Envoyé spécial américain Tom Perriello et Magazine Ngambo Na Ngambo: rencontre à Paris « na ntina ya Congo ».

Envoyé spécial américain Tom Perriello et journaliste Lilo Miango

Paris, dans le site de l’ambassade des USA. Dans un bâtiment indépendant qui mène à l’imposant immeuble des services de l’ambassade américaine, je suis tombé nez-à-nez avec l’officiel américain Tom Perriello. Et je lui ai dit en langue internationale Lingala « Mbote ». Il m’a répondu chaleureusement en Lingala aussi « Mbote ». Sourires. Et il s’est présenté. Je lui ai dis que je l’ai reconnu grâce à des reportages télévisés, des photos sur internet et des images filmées mises sur internet.

C’est un homme courtois, affable, humble, élégant, très à l’écoute quand je lui parlais. Et bien rôdé en matière de dialogue. Ce charisme de l’officiel USA, Tom Perriello m’a fait penser à cet instant au célèbre et historique journaliste-animateur-producteur congolais Mateta Kanda « MK » qui avait les mêmes qualités charismatiques. « Ya beto mosi »(« Exclusivité »): vidéos avec nos questions et photos.

 

Entretien avec des journalistes très bien organisé.

Envoyé spécial américain Tom Perriello et  journaliste Lilo Miango.

Envoyé spécial américain Tom Perriello et journaliste Lilo Miango.

On n’a pas perdu du temps pour commencer même si une journaliste française est arrivée avec quelques minutes de retard. En fin de compte, on s’est retrouvé donc à 4 journalistes comme prévu dans le planning de l’ambassade des USA. Tout a débuté donc à l’heure par un exposé en anglais de monsieur l’envoyé spécial Tom Perriello.

Et j’ai posé la première question de cette rencontre.Le Magazine Ngambo Na Ngambo a été le seul de trois médias présents (RFI, Magazine Ngambo Na Ngambo et Jeune Afrique), à voir filmer et fait des photos. Nos questions ont la pertinence d’avoir ses réponses vu ce que ce qui se dit dans la diaspora de la RDC (résistants congolais, questions des extrémistes Tutsi Rwandais qui occupent le Congo, évacuation des Américains vu la date du 19 décembre 2016).

 

Voici nos vidéos en question:


 

A propos de cette rencontre avec des journalistes à Paris: disposer de ses paroles directes et son l’image d’avant.

Pour la première fois le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO(1er média en Europe pour la dynamique de la création des Etats Unis d’Afrique) dispose de paroles directes de l’envoyé spécial des USA dans la région des Grands Lacs, monsieur Tom Perriello. C’est une source directe pour la diaspora qui pèse sur des enjeux au Congo avec plus de 9 milliards de dollars par an(le budget du gouvernement de Joseph « Kabila » étant de 4 milliards).

Tout juste avant cet entretien, savons-nous que l’Américain Tom Perriello est apprécié dans la diaspora. La « Position commune dans la diaspora congolaise en Europe » est que l’envoyé spécial américain Tom Perriello est populaire, avait certifié le Congolais Simon Bavueza Tongi, président de deux associations des Congolais et Français, dans le département de l’Essonne(Région parisienne).

Le journaliste Lilo Miango et l'officiel USA, Tom Perriello,à l'ambassade USA,Paris.

Le journaliste Lilo Miango et l’officiel USA, Tom Perriello,à l’ambassade USA,Paris.

Lorsque nous avons appris que notre démarche a abouti pour cette rencontre que nous avons nous-mêmes sollicitée avec l’envoyé spécial américain dans la région des Grands Lacs, le jeudi 8 décembre 2016, nous nous sommes dits que cela tombe à pic vu le virage plein des convictions et émotions pris par le peuple congolais de diaspora de la RDC de l’Europe par rapport à la date du 19 décembre 2016, la fin constitutionnelle du système barbare josephiste Joseph « Kabila ». « Na ntina ya Congo » (« Congolese lives matter »).

 

 

Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photos prises à l’ambassade des USA à Paris, jeudi 8 décembre 2016: copyright Magazine Ngambo Na Ngambo.