ilunga qui aurait dû faire un face à face avec le politicien wallon belge Louis Michel (débat public et télévisé resté sans réponse de ce dernier), a été interviewé par nous.


Magazine Ngambo Na Ngambo : «Ezali sema na bango,bana ya Congo na Poto*», ce sont des convictions des tendances des Combattants-Patriotes-Résistants congolais en Europe. Etant donné que dans toute la diaspora congolaise en Europe, des Congolaises et Congolais de la RDC affirment que Joseph Kabila n’est pas Congolais, comment pouvez-vous comprendre ce message de Joseph Kabila, au niveau du Front Civil de la Résistance Populaire quand il dit que «c’est aux Congolais de trouver la solution pour le Congo» (extrait de son message sur l’état de la nation, décembre 2015)?

 

Kalama Ilunga Jean : un résistant.

Kalama Ilunga Jean : un résistant.

KALAMA Ilunga Jean, membre du directoire du Front Civil de Résistance Populaire : On voit bien que les personnes qui se sont penchées sur la rédaction de ce texte, se sont limitées à peaufiner un discours apparemment bien pensant, mais juste pour distraire les congolais et leur faire perdre du temps en le bourrant  des chiffres ! En effet, Joseph «Kabila» s’investit à l’usage du paradoxe comme arme politique ! C’est pour cela, qu’après avoir perdu tous ses degrés  de liberté, le soit disant «raïs» s’empêtre chaque jour dans des confusions qui privent  au peuple de la RDC de tout sens ! Enfermé dans cette sorte d’injonction paradoxale par laquelle apparaît la confusion entre la réalité et le virtuel, entre le fond et la forme, Joseph «Kabila» s’évertue à organiser des pseudo marches de soutien pour masquer le rejet du peuple congolais à son égard ! Lorsqu’il déclare que «c’est aux congolais de trouver la solution pour le Congo», nous lui posons la question suivante : «Quel espace de liberté laisse-t-il aux congolais pour trouver entre eux la solution du Congo?»


Toutes les institutions sont en otage à savoir:  l’institution publique de communication RTNC qui est transformée en outil de propagande honteuse exclusivement au service de Joseph «Kabila» et ses affidés ou des flagorneurs sans manière ! L’institution de la défense FARDC est infiltrée jusqu’au plus au sommet par les extrémistes rwandais tutsi ; les institutions de sécurité comme la Police Nationale ou de renseignements ANR sont sous l’emprise de ces extrémistes rwandais tutsi ; l’administration publique est complètement menottées : les magistrats, les administrateurs de territoires, les bourgmestres, les anciens gouverneurs et vices gouverneurs dits présentement commissaires spéciaux et leurs adjoints sont nommés arbitrairement et de façon anticonstitutionnelle.

 

Nos compatriotes vivent sous la terreur instaurée par Joseph «Kabila». En fait, nul n’a le droit de le contredire ! Il est la loi ! Il présente toutes les caractéristiques du «psychopathe au regard de la carence d’empathie vis à vis du peuple !»


Au Front Civil de Résistance Populaire, nous considérons que Joseph «Kabila» a son camp dont la mission consiste à servir les intérêts du Rwanda et ce n’est un secret pour personne ! Il ne reste plus que faire la guerre au peuple congolais pour que Joseph «Kabila» avec ses amis extrémistes rwandais tutsi s’impose et se pérennise au sommet du pouvoir en République Démocratique du Congo !
«Si vis pacem para belli» : Joseph «Kabila» dispose des armes et des mercenaires extrémistes rwandais tutsi pour faire la guerre contre les Congolais. Véritablement, il est dans la démarche de guerre qui a déjà commencé par des opérations réelles consistant à embrouiller les congolais d’abord et à faire oublier les actions criminelles déjà commises ! Nous, à la Résistance Populaire, nous ne disposons pas d’armes, mais nous adaptons notre démarche de paix en fonction de la démarche entreprise par l’ennemi.

 

 

Propos recueillis par Nkumu/Rédaction centrale-Europe (Genève) et Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photo : copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.

 

«Ezali sema na bang, bana ya Congo na Poto*» (en langue internationale Lingala): «c’est le droit des enfants du Congo qui résident en Occident.»

ARCHIVES/ Vidéo-entretien sur la même problématique avec monsieur Jean Kalama Ilunga