• Accueil
  • Bokanda-Lettre politique
  • Mouvement des Africain-Français (MAF): la candidate aux « Régionales » 2015 Valérie Pécresse était partie voir le MAF, à Pantin.

Mouvement des Africain-Français (MAF): la candidate aux « Régionales » 2015 Valérie Pécresse était partie voir le MAF, à Pantin.

Ile-de-France et élections régionales françaises le 6 et 13 décembre 2015. Le Mouvement des Africain-Français (MAF) dont le slogan-idée force est «Africain-Français, d’une seule et même voix» et souvent présenté comme le 4ème mouvement politique français capable de mobiliser plus de 30 millions d’électeurs; a reçu la visite de la candidate du parti politique français de droite, «Les Républicains», Mme Valérie Pécresse. Elle mène sa campagne pour briguer la présidence de la Région d’Ile de France.

Tête de liste du parti «Les Républicains», Mme Pécresse a exposé la pertinence de son programme de campagne du point de vue de la coopération décentralisée en matière politique africaine et son programme sur des minorités (Français d’origine africaine, des Antillais, Guyanais, Réunionnais, des Haïtiens…) qui sont des «Franciliens», c’est-à-dire les habitants de la Région Parisienne (Ile-de-France).
Elle pense accomplir ce qu’elle a dit si elle est élue la présidente de cette région la plus riche et la plus en vue de son pays, la France. Elle avait cité le nom de Mme Mathy Kenya, une Française de Grigny, originaire de la République Démocratique du Congo, qu’elle a mise en position d’éligible.
Notre reportage illustré par des photos de ce samedi 21 novembre 2015. Le sujet qui fâche, c’est-à-dire «Nicolas Sarkozy» n’a pas été abordé. « Tozalaki mpe kuna na ntina ya lisakola * » [en langue internationale Lingala qui a un nombre des locuteurs dans la région parisienne]

 

La présidente du MAF, Calixthe Beyala (debout) entre Mme Valérie Pécresse et Keumayou.

La présidente du MAF, Calixthe Beyala (debout) entre Mme Valérie Pécresse et Keumayou.

Candidate Valérie Pécresse: son accueil à Pantin selon les valeurs du Mouvement des Africain-Français: respect de l’être humain, hospitalité, dialogue responsable et mieux vivre avec tous les Français et étrangers selon les valeurs de l’Humanité.

Il était 15H passé quand la présidente du Mouvement des Africain-Français, Mme Calixthe Beyala annonça l’entrée de la tête de liste en Ile-de-France du parti « Les Républicains », Mme Valérie Pécresse. Cette personnalité avait été accueillie debout et avec un joli bouquet des fleurs remis par une très jeune et belle fille métisse, à l’image de la synergie idéale entre l’Afrique, sa diaspora et la France.

 

Présidente du Mouvement des Africain-Français Calixthe Beyala parle.

Présidente du Mouvement des Africain-Français Calixthe Beyala parle.

L’avocat charismatique Nji Mfenjou Modeste, membre du MAF et la présidente Calixthe Beyala ont pris successivement la parole pour expliquer le cadre de cette rencontre, l’indépendance politique du MAF, les valeurs et les combats du MAF sans oublier les retombées du 1er congrès historique  du Mouvement des Africain-Français en Avril 2012 au Palais des Congrès de la Porte Maillot. Beaucoup de gens à travers le monde ; ont vu en direct à la télévision Africa 24 ce congrès inédit dans l’histoire politique française.

Dans cette magnifique demeure à Pantin, le modérateur du jour a été le journaliste Louis Keumayou, originaire du Cameroun. Une minute de silence pour la mémoire des innocents victimes des attentats terroristes du vendredi 13 novembre 2015 à Paris et à Saint Denis, aux environs du Stade de France a été observée à la demande de la candidate Valérie Pécresse.

Nous avons pensé aussi à cet instant à un Français originaire du Congo, l’innocent Ludovic Boumbas (exécuté avec barbarie par des terroristes au bistrot La Belle Equipe, rue Charonne, Paris 11ème) et à toutes les Congolaises et Congolais de la République Démocratique du Congo, massacrés par des terroristes financés par des maîtres des réseaux d’un certain Occident, dans cette guerre de basse intensité imposée à la population congolaise depuis 1996 jusqu’à présent.

 

Des problématiques des minorités en Ile-de-France: de quoi sera fait demain si elle est élue présidente de la Région Ile-de-France ?

La candidate Valérie Pécresse s'adresse à l'assistance.

La candidate Valérie Pécresse s’adresse à l’assistance.

Dans son message en plus de ce qu’elle pense faire en matière économique, d’emplois, d’éducation…; de coopération décentralisée avec des associations en Ile-de-France et dans des pays africains ; et pour des Franciliens (minorités d’origine africaine, des Antillais, des Réunionnais,des Guyanais…, la femme politique Valérie Pécresse a mis au devant ses convictions issues du fait que son père avait enseigné dans des pays africains et qu’elle a été honoré par une université de Dakar qui a fait d’elle « docteure honoris causa ».

Et elle avait donné deux noms des Françaises originaires de deux pays africains (Sénégal et République Démocratique du Congo)qu’elle a fait mettre sur sa liste de la Région Ile-de-France, en position éligible. Et cela après qu’elle a effectué des repérages. Surprise nous! Nous connaissons un nom de deux noms cités par la candidate de la droite Pécresse. Il s’agit de Mathy Kenya de la ville de Grigny, très active dans le monde associatif.

Ensuite, la candidate Valérie Pécresse a répondu aux questions très pertinentes et claires de certains membres du Mouvement des Africain-Français qui est le seul mouvement politique français qui comprend des gens de la Gauche, de l’extrême Gauche et de la Droite.
Le MAF rencontrera les autres candidats à la présidence de la Région Ile-de-France qui demanderont à venir échanger sur des problématiques des Africain-Français.

 

 

Reportage à Pantin: Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos,samedi 21 novembre 2015 à Pantin, rue Roger Gobaut: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo
. * « Tozalaki mpe kuna na ntina ya lisakola »: « nous[journalistes panafricains], étions également là présents pour un reportage ».

 

Mots-clefs : , , ,