• Accueil
  • Nkoma-Traces
  • Paris. La 11ème édition du salon « La Presse Au Futur » : mercredi 29 novembre 2017 et jeudi 30 novembre 2017.

Paris. La 11ème édition du salon « La Presse Au Futur » : mercredi 29 novembre 2017 et jeudi 30 novembre 2017.

En France, ce salon est le seul consacré à la presse, dans ce grand pays européen médiatique et médiatisé où notre regard trouve des titres importants de la presse française notamment : Le Canard Enchainé, Le Monde, L’Equipe, Ouest-France, Mediapart, La Voix du Nord, Rue89, La Croix, Le Figaro, Libération, L’Express, Le Parisien, Marie-Claire, Paris Match, Nouvel Obs, Journal du Dimanche, Nice-Matin…

Cette 11ème édition du salon « La Presse Au Futur » se tiendra au « New Cap Event Center ». Ce cadre est situé au 1/13 Quai de Grenelle dans le 15ème arrondissement de Paris (Métro ligne 6,station Bir-Hakeim). Les deux dates pour les 60 exposants et visiteurs de France, de l’Espagne ou de Suisse sont le mercredi 29 novembre 2017(9H à 18H) et jeudi 30 novembre 2017(9H à 17H).

 

illustration du Salon « La Presse au Futur»

illustration du Salon « La Presse au Futur»

« La Presse Au Futur »: un salon qui devrait interpeller des journalistes africains basés en Europe.

Cet événement ,unique en son genre, réunit à la fois des journalistes, des responsables des médias, des acteurs techniques, des financiers et des prestataires de la presse. Nos journalistes panafricains de la République Démocratique du Congo et membres des rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO (expression en langue internationale Lingala;traduction: »dune rive à l’autre ») qui est un média de droit français, iront vivre les réalités du salon « La Presse Au Futur » comme tout le monde lié à la presse. « C’est important que des journalistes africains basés en Europe qui oeuvrent pour leurs médias locaux, régionaux, généralistes ou spécialisés, payants, gratuits, numériques oui imprimés y viennent.»

« Le futur pour nos médias devrait interpeller ces consoeurs, confrères et décideurs africains basés dans des pays européens.» a déclaré notre rédacteur en chef Lilo Miango qui a aussi ajouté que « les organisateurs sont à saluer pour ces rencontres et des échanges. C’est un travail pour un développement durable autour des problématiques liées au domaine de la presse. La presse a toujours été en mesure de saisir ce que des évolutions des technologies donnent comme opportunités. Voyez ce qui est appelé internet ou web ou presse en ligne fait pour notre presse, notre niche. Le futur à travers des innovations technologiques est un challenge pour nos contenus journalistiques qui sont des contenus de marque, nos marques, nos contenus dans notre sociologie africaine des médias.»

 

Toutes les familles de presse.

Logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO:nos journalistes seront au salon « La Presse Au Futur ».

Logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO:nos
journalistes seront au salon « La Presse Au Futur ».

Toutes les familles de presse, c’est-à-dire la presse quotidienne nationale (PQN), la presse quotidienne régionale (PQR), la PHR (presse hors régional), la Presse Magazine, des Médias professionnels, la presse en ligne sur tous supports imprimé (print), digital, fixe et mobile (smartphones, tablettes) seront présents. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO est une presse en ligne qui doit trouver aussi un futur avec un modèle économique à modifier grâce aux innovations technologiques. Ainsi, ce salon « La Presse Au Futur » est une opportunité vu que nous sommes également basés en France, dans la région parisienne via nos partenaires français (webmasters).

Cette 11ème édition de ce salon intitulé « La Presse Au Futur » mettra particulièrement l’accent sur la presse magazine ( Presse MAG’), la presse quotidienne, nationale et régionale (Presse QUOT’) et des rencontres des médias professionnels.

Le SPPro (nota bene: les éditeurs membres du syndicat de la presse professionnelle) y organisera ses traditionnelles rencontres, des sessions de formations destinées aux équipes internes des éditeurs de presse (Média Brand Content) et ainsi que les problématiques communes à la diffusion (DIFF’days) et à la publicité ( AD’days).

 

10 trophées 2017 et remise à l’UNESCO.

En France, un journaliste congolais Kapambi Mbuyi (propriétaire du titre de presse « AfroNews ») confiait à certains de ses compatriotes et confrères ce que Napoléon (empereur français de triste mémoire) disait au sujet de la presse : «il y a beaucoup plus de trésor dans la presse que dans tous les coffre-forts du monde entier réunis». Ainsi pour nous du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, le travail de la presse est aussi un trésor pour des Congolaises et Congolais en matières de participation à des connaissances dans la vie des humains : « bampanzi nsango baloba ete kozanga koyeba ezali ndambo ya liwa ». Alors n’importe qui ne doit pas s’autoproclamer journalistes congolais dans des pays occidentaux. Il existe des formations, des écoles de journalisme… Les législations en démocratie de France, de Suisse et de l’Allemagne donnent un cadre. Ainsi cela favorise un environnement légal comme celui de savoir que le 29 novembre 2017, ce salon procédera à la cérémonie de la remise des TROPHEES 2017 DE L’INNOVATION DE LA PRESSE. Alors c’est pertinent et légal pour le salon « La Presse Au Futur » de couronner les initiatives les plus originales en la matière. L’UNESCO, symbole d’une certaine idée de l’universalité, est le lieu qui accueillera cette remise des trophées.

La presse en France, ici sans certains titres de la presse en ligne.

La presse en France, ici sans certains titres de la presse en ligne.

 

Albert Lupungu Ndjate (rédaction de Genève), Nkumu (rédaction centrale Europe) et Lilo Miango (Rédaction de Paris).

Mots-clefs :