Le terrorisme d’Etat nommé Joseph « Kabila », son message du 31 décembre 2017: des propos de déni de la réalité.

A travers des Congolaises et Congolais de la diaspora en Europe. En ce jour institutionnalisé dans tous les pays du monde pour la présentation des messages politiques de voeux*, quelles sont les retombées du message du pouvoir en RDC sur ces compatriotes de Panda Farnana, de Patrice-Emery Lumumba, de Marie-Thérèse Nlandu, de Kasavubu Joseph, du banquier Dokolo, de madame Nele Mariam (première femme écrivaine congolaise dès 1935. Ses oeuvres poètiques sont jusqu’à ce jour à la Bibliothèque Royale de Belgique, à Bruxelles), du cardinal Malula, des Combattants-Résistants congolais, du général Mbunza Mabe, de Wendo Kolosoy, du médecin Denis Mukwege, de mama Kimpa Vita (Ntsimba, de son vrai nom car elle était jumelle), de l’homme d’affaires Dombasi Dombascongo, de la religieuse Anuarite, de Justine Kasavubu…?

 

31/12/2017. Le terrorisme d'Etat de Joseph "Kabila" a démoli par balle le «portrait» du prêtre Joseph de la paroisse St Dominique, à Kinshasa. A travers cette photo, ses attaques contre ces Chrétiens ont un sens : défier le Pape François et le patrimoine séculaire de la population chrétienne du Congo. PHOTO, 31 déc 2017 : Code 243.

31/12/2017. Le terrorisme d’Etat de Joseph « Kabila » a démoli par balle le «portrait» du prêtre Joseph de la paroisse St Dominique, à Kinshasa. A travers cette photo, ses attaques contre ces Chrétiens ont un sens : défier le Pape François et le patrimoine séculaire de la population chrétienne du Congo. PHOTO, 31 déc 2017 : Code 243.

La Congolaise Dexter Mualabu/Allemagne, Baden-Baden

« Maloba ya tshianana, ya siatapata. Mpo awuti koboma batu ya Congo lisusu. Il faut continuer à mobiliser pour le soulèvement populaire sinon ces élections ne serviront à rien.»

 

Théologien Kambale (Grande-Bretagne)

« C’est un individu très violent. Les Combattants ne disent-ils pas qu’il pratique le terrorisme d’Etat ! Qui chez ces décideurs en Europe ne le sait pas ? Qu’est ce qu’il était parti faire chez le Pape François en 2016 ? Et voici en ce 31 décembre 2017 et 1 janvier 2016 son véritable visage qu’il vient encore de montrer au Pape des catholiques. Joseph Kabila a fait massacrer la population chrétienne du Congo car ce sont des chrétiens catholiques romains. C’est un défi de Joseph Kabila lancé à ce Pape.»

 

Vatican, lundi 26 septembre 2016. Pape François avec des symboles du terrorisme d'Etat en République Démocratique du Congo. Les faits criminels du 31 décembre 2017 parlent d'eux-mêmes.

Vatican, lundi 26 septembre 2016. Pape François avec des symboles du terrorisme d’Etat en République Démocratique du Congo. Les faits criminels du 31 décembre 2017 parlent d’eux-mêmes.

Ce qui se dit à Paris.

Son message est surréaliste. C’est méprisant vis-à-vis de nos morts congolais massacrés. Ses paroles à Lubumbashi sont un déni de la réalité. Joseph dit «Kabila kabiliste» l’a fait depuis la ville congolaise provinciale de Lubumbashi où il était parti s’abriter pour fuir les chrétiens de Kinshasa, la capitale qui a une très grande visibilité internationale. Contrairement à ce que vient de dire un journaliste de RFI, son message n’était même pas attendu pour nous dans la diaspora parce que «bana ya mpoto baloba banda kala kala : TOLEMBI YE. Hippolyte Kanambe « Joseph Kabila » tokokanga ye mpo asamba».

 

Propos recueillis par Lilo Miango.

Mots-clefs : ,