• Accueil
  • Bokanda-Lettre politique
  • RCA. Un prisonnier politique congolais Freddy Libeba : le bon Touadera, la brute Joseph « Kabila » et le courrier à l’Union Européenne.

RCA. Un prisonnier politique congolais Freddy Libeba : le bon Touadera, la brute Joseph « Kabila » et le courrier à l’Union Européenne.

A travers la diaspora congolaise en Europe et aux USA. Comment évolue cette affaire du prisonnier politique congolais, le colonel Freddy Libeba détenu toujours dans les geôles de la République Centrafricaine suite à des manoeuvres anti-droits de l’homme de politique politicienne du pouvoir très vacillant du josephisme Joseph « Kabila » (prétendu Kabiliste) mais encore en place à Kinshasa? Un courrier* dont le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO vient de recevoir une copie, a été adressé à son excellence monsieur Antonio TAJANI, le président du Parlement Européen dont le siège est dans la ville française de Strasbourg. C’est un rebondissement de ce dossier sensible.

 

Chef d'Etat centrafricain Faustin Archange Touadéra

Chef d’Etat centrafricain Faustin Archange Touadéra

Comment le Bon Touadera accepte-t-il ce dossier politique très gênant sur les conditions et violations de droits de l’homme sur le territoire souverain de la République centrafricaine ? La résistante-combattante Musuamba (Grande-Bretagne) interpelle l’Etat de la République Centrafricaine à travers :« « Le Brute » Joseph « Kabila », un homme très violent et un homme politique dont l’ADN de mercenaire est la violence rien que la violence sanglante. Est-il plus rusé que le président centrafricain et mathématicien Touadera ? Est-il plus rusé que l’élite politique et le groupe des Centrafricains défenseurs des droits de l’homme ?».
« O kati ya zunguluke ya likambo ya politiki oyo batiyi na moto ya Freddy Libeba. Yeazali muana mpe soda ya ekolo Kongo. Makambo ya RCA etali Freddy Libeba te. Mpo na nini Feddy Libeba azali kaka na boloko na République Centrafricaine? Wana ezalaki mbela ya bana mingi ya poto mpe ya USA ».

 

Le courrier au président du parlement de l’Union européenne.

Le Regroupement de la Diaspora Congolaise d’Amérique a écrit pour solliciter le concours de l’Union Européenne, un partenaire incontournable qui accompagne l’Etat de la Centrafrique pour développer ce pays africain. L’UE accompagne aussi la RCA pour devenir un Etat de droit républicaine. Ces Congolaises et Congolais de la République Démocratique du Congo, très actifs depuis les USA dans la diplomatie étant donné que la RDC est sous occupation.

Via le président Tajani, ce regroupement demande à ce Parlement européen d’oeuvrer pour la libération de ce citoyen congolais, prisonnier politique. Freddy Libeba est malgré lui entre les mains du pouvoir du chef d’Etat Faustin Archange Touadera. Notre média MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a aussi eu une copie du courrier adressé au président centrafricain en fonction depuis le 30 mars 2016. Dans son programme politique Mr. Touadéra s’était engagé à oeuvrer pour un Etat de droit respectueux de la convention internationale de Genève dont son pays est signataire.

 

Diaspora Congolaise aux USA: sa mise au point de la Coordination pour la libération du Congolais Freddy Libeba

Colonel Freddy Libeba derrière Laurent Désiré Kabila.

Colonel Freddy Libeba derrière Laurent Désiré Kabila.

« Voila la réalité et la vérité. Le Congolais Freddy Libeba n’a rien à voir avec le FCCPD de l’officier John Tshibangu. Les deux officiers congolais ne sont plus ensemble depuis très et fort longtemps. Chaque se débrouille de son côté » certifie la coordination de ce regroupement.

« Notre compatriote Freddy Libeba réside en RCA car sa femme est une citoyenne centrafricaine. Elle est une des parentes d’une personnalité politique de ce pays voisin de la RDC.
Freddy n’a rien à voir avec ce que des Centrafricains appellent des groupes armés centrafricains de l’ex-Seleka. Et il est vrai que nous sommes des résistants congolais face au pouvoir d’occupation de Joseph Kabila comme des Françaises et Français ont été des résistants contre l’occupation des Nazis allemands d’Adolf Hitler et ses collabos du régime de Vichy. Les problèmes de politiques internes et sécuritaire en République Centrafricaines, ne nous concernent pas, nous les Congolais, nous les Résistants – Combattants de la République Démocratique du Congo », ainsi s’est exprimé la coordination siégeant aux USA pour la libération du prisonnier politique congolais Freddy Libeba.

