Paris/Ambassade des USA: une soirée pour « Les soldats Noirs et la Grande Guerre » aura lieu le 12 février 2018.

Paris, quartier de la Place de la Concorde. Une exposition, des films-documentaires et une table ronde sont des choix engagés pour cette soirée qui se passe dans le cadre des événements qui célèbrent chaque année le «Mois de l’histoire et de la culture africaine-américaine».

C’est une soirée nommée «Les soldats Noirs et la Grande Guerre». Cette désignation historique fait référence à la 1ère Guerre Mondiale, celle de 1914-1918.
«Mpo na babuni ya batu moindo baye babundaka bitumba ya minene ya 1914-1918 o ntei ya mampinga ya bikolo USA na France. Nkembi wana nde ekozala na Centre George Marshall/Hôtel Talleyrand, oyo ezali na engumba ya Paris»(1).

A 19H, des jeunes…pour « Les soldats Noirs et la Grande Guerre ».

Cette soirée est initiée et organisée par les services culturels de l’ambassade des Etats-Unis en France. Certains partenaires ont été invités à cet événement pour une contribution. La présence de la Française Rose-Marie Antoine, directrice générale de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre a été confirmée. Des jeunes en France parmi lesquels se trouve un jeune prince de la dynastie royale Ndonga Nkenge (une des nombreuses familles royales congolaises de la République Démocratique du Congo) viendront aussi assister à cette soirée baptisée «Les soldats Noirs et la Grande Guerre». La jeunesse de France doit comprendre, respecter, s’engager pour apprécier cette liberté et démocratie dont ils jouissent au quotidien grâce au sacrifice suprême aussi des soldats Noirs.

Selon des informations qui sont parvenues au MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO, il s’agit d’un événement dédié aux Noirs soldats dans les armées des USA et de la France.

Que « des médailles ».

Pour nos journalistes panafricains de la RDC basés dans des pays européens et engagés dans une dynamique de la réalisation des Etats Unis d’Afrique, cette Grande Guerre a été une guerre européenne entre des Blancs européens voulue par des élites européennes qui ont entrainé les autres peuples du monde, notamment les Noirs. Ceux-ci n’ont rien eu à part des « médailles de guerre » malgré leur mer du sang versé pour défendre ces décideurs européens qui proclamaient combattre aussi le racisme.

Lilo Miango/Rédaction de Paris et Lupungu Ndjate Albert/Rédaction de Genève/Suisse.

(1) Phrases écrites en langue internationale Lingala.

Mots-clefs : , ,