• Accueil
  • Masano-Sports
  • Le légendaire Kibonge nous raconte «le 30juin 1960», jour de l’indépendance du Congo.

Le légendaire Kibonge nous raconte «le 30juin 1960», jour de l’indépendance du Congo.

Europe. Dans le cadre du 57ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance du Congo (30 juin 1960-30 juin 2017), le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a sollicité cette figure internationale du football africain, le Congolais Kibonge Mafu Joseph (Jeff Kibonge « Gento ») de nous délivrer quelques messages en rapport avec la journée historique et sacré du 30 juin 1960. Monsieur Kibonge installé en Belgique, est un des monuments de la République Démocratique du Congo. Il a acquis ce statut national grâce à ses lettres de noblesse de grand travailleur imprégné des valeurs de références, ainsi Kibonge demeure toujours très populaire auprès des différentes générations, y compris chez des jeunes, bien de chez nous, nés dans certains pays européens.«Mpo na bokundoli mokolo ya 30 juin 1960 na zinga zinga ya 30 juin 2017, ngonga ya lipanda ya Congo ya bankoko, mbuta Kibonge, mobeti ndembo ya lokumu oyo kibomoto ekenda nsango banda kala, apesaki mua maloba epai ya MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO».

Jeudi, 30 juin 1960, le jeune Kibonge qui deviendra un monument congolais:

Kibonge : toujours très aimé par des gens

Kibonge : toujours très aimé par des gens

« Le 30 juin 1960 restera pour moi, qui n’avais que 15 ans, une journée exceptionnelle et en ce moment même, Je pense à notre papa Maurice Mpolo, ancien député, colonel et lieutenant au sein de l’Armée Nationale Congolaise (ANC) assassiné avec le premier ministre Patrice Emery Lumumba et Okito.

J’habitais avec mes parents au numéro 64 sur la rue Sandoa dans la commune de Dendale, actuellement Kasa-Vubu. Papa Maurice Mpolo, un des pionniers et martyr de l’indépendance, habitait au numéro 60 dans la même rue. Je n’étais pas encore très actif dans la pratique du football étant imprégné par les nombreuses mutations, auxquelles la famille devrait faire face suite à la profession de mon père.
Parmi les noms de politiciens, qui étaient souvent dans des conversations, on citait notamment : Ileo, Joseph Kasa-Vubu, Moise Tshombe, Nzeza Landu, Thomas Nkanza, Justin Marie Bomboko, Bolikango…»

Convictions patriotiques affichées.

Kibonge, jeune ; il lisait déjà beaucoup.

Kibonge, jeune ; il lisait déjà beaucoup.

Les scènes de liesse populaire étaient perceptibles chez les Congolaises et Congolais. Cette euphorie était tellement grande que toute la population et particulièrement congolaise scandait des cris de joie qui étaient accompagnés des scènes de danse improvisées et des convictions affichées dans des endroits, des lieux publics.
Il est à noter qu’a cette époque le petit commerce était l’apanage des Européens a l’instar du Portugais Nogueira et autres.
Abordant à peine les études secondaires et quelques années après je me suis intéressé à fond à la pratique du football. Je fus engagé comme employé à la Regideso (compagnie nationale de la distribution des eaux potables) ; et la suite a été la carrière de footballeur, qui a pris le dessus.

Barthelemy Nkanza/Rédaction Magazine Ngambo Na Ngambo, Cologne / Allemagne.

Mots-clefs : , ,