• Accueil
  • Bonkita-Economie
  • Businessman « Vuethoms » Vuemba Di Maloko(père du député Jean Claude Vuemba):parmi les plus brillants businessmen historiques du Congo.

Businessman « Vuethoms » Vuemba Di Maloko(père du député Jean Claude Vuemba):parmi les plus brillants businessmen historiques du Congo.

« Vuemba Di Maloko fort connu sous l’appellation de ses sociétés « Vuethoms de Milano »; né à Léopoldville* en 1930 et décédé le 19 avril 1977 à l’âge de 47 ans, à Kinshasa ». Qui nous donne cette indication? C’est son célèbre et populaire fils Jean-Claude Vuemba Luzamba, devenu aussi une figure de premier plan dans la classe politique congolaise et qui est aussi une figure connue dans la diaspora congolaise car Jean Claude Vuemba avait habité en France où il a eu des activités de chef d’entreprise, de responsable politique médiatisé et des actions socio-culturelles ou sportives.

L'homme d'affaires Vuethoms Vuemba Di Maloko (Thomas).

L’homme d’affaires Vuethoms Vuemba Di Maloko (Thomas).

Pour feu homme d’affaires Vuethoms, en France, Grande-Bretagne et Belgique, il existe désormais une dynamique menée par un professionnel congolais des médias pour faire une vidéo sur feu homme d’affaires très brillant Vuethoms Vuemba Di Maloko.

« Un film sur le grand Vuethoms? C’est un travail du patrimoine de notre pays et un devoir en images filmées d’informer des diverses générations des Congolaises et Congolais qui vivent en Europe… », a dit l’initiateur de ce projet de ce film-documentaire.

A l’heure de l’internet, faire connaître ce parcours et son contexte d’un des plus brillants entrepreneurs historiques grâce à un documentaire, c’est connaître certains aspects économiques du Congo, son grand pays « coffre fort du monde », situé en Afrique Centrale ayant deux fuseaux horaires car le temps c’est aussi de l’argent comme le répétait l’homme d’affaires Vuemba « Vuethoms de Milano », jadis immortalisé par un succès intitulé « Fiesta na Milano » du plus grand des chanteurs-stars congolais Tabu Ley Rochereau(1) .

Et dans une logique étendue, il a été dit par une princesse du peuple Basengele(RDC) que  » l’histoire de l’Humanité est l’histoire des marchandises dans les commerces et des personnes liées directement ou indirectement à ces commerces ». Il est nécessaire d’effacer des vides dans les connaissances, les travaux ou des études « mpo na mboka na biso » pour des gens dans la diaspora congolaise de la RDC en Europe, d’avoir des connaissances sur cette catégorie de personnalités économiques exceptionnelles.

« VUETHOMS Vuemba Di Maloko, atikala moko ya bilombe na bonkita. Masolo wana ya minene, kaka ndambo moke ya bana mboka bayebi. Na poto, moko ya bampanzi nsango azui mokano na makanisi ya kosala bilili mpo na nkondo « Vuethoms » Vuemba Thomas, Vuemba Di Maloko. Nde yango nsango ya sika MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO ekomi awa »*

 

Témoignage du journaliste Lilo Miango

En ma qualité de journaliste sorti fraichement de la faculté universitaire de journalisme (première promotion de l’Isti), j’allais dans la villa de l’homme d’affaires Vuethoms grâce à ses fils Jean-Claude, Sami et Vicky.C’est surtout Jean-Claude Vuemba « Pointez-l’idole » qui m’amenait là, dans un cortège de trois ou 4 voitures. C’était quand je travaillais comme journaliste à Kinshasa pour le compte du quotidien national du soir « Elima ». A cette époque, j’ai été parmi les célébrités du journalisme.

C’était une villa très luxueuse située dans le quartier huppé de Mbinza, à deux pas d’un des Palais présidentiels, le Palais de Marbre. Il y avait un jardin avec des plantes et fleurs superbes.

Et aussi une très belle piscine et un monument représentant une femme, et qui mesurait plus de deux mètres de haut que l’homme d’affaires Vuethoms Vuemba Di Maloko avait fait ériger en l’honneur et pour l’amour de sa femme qui s’appelle Kinseki Élisabeth. C’est la maman de Jean-Claude Vuemba, de ses frères et soeurs. Sur ce monument, moi qui aime les belles lettres, le sculpteur avait taillé ces mots sublimes: «les peines d’Elisabeth avant d’atteindre le bonheur».