 

Pourquoi son arrestation a-t-elle été mise en scène très spectaculairement avec la présence du ministre Jean-Serge Bokassa, fils de l’empereur déchu feu Jean Bedel Bokassa?

Joseph "Kabila" Kanambe Hippolyte

Joseph « Kabila » Kanambe Hippolyte

Trois semaines après le passage en juin 2017 de She Okitundu Léonard, ministre très impopulaire des affaires étrangères de Joseph « Kabila », des autorités centrafricaines ont manifestement et spectaculairement déclenchés des arrestations contre des Congolais.

Et ce fût le ministre de l’Intérieur, Jean-Serge Bokassa, en personne, qui a dirigé ce vendredi-là l’arrestation à Bangui des personnalités congolaises Freddy Libeba Baongoli et Alexandre Mitshiabu. A qui ce message a-t-il été envoyé spectaculairement ?

Des accusations sous influence et mêmes fantaisistes ont été portées contre le citoyen congolais Freddy Libeba Baongoli.

« Avec quels papiers d’identité vivent ces milliers des réfugiés centrafricains chez nous en République Démocratique du Congo? Il y a des milliers des bébés, des enfants, des femmes et des hommes centrafricains sur nos terres congolaises. N’y a-t-il pas de problèmes politiques plus graves chez nous », s’est positionné un groupe des représentants des chefs traditionnels congolais de la RDC qui habite en France.

Et cette représentation princière et royale du Congo a conclu: « Est ce que le ministre de l’intérieur centrafricain Jean-Serge Bokassa le sait ? Monsieur Touadéra est bon. Il ne faut pas que les services des renseignements de Joseph Kabila continuent à abuser de la bonne foi du gouvernement de Bangui. Le système Joseph Kabila est sur le déclin malgré l’argent pillé et volé au peuple congolais ».

Colonel congolais Freddy Libeba dans une prison en Centrafrique.

Colonel congolais Freddy Libeba dans une prison en Centrafrique.

 

Mr. She Okitundu: « ki CF » (prononcez « ki séfé »), c’est à dire un « mouchard politisé et esclave dans des inventions des complots politiques ubuesques pour nuire à des innocents »(1).

Depuis Londres, le combattant congolais Nka Alan accuse : « Ce que vient de faire She Okitundu à Bangui sur ordre de Joseph Kabila a un lien avec lumbe lumbe* jadis à Londres. Ce type devenu ministre des affaires étrangère s est un rancunier.

En effet, en 2006, à Londres, Léonard She Okitundu, alors directeur du cabinet de Joseph Kabila avait été rossé et dénudé lors d’une bagarre politique dans la rue. C’est lui qui avait provoqué des Combattants. Ses quelques préservatifs qui se trouvaient dans ses affaires avaient été jetés par terre et filmés. Il avait reçu des coups. Certes ces combattants étaient en légitime défense pour défendre les millions des morts congolais tombés sous l’occupation. Cet acte politique a été revendiqué par certains combattants congolais comme un des actes fondateurs des mouvements des combattants. Ingeta.

She Okitundu est un traître congolais et collabo des envahisseurs étrangers extrémistes Rwandais Tutsi power très violents et criminels. Leur violence au Congo dont fait partie She Okitundu, leur violence a eu son retour de bâton ici à Londres ce jour-là devant ce studio de télévision. A présent à Bangui encore avec son  » ki CF », She Okitundu mêle encore des innocents congolais dans des prétendus complots contre la République Centrafricaine. Ce ministre de Kanambe Hippolyte Joseph Kabila montre qu’à la chute de son patron Joseph Kabila, il ira s’expliquer devant la justice centrafricaine pour faux et usage de faux, pour atteinte à la dignité humaine et pour terrorisme d’Etat contre un pays voisin et frère ».

Pour terminer, le message envoyé auprès du président du parlement européen, ces Congolais des USA certifient que « des Combattants congolais n’ont rien avoir avec la situation politique et sécuritaire en RCA. Freddy Libeba Baongoli doit être libre. Le président Touadéra doit savoir que c’est un complot politique. Qu’il libère ces innocents congolais, militaires et civils ».

 

 

Propos recueillis par Lilo Miango/Rédaction de Paris et Nkumu/Rédaction centrale-Europe. Photos: droits réservés.

 

* Référence du courrier: RDCA/ALK013/06/17
(1) « Ki CF » ou « CF », c’est de l’argot Lingala.

Mots-clefs : , , ,