• Accueil
  • Miziki-Musiques
  • Johnny Hallyday: décès de ce plus célèbre des chanteurs français. Quels souvenirs à Kinshasa.

Johnny Hallyday: décès de ce plus célèbre des chanteurs français. Quels souvenirs à Kinshasa.

« Moyembi monene mpe ya lokumu Johnny Hallyday awuti kokufa, o ekolo na ye France ». Atteint par un cancer, Johnny Hallyday s’est éteint à l’âge de 74 ans, dans la nuit de mardi à mercredi (6 décembre 2017), dans sa villa située dans la ville de Marnes-la-Coquette, en région parisienne.

Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO publie de nouveau cette PHOTO tirée des archives du chanteur célèbre congolais Lita Bembo (leader de l’orchestre Stukas de la ville de Kinshasa). La star musicale de la France Johnny Hallyday était ce jour-là, le 15 mai 1968, en concert dans la salle « Albertum », baptisé plus tard salle « Palladium » (sur le boulevard du 30 juin/Commune de Gombe). Lita Bembo était dans la salle. Ce jour-là et le spectacle de Johnny Hallyday ont marqué le jeune Lita Bembo, chanteur congolais déjà en quête de positionnement glorieux.

C'était à Kinshasa en 1968: Johnny Hallyday

C’était à Kinshasa en 1968: Johnny Hallyday

Johnny Hallyday laissa des empreintes dans des esprits du grand public, au Congo.

Johnny Hallyday « l’idole des jeunes » marqua des esprits au Congo. En « ngembo » ou capables de payer un billet d’entrée aux spectacles de ce grand artiste français à Kinshasa grand pool attractif international à l’époque, des gens de Brazzaville située en face de Kinshasa, avaient même fait la traversée du fleuve Congo.

Quel effet dans des milieux artistiques de Kinshasa ou ailleurs au Congo-Kinshasa? Le guitariste-accompagnateur de l’orchestre Stukas, Sasiwa NTIMAMBI a été surnommé « Hallyday ». « Hallyday » Ntimambi était devenu l’ami du journaliste Lilo Miango (A un moment donné, ce dernier fût le secrétaire général de l’orchestre Stukas, ce groupe musical où Lita Bembo faisait des commentaires positifs sur le travail musical de Johnny Hallyday).

A cette époque au Congo, beaucoup de jeunes se sont fait appeler « Johnny ». Et c’est le cas de l’étudiant Kalama « Soul » à l’époque où il faisait de la musique dans la région du Katanga (NDLR:Jean Kalama Ilunga, devenu un grand résistant contre l’occupation de la République Démocratique du Congo, décédé en France en juin 2017).

Johnny Hallyday avait passé 3 jours à Kinshasa. Avant son départ pour sa 3ème tournée africaine, il l’a dit lui-même lors d’une interview accordée à une journaliste française (Archives audio INA/1er mai 1968). Kinshasa est la seule ville africaine où l’artiste français Johnny Hallyday a passé le plus grand nombre de jours.

Logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO: nos journalistes pour un hommage à Johnny Hallyday, «ye ayaki mpe na Kin»

Logo du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO: nos journalistes pour un hommage à Johnny Hallyday, ye ayaki mpe na Kin ».

Son décès, une affaire du patrimoine français mais sa musique n’avait pas de frontières…

Dans les diasporas congolaises de deux Congo en Suisse ou France, chez des Angolais de France ou du pays des Helvètes, dans des milieux centrafricains, gabonais, soudanais en France, la grande star Johnny Hallyday laisse beaucoup de gens qui l’aiment et apprécient sa musique.

Salut l’Artiste Johnny Hallyday. « …Okende boloti… » comme le dit un passage, en langue congolaise Ekonda, extrait d’une des chansons à succès du célèbre chanteur et show-man historique congolais Lita Bembo qui vit à Bruxelles(Titre de la chanson « Nale Okendeke »).

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Lupungu Ndjate Albert/rédaction de Genève.

Mots-clefs : , ,