Les belles voitures de l'homme d'affaires Vuethoms Vuemba passaient aussi sur le boulevard du 30 juin 1960 (Photo datée de 1968).

Les belles voitures de l’homme d’affaires Vuethoms Vuemba passaient aussi sur le boulevard du 30 juin 1960 (Photo datée de 1968).

En 1960, elle était la première femme de notre pays qui conduisait la voiture de marque « Fiat ». Et plus tard, toujours dans la capitale du Congo, elle était la première congolaise qui avait conduit les voitures luxueuses « Mercedes. Jaguar, Capri « dans les « princes »(appellation des Congolais pour désigner ces belles avenues macadamisées). On parle de « mama » Elisabeth Kinseki Vuemba Vuethoms, car cette grande dame accueillante avait une contribution unique et particulière pour faire de son mari Vuethoms un très brillant homme d’affaires au niveau national et international.

Le Congo de nos ancêtres, Vuethoms: parmi des femmes et hommes d’affaires exceptionnels dans les différentes époques.

Selon des différentes époques et dans des circonstances différentes, il y a eu des émergences des femmes et hommes d’affaires. Certains les ont appelés des « grands commerçants », « batu ya mosolo », des « grands entrepreneurs », des « riches », des « négociants », « grands patrons »….

Voici quelques noms: le banquier Dokolo, le roi Msiri des Bayeke (assassiné au Congo par le terroriste belge Bodson, immigré raciste au service de roi criminel et barbu des Belges Léopold II car le souverain Msiri était immensément riche. Et pour il a été victime de cet attentat terroriste du terrorisme d’Etat belge pour s’accaparer, avec violence criminelle, du monopole du commerce du cuivre pourtant un bien ancestral des Noirs du KO et NGO), Kisombe, Kimpwanza (connu surtout à travers son dancing-bar célébré par des orchestres congolais), Tshombe (père de l’homme politique Moise Tshombe, ex-premier ministre), « mama » Vicky Ndjoli (1ère femme taxi driver), Senga « Kodas » (homme d’affaires dans la région de Kisangani), Litho Moboti, Moleka, Matanda (père du leader d’opinion politique Jacques Matanda Ma Mboyo), Dombasi « Dombascongo », la princesse royale Nzambe Anne & son époux Miango Jacques (négoce et mécénat des arts), Moise Katumbi, »Mama » Poto, Masamba « New Man », »Mama » Ilondo, Lusakivana(chambres froides), Bimansha « Bim Sum »(diamant), Bemba Saolona (père de l’homme politique Jean Pierre Bemba Gombo), Wangata (diamant), Ngunza « Bonanza », Tangi frères, « André Motors », Ngimbi Malonda(Boma-Matadi)…(liste très incomplète).

Les faits placent de iure et de facto l’homme d’affaires « Vuethoms » Vuemba Di Maloko dans ce registre historique de très brillants businessmen historiques du Congo.

Mécène des artistes. Mécène des jeunes entrepreneurs.

Le grand businessman « Vuethoms » Vuemba Thomas a été un mécène de jeunes entrepreneurs, des artistes, des femmes commerçantes et des « chevaliers de la plume » de notre pays. Il demeure un des grands mécènes dans notre histoire congolaise.

En France, quand Tabu Ley Rochereau était dans une maison médicale de repos (à la Porte de Saint Denis, près de Paris), j’avais amené Jean Claude Vuemba pour lui rendre visite. Et le chanteur-star Tabu Ley me dit en présence de sa femme Assemekang (Congo-Brazzaville) et Jean-Claude Vuemba que ses premières tenues de scène, ses magnifiques costumes…étaient des cadeaux de l’homme d’affaires Vuethoms, le papa de Jean Claude Vuemba. Et l’homme d’affaires Vuemba qui était aussi un grand importateur de voitures américaines et européenne au Congo. Quand il achetait ses véhicules, c’est la star Tabu Ley Rochereau qui faisait « le rodage ».

Lilo Miango/Rédaction de Paris. Photo: archives famille Vuemba.

L'homme d'affaires Vuethoms a été un mécène pour le chanteur Tabu Ley Rochereau qui l'a immortalisé dans «Fiesta na Milano».

L’homme d’affaires Vuethoms a été un mécène pour le chanteur Tabu Ley Rochereau qui l’a immortalisé dans «Fiesta na Milano».

(1)La chanson « Fiesta na Milano » de Tabu Ley Rochereau/Orchestre African Fiesta National

Mots-clefs : , , ,