• Accueil
  • Bonkita-Economie
  • Qui détourne en RDC l’argent des enseignants retraités ou en maladie de longue durée? 1ères réactions dans la diaspora.

Qui détourne en RDC l’argent des enseignants retraités ou en maladie de longue durée? 1ères réactions dans la diaspora.

France. Qui est ce « ministre » du nommé Joseph « Kabila » (l’extrémiste-criminel pas encore jugé) qui avait atterri samedi le 14 avril 2018, vers 13H, à l’aéroport international français Roissy Charles de Gaulle via un avion de la compagnie Turkish Airways en provenance de Kinshasa ? Aussitôt dans dans la soirée, cette nouvelle a atterri dans une des rédactions du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO. Pourquoi cet homme a-t-il été mis brusquement dans cette condition par certains activistes dans la diaspora en Europe?

 

Pour détruire une nation, il suffit de détruire l’éducation nationale et la qualité sociale des enseignants comme en RDC, pays sous occupation.

Le déclic?

« Ndambo ya bana poto bawuti kaka mikolo miye kozua maye matali likambo wana ya monene ». En effet, depuis plus de 13 années, qui détourne l’argent des retraités (directrices, directeurs des écoles congolaises…)?

Depuis plus de 13 ans qui pique la paie destinée au personnel scolaire en arrêt de maladie de longue durée? Selon des explications fournies à notre média; ces «faits assimilés à des tortures morales et crimes économiques dans l’intention de porter atteinte à l’intégrité physique d’une communauté ciblée», ont été le déclic.

Ainsi, quelques Congolais de Belgique sont en France et tiennent à s’expliquer avec lui «mpo na likambo wana ya monene et intelligence avec des occupants». Le nom avancé est celui du « ministre en charge de l’enseignement ».

 

Retraités de l’éducation nationale victimes des traitements inhumains et dégradants: des membres de la diaspora veulent intégrer cette problématique stratégique dans leur COMBAT « lumbe lumbe ».

Trop de gens du criminel Joseph « Kabila » passent en France:pourquoi?

Dans la foulée de ce « ministre » de Joseph « Kabila » qui vient d’arriver sur le sol français, pourquoi trop des individus liés à la criminalité du terrorisme d’Etat et la médiocrité du régime josephiste de Joseph « Kabila » viennent trop en France.

Des indications nous ont été déballées: Aubin Minaku, Bruno Tshibala, des agents de l’ANR (plus quelques deuxièmes ou troisièmes femmes de ces « flics politiques »), Alain Atundu, Jean Marie Kasamba, Jean-Pierre Kambila Kankwende, le groupe opérationnel de Zoé « Kabila » et Ruberwa Azarias, Marie Ange Mushobekwa, des officiers de la milice armée Bana Mura (ou de la Garde Présidentielle), She Okitundu, des extrémistes du Tutsi Power rwandais infiltrés dans des institutions de la République Démocratique du Congo, un pays sous occupation…

Etant donné que les faits avérés démontrent que le régime illégal et illégitime de Joseph « Kabila » a toujours de tous les temps agi avec une violence meurtrière, que va-t-il se passer pour ces enseignants au Congo si ces Congolais de la diaspora arrivent à se rencontrer avec ce « ministre » du sinistre Joseph « Kabila »?

 

Lilo Miango et Nkumu/Rédaction centrale-Europe.

 

 

Mots-clefs :