«Joseph « Kabila » fait enlever des enfants congolais par sa police».

Retour sur ces manifestations du mercredi 15 novembre 2017 qui se sont passées sur le territoire de la République Démocratique du Congo sur initiative de la société civile dont fait partie le mouvement citoyen LUCHA. Le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO a entendu la voix des sympathisants congolais et européens de LUCHA qui habitent en France, Grande-Bretagne et Suisse.

Comment des Congolaises et Congolais de l’Europe qui contribuent annuellement à envoyer 9 milliards de dollar américain en République Démocratique du Congo (RDC) ont-ils agi et réagi en synergie avec ces nombreuses manifestations qui ont dénoncé un Joseph « Kabila » qui s’accroche au pouvoir qui lui a été donné à trois reprises par des « décideurs » occidentaux qui ont chosifié des Congolais en RDC ? Rappelons que le budget annuel du gouvernement josephiste de Joseph Kabila est seulement de 4,5 milliards de dollars américains, pour un pays de 2.345.409 kilomètres carrés de superficie, avec 80,5 millions d’habitants**.

 

Une des photos qui accuse Joseph «Kabila» d'arrestation des enfants congolais. Souvenez-vous de la décision de condamnation de la CPI contre Jean-Pierre Bemba dans le dossier judiciaire centrafricain de la CPI. Cette photo: la petite congolaise Yalala arrêtée par des policiers de l'extrémiste joseph «Kabila» (15/11/2017).

Une des photos qui accuse Joseph «Kabila» d’arrestation des enfants congolais. Souvenez-vous de la décision de condamnation de la CPI contre Jean-Pierre Bemba dans le dossier judiciaire centrafricain de la CPI.
Cette photo: la petite congolaise Yalala arrêtée par des policiers de l’extrémiste joseph «Kabila» (15/11/2017).

La cible de Joseph « Kabila » via sa milice dans la police de la RDC: enfants congolais.

Une phrase résume ces réactions en Europe, suite à des arrestations, enlèvements et « disparitions » lors de ces manifestations organisées par la société civile: «L’extrémiste Joseph « Kabila » est le responsable N°1 de l’arrestation barbare de la Congolaise Yalala, âgée seulement de 15 ans.

Voici le CV de la politique criminelle de ce monsieur qui s’accroche au pouvoir. Joseph « Kabila » en faisant enlever des enfants congolais par sa police, c’est-à-dire ses miliciens qui sont dans la police de la République Démocratique du Congo».

 

La police congolaise est aussi formée par des officiels européens. Donc complices dans les violences contre le peuple congolais ?

La police congolaise est aussi formée par des officiels européens. Donc complices dans les violences contre le peuple congolais ?

Une combattante en Grande-Bretagne.

La résistante-combattante Kalela (Grande-Bretagne) vient aussi de confier à une rédaction du MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO que « Cette photo datée du 15 novembre 2017, montre la petite Yalala résidante dans l’île d’Idjwi située dans la province du Sud-Kivu et ce policier ignoble entrain de mettre des menottes du crime contre l’Humanité infantile qui sont également des menottes du viol comme crime de guerre.
Bango banso batu ya Joseph Kabila Hippolyte Kanambe bakosamba mpo na ba* crimes contre des enfants congolais de la RDC ».

 

Dossier résumé par Lilo Miango/Rédaction de Paris.
Photo: droits à l’information libérée.

 

*Phrase en langue internationale Lingala.
** Budget communiqué pour 2017, selon le site congolais d’informations Beni Lubero.

Mots-clefs : , ,