• Accueil
  • Manaka-Agenda/Actualités
  • « 55 ans indépendance RDC »/Emile Kalema( M17) revient sur des épisodes  » Mpoyo,Laurent-Désiré Kabila et les antiquaires,E.Tshisekedi,PPRD »un fourre-tout », Jean-Pierre Bemba et Gizenga Antoine ».

« 55 ans indépendance RDC »/Emile Kalema( M17) revient sur des épisodes  » Mpoyo,Laurent-Désiré Kabila et les antiquaires,E.Tshisekedi,PPRD »un fourre-tout », Jean-Pierre Bemba et Gizenga Antoine ».

«Eyenga ya bokundoli mbula ya mokolo ya lipanda * » (anniversaire de l’indépendance »)/30 juin 1960 au 30 juin 2015. Ceci constitue un chapitre pour les 55 ans de l’anniversaire d’indépendance de la République Démocratique du Congo. Monsieur Emile Kalema est le représentant du M17 dans des pays européens. Mr Kalema transforme légitimement cette période en une « Tribune libre » lors de ces 55 ans. Il y apporte la lumière de sa lanterne sur des aspects méconnus de l’histoire congolaise en rapport avec certaines figures emblématiques politiques, en termes des épisodes. Certains de ces hommes ne sont plus en vie. Ce que ce représentant du M17 rapporte sur Victor Mpoyo, Laurent Désiré Kabila et des antiquaires, des gens de l’AFDL, Emery Kalwira (« un homme de Brazzaville en mission en Europe pour Joseph Kabila »), Antoine Gizenga et Palu, les ficelles d’Étienne Tshisekedi de l’UDPS et des gars du parti PPRD qui est un parti « fourre-Tout ».

 

Son hommage au défunt Pierre-Victor Mpoyo.


Monsieur Emile Kalema réside en France. Il l’appelle toujours M’zé Mpoyo. M’zé est une appellation qui désigne la sagesse et le respect à une personne d’un certain âge. Monsieur Emile Kalema Makopa reste toujours très attaché à cette personnalité politique décédée en 2015: « à l’occasion de ces 55 ans de l’anniversaire de l’indépendance du Congo de nos ancêtres, je rends un hommage solennel et exceptionnel à ce grand Congolais Pierre Victor Mpoyo. Il restera le parrain de notre mouvement politique des amis de Laurent-Désiré Kabila, son ami-frère. Je parle du M17. Mpoyo a énormément fait pour la population de notre pays.

 

J’étais dans ses secrets. Jusqu’à sa mort, j’étais dans sa confiance. En effet, je le connais et il me connait depuis mon enfance. D’où,cela a fait qu’à un certain moment des années 2000, j’ai été l’émissaire de Pierre Victor Mpoyo auprès de monsieur Joseph Kabila. Et j’étais aussi en contact avec madame Janet Kabila. Pour leur vie, toutes ces deux personnes doivent énormément.

 

Mes missions étaient pour des histoires à régler uniquement liées à la fortune personnelle de M’zé Mpoyo. En France, le doyen Mpoyo assis à mes côtés me parlait. Moi, j’avais le combiné du téléphone. Et je rapportais ce qu’il me disait à Joseph qui était au pays. C’est ainsi qu’on se parlait au téléphone car Joseph Kabila ne voulait pas manifestement avoir un contact direct avec M’zé Mpoyo. Joseph avait peur du charismatique M’zé Mpoyo.Et Joseph sait ce que M’zé Mpoyo avait fait pour qu’il devienne aussi ce qu’il est.

 

A Kinshasa, j’avais aussi effectué 5 missions au Palais de la Nation, la présidence de la République. Il s’agit ici de l’argent appartenant à monsieur Pierre Victor Mpoyo et rien de plus. C’est une grosse affaire de l’argent du Congolais Victor Mpoyo avec le gouvernement congolais, un exécutif de l’État congolais.

 

Pour les personnes qui sont dans l’ignorance, je dois leur dire que monsieur Mpoyo, c’est l’ami à mon père Kalema Anderson. C’est l’ami de mon oncle paternel Kalema Charles. Mr Victor Mpoyo était un antiquaire et mon oncle Charles l’était aussi. Mr. Laurent-Désiré Kabila était aussi un antiquaire. C’est à cette époque, enfant, j’ai connu monsieur Kabwe Sévérin (qui fonda plus tard les services des renseignements, après la guerre 1996-97 de l’AFDL contre le régime Mobutu). Kabwe Sévérin était aussi un antiquaire. C’est par rapport à mon profil loyal, de ma culture générale et d’être quelqu’un de constat comme ce lien entre nous le montre que j’ai été désigné par tous aux fonctions de représentant du M17 dans les pays de l’Union Européenne. Je suis membre co-fondateur du M17. En politique, la loyauté représente beaucoup ».

 

 

Ce noyau « fort » des antiquaires intégrés dans l’AFDL a joué un rôle dans la chute du président Mobutu Sese Seko.C’est un pan méconnu de cette histoire du Congo avec ces amis antiquaires plongés dans la politique. A une grande surprise des gens , ces antiquaires avaient contribué notamment à des grands bouleversements politiques qui continuent à avoir des effets au Congo, dans la sous-région des Grands Lacs et à des niveaux d’une dynamique internationale.(Lire bientôt la 2ème et dernière partie de cet article).

 

 

Nkumu/Rédaction Europe et Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photo, à gauche Emile Kalema Makopa, au centre journaliste Lilo Miango et à droite monsieur Victor Mpoyo, Paris: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.

 

 

*En langue internationale Lingala.

Mots-clefs : , ,