Visite officielle du président iranien Rohani, à Paris.

Visite officielle du président iranien Rohani, à Paris.

« Mobembo ya tata mokonzi ya Iran Rohani ekozala na ebandeli ya mbula oyo 2016, o ekolo France epai ya tata mokonzi François Hollande » (1). Proximité avec «France officielle». Le président de la République d’Iran Hassan ROHANI sera en visite officielle dans la République française, vers la fin de ce mois de Janvier 2016. Les dates que le Magazine Ngambo Na Ngambo a entendues dire: 27 et 28 janvier 2016. Un groupe des médias dont le nôtre; a été briefé le vendredi  8 janvier 2016 dans l’avant-midi.

Voyage présidentiel dans le sens des intérêts communs: Iran et France.

Le président iranien Rohani qui est une des personnalités politiques internationales, arrive en France, un pays placé sous un état d’urgence. Et où un certain climat des opinions des gens que l’on voit dans des médias français, donnent des incompréhensions  particulières de «bien regarder» des musulmans.

 

Climat ambiant. Et si l’on suit certains «regards» ? Nous notons que des insinuations ajoutent du flou: « des Iraniens, Arabes…» comme vient de le dire un chanteur-guitariste africain filmé sous la Tour Eiffel qui vient de passer dans une émission sur les 30 ans d’anniversaire de la mort du chanteur français Daniel Balavoine, qui aimait de son vivant rassembler tout le monde(Source: télévision privée française »iTélé »,samedi 9 janvier 2016).

Climat officiel. Et climat dans lequel nous évoluons. Ce voyage présidentiel iranien va dans le sens du renforcement économique, parlementaire et politique pour des intérêts communs. Le Français Gérard Larcher, président du Sénat de la République française et membre du parti politique français de la droite «Les Républicains», a été en visite en Iran. Ce sont aussi les cas de la députée socialiste française Elisabeth Guigou et du ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius (Parti socialiste) qui viennent de séjourner à Téhéran.

 

En France, le président iranien Rohani sera accompagné par une forte délégation des ministres. Des femmes et hommes d’affaires iraniens feront partie de ce voyage présidentiel. Et lors du séjour des officiels iraniens à Paris, un forum économique Iran-France aura lieu, en présence des ministres qui viendront de la République d’Iran. Nous journalistes panafricains, nous avons vu des journalistes français préoccupés de savoir si cette visite aura des retombées économiques en termes d’achat des produits français, d’emploi en France…

 

Et cette visite officielle, ce «dossier nucléaire dit iranien» ! : jeunes africains avec une nouvelle géostratégie africaine pour comprendre ?

Bientôt à Paris, le président de la République d'Iran Rohani.

Bientôt à Paris, le président de la République d’Iran Rohani.

A force de «taper» le peuple iranien avec des sanctions, des embargos, des guerres de l’information médiatisée…, les « Musclés » occidentaux qui «tapent» ; ont fini par créer sans le vouloir « une proximité entre la population iranienne tapée et des peuples africains dans la diaspora et évidemment des Africains en Afrique, tous tapés» , note l’universitaire congolais Mbemba. Cet angle de la diaspora africaine en France est pertinent à observer avec cette visite.

Des Peuples Africains pourtant propriétaires naturels, légaux et héréditaires de leurs mines d’uranium ou ressources énergétiques africaines car c’est dans le sous-sol souverain de leurs ancêtres africains; subissent ces coups encore donnés par des différentes générations de certains puissants occidentaux. Ceux-ci,bien entendu, n’ont rien à avoir avec des peuples occidentaux.

Les contenus réels du dit «dossier nucléaire iranien»  sont des énigmes pour ces populations africaines. Elles n’y ont jamais jeté un seul coup d’oeil. Des «experts» africains n’ont pas eu la force d’organiser des colloques sur cela. Mais, ces Africaines et Africains ont constaté que la République d’Iran possède à la fois des institutions solides (selon leur modèle), une classe politique très mature et des cultures dignes pour défendre des intérêts des Iraniens, de l’Etat iranien et des futures générations iraniennes.

Et cette authenticité d’Iran a fait avancer des points de vue de cette problématique dite «Dossier nucléaire iranien». Pour que des peuples africains ne se fassent plus «taper ou mettre du sable dans l’Attiéké**»,  à partir de ces négociations du dossier dit «nucléaire iranien» ; il semble qu’une nouvelle prise de conscience rudimentaire s’installe dans des milieux des jeunes et adultes africains de la diaspora.

Et alors avec la visite officielle du président iranien Rohani en « France officielle » [qui a participé à donner des coups de massue (embargo et lobbies contre Téhéran) et comme tout va dans le bon sens dans les intérêts franco-iraniens dans ce monde inter-connecté]: « qu’est ce que ces générations africaines de la diaspora connectées web peuvent comprendre dans l’intérêt des peuples africains? ». L’universitaire congolais de la RDC  Mbemba interpelle.

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photo: archives Iran.

 

(1) En langue internationale Lingala. Ce n’est ni un patois ni un dialecte. ** Attiéké: un plat de la Côte d’Ivoire (Cuisine).